10 grammes de Glycine pourraient-ils consolider vos articulations ?

Aucun commentaire

Les athlètes pourraient protéger leurs articulations contre l’usure et les blessures en prenant environ 10 grammes de Glycine par jour. Cette même supplémentation pourrait accélérer la guérison des articulations blessées. Des chercheurs espagnols se sont exprimés à ce sujet à travers une étude in vitro publiée dans Amino Acids.

L’étude sur la Glycine en rapport à vos articulations

Les chercheurs ont réalisé leur expérience avec des chondrocytes, les cellules que vous retrouvez dans le cartilage. Les chondrocytes produisent du collagène de type 2. Il s’agit du type de collagène le plus fréquent dans les structures cartilagineuses.

Résultats de l’expérience en fonction de différents acides aminés

Lorsque les chercheurs ont exposé leurs cellules à divers acides aminés à une concentration trois fois supérieure à celle que l’on retrouve dans le sang d’une personne, la Glycine en particulier a stimulé la croissance du collagène de type 2.

glycine-collagene-articulations

A partir d’une autre expérience, les chercheurs ont exposé leurs chondrocytes à différentes concentrations d’acides aminés pendant 15 jours. La Proline a stimulé au maximum la production de collagène de type 2 à une concentration que l’on retrouve encore chez l’être humain moyen. La concentration de Lysine qui stimulait au maximum la production de collagène était juste au-dessus.

La stimulation maximale de la production de collagène par la Glycine a dépassé les effets de la Proline et de la Lysine. Cependant, cet effet nécessitait une concentration qui ne peut être atteinte en pratique qu’en prenant 10 grammes de glycine par jour, ou plus.

glycine-articulations

articulations-glycine

Interprétation des résultats

“Une clé importante pour la compréhension de ces résultats est le fait que la Glycine, l’acide aminé le plus nécessaire à la synthèse du collagène, est essentielle. Elle doit donc obligatoirement être incorporée à l’alimentation comme complément nutritionnel”, écrivent les chercheurs. “Ce besoin est général chez tous les animaux à partir d’environ 30 kg de masse corporelle et va en augmentant avec la prise de poids.”

“Chez un être humain de 70 kg, ce déficit en Glycine serait d’environ 10 grammes par jour – probablement le plus élevé des acides aminés, selon nos résultats précédents.”

Conclusion sur la Glycine

“Augmenter la présence de la Glycine dans le régime alimentaire pourrait être un moyen de contribuer à la lutte contre l’arthrose et à sa prévention sur la régénération du cartilage en renforçant la synthèse du collagène”, écrivent les chercheurs. “Il se peut que les carences mentionnées ci-dessus n’en soient pas la seule cause mais il s’agit certainement d’un point significatif par où commencer.”

“À cette fin, nos résultats suggèrent une stratégie viable qui consiste à augmenter les quantités de ces acides aminés (en particulier pour la Glycine) dans l’alimentation.”

“Étant donné que ces carences affecteront évidemment d’autres tissus conjonctifs ou mécaniques, tels que les os, les tendons, les ligaments et la peau, nous souhaitons faire remarquer que cette conclusion pourrait également être appliquée au traitement d’affections […] telles que l’ostéoporose.”

Source de l’article: Supplementation with 10 grams of Glycine per day makes your joints stronger

Source Ergo-log: Amino Acids. 2018 Jul 13. doi: 10.1007/s00726-018-2611-x. [Epub ahead of print].

Note EM: Nul doute qu’il s’agisse d’expériences intéressantes sur la Glycine quant à son rôle sur les articulations. Les résultats donnés par la la Proline et la Lysine confirment de manière évidente qu’ils sont tous deux nécessaires à la génération d’hydroxyproline et d’hydroxylysine, deux formes aminés également retrouvées en très faible quantité dans les collagènes en poudre d’excellente qualité. Pour synthétiser, disons qu’il apparait de plus en plus évident que certains acides aminés sont plus importants que d’autres en fonction de certains contextes et métabolismes comme la synthèse des protéines pour la Leucine, la santé du système cardiovasculaire pour l’arginine et la synthèse du collagène – ou même de la créatine – pour la Glycine.

Aucun acide aminé n’est inutile en soit, les expériences scientifiques décrites ne font jamais que refléter certains métabolismes bien particuliers, en fonction du contexte et des circonstances étudiées. Ici plus qu’ailleurs, il s’agit de retenir qu’il s’agit d’une expérience réalisée in vitro. Les conditions d’assimilation des acides aminés seront donc différents in vivo, c’est une évidence. Mais quoi qu’il en soit, pensez à vous inscrire à la newsletter afin de vous informer de la mise en ligne des nouveaux articles.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.