Enseigner la gestion du stress à des athlètes réduirait leur taux de cortisol

1 Commentaire
rameurs

Photo Patrick Case

Un simple cours de psychologie en gestion du stress permettrait d’abaisser le niveau de cortisol des athlètes qui s’entraînent intensément. L’effet est si important que les athlètes se sentent même mieux, écrivent des scientifiques sportifs américains dans un article publié il y a plus de 20 ans déjà dans The Annals of Behavioral Science.

Le cortisol et son rôle négatif sur la récupération musculaire

Le cortisol [formule structurelle ci-dessous] est une “mauvaise” hormone pour les athlètes. Le cortisol inhibe l’action des facteurs de croissance de type insuline sur les cellules satellites, ce qui peut nuire à la régénération musculaire continue après un exercice de haute intensité. Le cortisol abaisse la réponse du système immunitaire et augmente ainsi le risque de maladie. Le cortisol augmenterait aussi le risque de blessure. Trois raisons pour lesquelles les scientifiques du sport sont à la recherche depuis des années des techniques et des substances qui réduiraient la production de cortisol pendant et après une activité physique intensive.

Note EM: Naturellement, cette affirmation des rédacteurs d’Ergo-log répond au rôle de l’hormone dans un contexte particulier, celui de l’exercice à haute intensité en relation au cortisol. Dans d’autres circonstances, la réponse hormonale serait tout à fait appropriée. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise hormone d’un point de vue général.

L’étude sur l’influence positive d’un apprentissage de la gestion du stress par des athlètes

cortisol-structure-moleculaireEn 1995, Frank Perna a publié une étude réalisée sur des cyclistes et des rameurs olympiques américains, qui a montré que les athlètes produisaient plus de cortisol après une séance d’entraînement s’ils subissaient un stress dans leur vie quotidienne. Trois ans plus tard, en 1998, Perna a poussé la première étude un peu plus loin. Si le stress de la vie augmente la production de cortisol, les techniques psychologiques de gestion du stress que les thérapeutes ont développées pour contrôler le stress seraient-elles capables de faire baisser le niveau de cortisol ? Sur ce point, Perna était assez curieux.

Pour essayer de répondre à cette question, Franck Perna a réalisé une expérience avec 34 rameurs qui, à cette époque, se préparaient pour la saison de compétition. Ils s’entraînaient donc beaucoup et souvent. Leur niveau de cortisol était également plus élevé que la normale. La moitié des athlètes ont suivi un cours de gestion du stress cognitivo-comportemental (CBSM), et l’autre moitié n’a rien reçu. Le cours consistait en sept séances de 45 minutes, au cours desquelles les athlètes recevaient des informations sur ce qu’est le stress, et apprenaient des techniques de visualisation, des techniques de relaxation et des moyens de faire face au stress.

Résultats de l’étude après le cours sur la gestion du stress

Le tableau ci-dessous montre ce qu’il est advenu des taux de cortisol matinaux des deux groupes après la fin du cours.

cortisol-matinLe niveau de cortisol de ceux qui avaient suivi le cours était plus faible. Ces sujets se sentaient également mieux, comme le montre le tableau ci-dessous.

stress-mesure

Dans une autre étude, publiée en 2003, Franck Perna a étudié l’effet du CBSM sur la santé et les blessures. Nous en discuterons prochainement.

Source de l’article: Stress course lowers athletes’ cortisol level

Source Ergo-log: Ann Behav Med. 1998 Spring;20(2):92-8.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

1 commentaire

  1. Eddie -  8 février 2021 - 10 h 01 min

    L Ashwagandha pour réduire le cortisol est bien approprier. D après votre article qui date si je me souviens bien. Et pour la testo aussi.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.