Étude épidémiologique: Un niveau élevé de vitamine D vous aide à vivre plus longtemps

Aucun commentaire

Les personnes présentant des niveaux élevés de vitamine D dans leur sang vivent probablement plus longtemps que les personnes ayant de faibles quantités de vitamine D selon une méta-étude épidémiologique publiée dans le BMJ (British Medical Journal). Les compilateurs ont eu accès à des données sur 26018 personnes âgées entre 50 et 79 ans.

L’étude sur la vitamine D et la longévité

Les chercheurs ont rassemblé leurs données à partir de 8 études publiées antérieurement dans lesquelles les épidémiologistes européens et américains avaient suivi les participants pour une durée de 4 à 16 ans. Au début des études, les chercheurs ont mesuré la concentration de la vitamine D ou pour être plus précis: 25-hydroxy-vitamine D – dans le sang des sujets. Au cours de ces études, 6695 participants sont décédés 2624 d’une maladie cardiovasculaire et 2227 sujets du cancer.

Etude-sur-la-vitamine-D-et-la-mortalite

Les résultats

Les participants présentant un taux relativement bas de vitamine D dans le sang présentaient 1,57 fois plus de chances de mourir que ceux qui présentaient un taux sanguin relativement élevé de vitamine D.

Vitamine-D-et-risques-de-mortalite

Lorsque les chercheurs ont analysé leurs données, ils découvrirent que l’effet protecteur d’une concentration élevée de vitamine D était plus élevé chez ceux qui avaient déjà développé une maladie cardiovasculaire (premier tableau ci-dessous) que chez ceux qui n’en souffraient pas (second tableau).

Taux-de-mortalite-chez-des-sujets-qui-ont-eu-une-maladie-cardiovasculaire-et-la-vitamine-D

Taux-de-mortalite-chez-des-sujets-qui-n-ont-jamais-eu-de-maladies-cardiovasculaires-et-la-vitamine-D

Les chercheurs ont également noté le même schéma lorsqu’ils comparèrent les données concernant les survivants au cancer par rapport à ceux qui n’avaient pas eu de cancer. Un niveau élevé en vitamine D avait eu un effet protecteur dans le premier groupe (premier tableau ci-dessous) et n’en avait pas eu dans le second (tableau suivant).

Vitamine-D-et-mortalite-due-au-cancer-chez-des-individus-ayant-eu-un-cancer

Vitamine-D-et-mortalite-due-au-cancer-chez-des-individus-n-ayant-pas-eu-de-cancer

Conclusion

Une proportion importante de la population présente un taux de cholécalciférol que les médecins considèrent comme éloigné d’une quantité optimale. C’est pour cette raison que les gouvernements occidentaux recommandent à ceux qui ne se rendent pas assez souvent à l’extérieur de prendre un supplément en vitamine D.

Source de l’article: Meta-study: a high vitamin D level helps you live longer

Source Ergo-log: J Physiol Anthropol. 2014 Aug 6;33:24.

————————–

NdT: En effet, rien n’est plus simple que de prendre un complément de vitamine D, encore faut-il qu’il soit de qualité… Système immunitaire et musculaire sont en relation proche avec cette vitamine, comme la recherche l’a déjà prouvé plusieurs fois. Pour ma part, j’ai toujours trouvé que cette vitamine me permettait de conserver un bon niveau en force musculaire, par rapport au moment où je n’en prenais pas, ce qui est déjà appréciable. Méfiez-vous également des rumeurs propagées par les lobbies pharmaceutiques; les surdoses en cholécalciférol sont rares. Si c’était le cas, les expositions prolongées au soleil auraient déjà tué un nombre considérable de vacanciers. A l’opposé, c’est bien le cancer de la peau qui en est responsable.

Concernant le prochain article, nous reviendrons avec Ergo-log sur une protéine dont je vous avais déjà parlé précédemment, l’irisine. Mais d’ici là…

… n’oubliez pas de développer votre culture physique !

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.