Gagnez 12% de longévité avec un régime à faible indice glycémique

Aucun commentaire

sucreSi vous alimentez des souris âgées avec un régime à faible indice glycémique pour le reste de leur vie, ils pourraient gagner 12% de longévité en plus que des souris ayant reçues une nourriture standard. Des chercheurs de l’Université de Deakin en Australie ont écrit un article à ce sujet dans Longevity & Healthspan. Leur étude sur l’animal suggère qu’un régime à faible indice glycémique retarde le vieillissement au niveau moléculaire.

Un Index Glycémique peu élevé

S’alimenter avec un régime à faible indice glycémique signifie que votre niveau de sucre dans le sang ne monte pas trop haut. C’est assez  facile à faire en évitant les hydrates de carbone facilement absorbés tels que le sucre, les sucreries et le glucose. Vous pouvez également trouver des tableaux d’informations détaillés sur l’index glycémique de tous types d’aliments sur le Web.

Des chercheurs australiens ont donné à des souris de laboratoire d’âge moyen de 20 semaines des aliments comportant un indice glycémique de 27 pour le reste de leur vie. Un groupe témoin a reçu une alimentation standard avec un index glycémique de 70. Pour vous donner une idée: le pain, les nouilles et les croissants ont un index glycémique de 70. Les pommes, les pâtes complètes et le quinoa ont un index glycémique d’un peu plus de 30.

Une longévité plus importante

Les souris alimentés avec un régime à faible index glycémique ont gagné 12% de longévité, comme le tableau ci-dessous le présente:

Index-glycemique-et-longevite

Lorsque les souris étaient âgées de 24 mois, celles qui s’alimentaient avec un régime à faible index glycémique {carrés} réagissait mieux lorsqu’on leur donnait du glucose que les animaux du groupe de contrôle {triangles}.

Longevite-et-index-glycemique

Les chercheurs ont trouvé moins d’ADN contenant des sites abasiques (base purine manquante) dans les cellules des souris âgées du groupe d’alimentation à faible indice glycémique [triangles] que dans les cellules du groupe témoin [carrés]. Les sites sont abasiques là où l’ADN présente des dommages moléculaires. Ces derniers augmentent en raison du vieillissement.

Index-glycemique-et-esperance-de-vie

Esperance-de-vie-et-index-glycemique

Les chercheurs ont également constaté moins d’ADN 8-OH-2dG dans le groupe à faible indice glycémique. Ce type d’ADN endommagé augmente également avec l’âge. Une façon classique de mesurer le vieillissement moléculaire est de mesurer la longueur des télomères de l’ADN. Plus ils sont courts, plus le processus de vieillissement a progressé. Cependant, le régime alimentaire à faible indice glycémique n’a eu aucun effet statistiquement significatif sur la longueur des télomères.

Conclusion

La pertinence de ces résultats sur l’homme devra encore être testé” écrivent les chercheurs. Toutefois, il est possible de supposer que la consommation d’un régime alimentaire à faible indice glycémique plus tard dans l’existence aura toujours des effets bénéfiques pour la santé et qu’il pourra prolonger la durée de vie, bien que l’effet ne puisse pas être aussi efficace qu’une intervention précoce au cours de l’existence. L’extension de la longévité pourrait ne pas représenter un nombre important d’années vécues, mais plutôt une meilleure qualité de vie ou de longévité en bonne santé.

Article Ergo-log: Live 12% longer on a low-glycaemic diet

Source Ergo-log: Longev Healthspan. 2013 Mar 1;2(1):4. doi: 10.1186/2046-2395-2-4.

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Thomas D, Elliott EJ., Low glycaemic index, or low glycaemic load, diets for diabetes mellitus, Cochrane Database Syst Rev. 2009 Jan 21; (1):CD006296. Epub 2009 Jan 21.
  • Björck I, Elmståhl HL. The glycaemic index: importance of dietary fibre and other food properties. Proc Nutr Soc. 2003 Feb; 62(1):201-6.
  • Bartke A, Peluso MR, Moretz N, Wright C, Bonkowski M, Winters TA, Shanahan MF, Kopchick JJ, Banz WJ. Effects of Soy-derived diets on plasma and liver lipids, glucose tolerance, and longevity in normal, long-lived and short-lived mice. Horm Metab Res. 2004 Aug; 36(8):550-8.
  • Missios P, Zhou Y, Guachalla LM, von Figura G, Wegner A, Chakkarappan SR, Binz T, Gompf A, Hartleben G, Burkhalter MD, et al. Glucose substitution prolongs maintenance of energy homeostasis and lifespan of telomere dysfunctional mice. Nat Commun. 2014 Sep 18; 5:4924. Epub 2014 Sep 18.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.