Les athlètes de haut niveau vivraient plus longtemps

Aucun commentaire

Avec toute cette mauvaise presse sur les drogues, le dopage, le surentraînement et les accidents chez les athlètes de haut niveau, vous pourriez penser qu’ils vivent moins longtemps que le commun des mortels mais selon des scientifiques du sport de l’Université de Saragosse en Espagne, les athlètes de haut niveau vivent effectivement plus longtemps que la moyenne. Les chercheurs espagnols sont sur le point de publier un article sur leurs résultats à la Clinique Mayo aux USA.

L’exercice et l’augmentation de la longévité

L’exercice est bon pour vous, et presque toutes les études montrent que plus d’exercices, cela veut dire une vie plus longue et en meilleure santé. Mais les scientifiques ne sont pas encore d’accord quant à savoir si l’exercice de haute intensité est sain pour les athlètes. Pour être plus précis: un peu d’exercice intensif est bon pour la santé, personne ne le conteste mais l’exercice de haute intensité à forte dose est-il bon pour la santé ? Le débat se poursuit.

Une manière d’étudier les effets sur la santé de grandes quantités d’exercice intensif est de suivre les grands groupes de sportifs de haut niveau. Bien sûr, vous devriez prendre en compte l’effet des autres facteurs comme le style de vie, mais tant pis. Nous devons bien commencer quelque part.

athletes-vivraient-plus-longtemps

Les athlètes vivraient plus longtemps ?

Les chercheurs espagnols ont utilisé un certain nombre d’études, y compris celles qui concernent les joueurs de football, ceux du Tour de France et les athlètes olympiques. Ils avaient des données sur 42807 athlètes au total, et ils ont découvert que le risque de mortalité était inférieur d’un tiers parmi ces athlètes par rapport à la population dans son ensemble.

statistiques-longevite-athletes-contre-sedentaires

Les athlètes de haut niveau étaient moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiovasculaire, comme les chercheurs l’ont découvert. Ce n’est pas si surprenant, étant donné que pratiquement toutes les études montrent que l’exercice protège contre les attaques et les crises cardiaques mortelles. Ce n’est pas vraiment une surprise non plus de constater que le sport de haut niveau permet également de réduire les chances de mourir d’un cancer.

longevite-sport

Conclusion sur la longévité des athlètes

Les preuves disponibles indiquent que les athlètes d’élite (surtout les hommes) vivent plus longtemps que la population générale, ce qui suggère que les effets bénéfiques pour la santé de l’exercice, en particulier ceux qui concernent la diminution des AVC et le risque de cancer, ne sont pas réduites à des quantités modérées“, concluent les chercheurs. Les futures études pourraient nous permettre de savoir si les exigences élevées actuelles du sport professionnel se traduisent également par une longévité et un avantage réel pour la santé.

Article Ergo-Log: Elite athletes live longer

Source Ergo-log: Mayo Clin Proc. 2014 Aug 6. pii: S0025-6196(14)00519-9. doi: 10.1016/j.mayocp.2014.06.004.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.