Vivre plus longtemps grâce aux acides gras mono-insaturés ?

2 Commentaires

huile-olive-mono-insatureSi vous voulez que votre séjour sur cette planète dure le plus longtemps possible, vous feriez bien de consommer le plus de graisses possible à partir d’huile d’olive, d’avocats et de noix. Ces produits seraient les meilleures sources d’acides gras mono-insaturés. Selon une étude épidémiologique de longévité réalisée en 2005, un apport élevé en ces acides gras prolonge la durée de vie.

L’étude dont nous parlons a été publiée dans Experimental Gerontology. Des chercheurs de l’Université de Bari ont suivi 278 Italiens en bonne santé âgés de 65 à 84 ans, du début des années 1990 au début du XXIe siècle. Au cours de cette période, ils ont essayé de déterminer les habitudes alimentaires qui réduisent les risques de mortalité.

Les résultats donnent à réfléchir. Les protéines, les glucides, les fibres, les ” mauvais ” acides gras saturés [SFA] – rien de tout cela n’a eu d’effet sur la mortalité. Les chercheurs n’ont trouvé que deux facteurs qui ont eu un effet : l’apport en acides gras mono-insaturés [MUFA] et le rapport acides gras insaturés : acides gras saturés [UFA/SFA].

Les acides gras mono-insaturés favoriseraient la longévité des sujets de l’étude

Le second n’était pas fortement significatif, le premier était plus convaincant. Donc les Italiens vivaient plus longtemps lorsqu’ils consommaient des acides gras plus insaturés. A priori, il serait plus facile d’optimiser votre équilibre en supprimant les produits prêts à l’emploi de votre alimentation : leur composition en acides gras est malsaine. La graisse de viande et celle du lait seraient moins risquées. Bien qu’ils contiennent de grandes quantités d’acides gras saturés, ils contiennent aussi de grandes quantités d’acides gras mono-insaturés. Mais les sources végétales de matières grasses comme les noix, les olives et les graines présenteraient la meilleure composition en acides gras.

acide-gras-longevite

L’étude italienne confirme les conclusions des études animales sur la relation entre la composition en acides gras et l’espérance de vie. En 2011, des chercheurs de l’Université de médecine vétérinaire d’Autriche ont publié les résultats d’une telle étude. {J Comp Physiol B. 2011 Feb ; 181(2) : 289-98} Le chiffre reproduit ci-dessous provient de cette étude.

acide-gras-mono-insatures-longevite

L’étude autrichienne a également montré qu’une alimentation riche en acides gras polyinsaturés n-3 ou n-6 n’avait pratiquement aucun effet sur la durée de vie des souris. Ce qui a eu un effet, c’est la concentration d’acides gras mono-insaturés dans les membranes cellulaires.

Source de l’article: Live longer with monounsaturated fatty acids

Source Ergo-log: Exp Gerontol. 2005 Apr;40(4):335-43.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. Lefils -  29 juillet 2019 - 11 h 43 min

    Bonjour, j’aurais aimé connaître votre avis sur les discours de certains physiologistes tels que Will janssens, Ray peat etc. Sur les dangers des PUFA, leur effet immunosuppresseur, anti-thyroidien, oxydant etc.
    Merci d’avance et merci pour cet article.

    • Eric -  29 juillet 2019 - 12 h 26 min

      Bonjour Thibault,

      Merci pour ta question. Ray Peat est assez controversé mais il faut savoir tenir compte de ceux qui ne pensent pas forcément comme les autres, surtout s’ils ont des preuves empiriques solides à nous présenter. Je pense qu’il faut savoir en tenir compte tout en se tenant informé de l’évolution de la recherche scientifique. Will participe de manière très intelligente à la controverse en présentant les travaux de Ray Peat qui se place à contre-courant de la pensée actuelle. Pour ma part, je préfère pour l’instant favoriser les Oméga 9 même si les O3 ne m’ont jamais vraiment été défavorables. L’avenir nous donnera plus de précisions à ce sujet.

      Sportivement,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.