Longévité, tissus musculaires et irisine

Aucun commentaire

irisineLes muscles libèrent une protéine nommée irisine [formule développée ci-contre] dans la circulation sanguine, et ce montant est augmenté par l’exercice physique. L’irisine inhibe les cellules cancéreuses, nous vous en avions parlé récemment. Des chercheurs espagnols pensent aussi que cette même irisine pourrait aider les gens à vivre plus longtemps, c’est ce qu’ils écrivent dans l’American Journal of Medicine.

Une vie plus longue avec plus de muscles

irisine-adipocytes-exercice

Image www.researchGate.com

L’exercice physique est sain et la masse musculaire l’est aussi. C’est clair comme le jour, ceux qui  font beaucoup d’exercices vivent plus longtemps que les gens qui en font peu alors qu’il existe un nombre croissant de preuves que vous vivrez à un âge avancé, au plus de masse musculaire vous avez. Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à ce que la musculation puisse être considérée comme le sport le plus sain jamais inventé; la musculation naturelle, cela s’entend.

En effet, un grand nombre de bodybuilders utilisent tout ce que la nature a interdit dans une tentative de construire plus de muscles et de masse, mais il n’existe encore aucune indication convaincante que les bodybuilders aidés par la pharmacie meurent plus tôt que la moyenne des gens.

Il est probable que les culturistes soient protégées par la partie nonpharmacologique de leur mode de vie. Il est peut-être également probable que les bodybuilders qui n’utilisent ni stéroïdes anabolisants, ni hormone de croissance, ni insuline, ni IGF-1 ni d’autres substances puissent vivre beaucoup plus longtemps que la normale. Beaucoup de bodybuilders bien connus, des haltérophiles et des hommes des sports de force de l’époque pré-stéroïdes ne vivent pas seulement jusqu’à des âges exceptionnels mais ils ont également gardés une condition physique exceptionnelle jusque dans leur vieillesse. Georg Hackenschmidt [1877-1968], par exemple a vécu 90 ans. Il s’est entraîné presque tous les jours jusqu’à ses 80 ans et plus, tout en courant sur des distances de 11 km plusieurs fois par semaine. Et ce n’est qu’un exemple.

L’irisine

 Il y a de cela quelques mois, des chercheurs espagnols ont décrit dans l’American Journal of Medicine qu’ils pourraient avoir découvert comment les muscles et l’exercice physique prolonge l’espérance de vie. Les chercheurs ont étudié un groupe de 79 hommes et femmes en bonne santé, âgés entre 100 et 104 ans {Healthy centenarians} et les a comparés avec un groupe de personnes en bonne santé âgé de 27 et 39 ans {Young, healthy} ainsi qu’avec un groupe de personnes du même âge qui venait d’avoir une crise cardiaque [Young, acute myocardial].Les sujets âgés avaient plus d’irisine dans leur sang que les jeunes adultes en bonne santé et encore plus d’irisine que les jeunes adultes qui ont eu une attaque cardiaque.

Taux-d-irisine-en-fonction-de-différents-groupes-de-personnes

Conclusion

“Notre étude démontre que les centenaires en bonne santé sont caractérisés par une augmentation d’irisine sanguin alors que des niveaux significativement plus faibles de cette molécule ont été retrouvés chez de jeunes patients ayant subi un infarctus du myocarde” écrivent les chercheurs espagnols. Au total, nos données indiquent que les niveaux de circulation de l’irisine peuvent être associées de manière significative avec un vieillissement sain et pourrait servir de marqueur potentiel de risque vasculaire.”

Cependant, d’autres études seront nécessaires pour déterminer si l’irisine pourrait agir comme un facteur de protection pour le développement des maladies cardiovasculaires et des troubles liés à l’âge. Nous pensons que des niveaux d’irisine élevés observés chez nos centenaires peuvent refléter un vieillissement réussi parce cet échantillon de personnes ne présentait pas de maladie.

Source de l’article: Life extension, muscle tissue and irisin

Source Ergo-log: Am J Med. 2014 Sep;127(9):888-90.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme
Eric Mallet
Références bibliographiques
  • Algul S, Ozdenk C, Ozcelik O. Variations in leptin, nesfatin-1 and irisin levels induced by aerobic exercise in young trained and untrained male subjects. Biol Sport. 2017 Dec; 34(4):339-344. Epub 2017 Sep 20.
  • Huh JY. The role of exercise-induced myokines in regulating metabolism. Arch Pharm Res. 2018 Jan; 41(1):14-29. Epub 2017 Nov 25.
  • Kabak B, Belviranli M, Okudan N. Irisin and myostatin responses to acute high-intensity interval exercise in humans. Horm Mol Biol Clin Investig. 2018 Mar 20; . Epub 2018 Mar 20.
  • Pang M, Yang J, Rao J, Wang H, Zhang J, Wang S, Chen X, Dong X. Time-Dependent Changes in Increased Levels of Plasma Irisin and Muscle PGC-1α and FNDC5 after Exercise in Mice. Tohoku J Exp Med. 2018 Feb; 244(2):93-103.
  • Son JS, Chae SA, Testroet ED, Du M, Jun HP. Exercise-induced myokines: a brief review of controversial issues of this decade. Expert Rev Endocrinol Metab. 2018 Jan;13(1):51-58.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.