3 acides aminés et du sélénium pour prévenir la dégénérescence musculaire liée à l’âge ?

Aucun commentaire

ProimmuneUne supplémentation en sélénium et en acides aminés Cystine, Glycine et Glutamine préviendrait la dégradation musculaire liée à l’âge chez des animaux de laboratoire, concluent les chercheurs de l’Université de médecine et de sciences Charles R. Drew. Faut-il le croire ou non ? Les résultats semblent trop beaux pour être vrais, même pour une étude animale…

Le supplément ProImmune

Le supplément testé par les chercheurs s’appelle ProImmune. Il s’agit d’un complément alimentaire sous brevet [US RE42645 E1] composé d’acides aminés et de sélénium dont l’objectif serait d’augmenter la concentration en glutathion au niveau cellulaire. 500 mg de ProImmune contient environ 100 mg de cystine [dipeptide de cystéine], 199 mg de Glycine, 199 mg de glutamine et 1,5 mg de sélénométhionine.

Selon le brevet déposé, la dose quotidienne recommandée pour l’homme serait de 200 mg. Ce dosage est invraisemblablement bas pour les acides aminés. Les acides aminés de ProImmune constituent les éléments constitutifs du tripeptide protecteur glutathion. Les enzymes protectrices ont besoin de glutathion pour pouvoir fonctionner. Un certain nombre de ces enzymes contiennent du sélénium.

L’étude scientifique sur ce supplément d’acides aminés

Les chercheurs ont donné à des souris de laboratoire âgées de 17 mois – chez l’être humain, cela correspondrait à la cinquantaine – un aliment contenant 3 mg de ProImmune par kg pendant six mois. Des souris du même âge ont constitué un groupe témoin. Elles ont reçu une nourriture standard, sans additions.

Résultats de l’expérience avec ProImmune

À la fin des six mois, les souris avaient atteint un âge avancé. Les chercheurs ont alors comparé la masse musculaire des vieilles souris avec la masse musculaire de jeunes souris [Young]. Ils ont remarqué que les souris qui avaient reçu ProImmune [Old + F1] avaient perdu nettement moins de masse musculaire que les souris du groupe témoin. [Old].

Supplément acides aminés glutathion

Lorsque les chercheurs ont décompté le nombre de cellules mourantes dans les muscles des souris, ils en ont trouvé un grand nombre chez les souris âgées qui n’avaient pas reçu de supplément. Chez les vieilles souris qui avaient reçu ProImmune avec leur nourriture, le nombre de cellules mortes était encore moindre que chez les jeunes souris, comme le montre e tableau ci-dessous.

Acides aminés glutathion

Mécanisme et explications

Le tableau ci-dessous montre que le supplément a effectivement réduit la baisse de la concentration de glutathion actif due au vieillissement. De plus, les chercheurs ont également trouvé moins de protéine inflammatoire interleukine-6 dans le sang des souris Old + F1 que chez les souris âgées qui n’avaient pas reçu de supplément.

supplément sélénium acides aminéssupplément sélénium acides aminés

Le tableau ci-dessus montre que le supplément stimule l’activité de la molécule de signal anabolique Akt et augmente la concentration de Delta-1. Delta-1 est une protéine qui demande aux cellules souches de se développer en cellules musculaires.

Le supplément en acides aminés a également stimulé la quantité d’AMPK active dans les muscles de la souris. À la suite de cela, les muscles sont restés sensibles à l’insuline et ont maintenu l’extraction des nutriments à partir du sang. Parce que le supplément avait inhibé l’enzyme FAS (Fatty Acid Synthase), les muscles n’ont pas converti les nutriments en graisse intramusculaire.

AMPK phosphorylée

Conclusion de l’étude sur ProImmune

Selon les chercheurs, les suppléments qui empêchent la concentration du glutathion de diminuer en raison du vieillissement pourraient retarder le processus lui-même. Ils plaident donc en faveur de la réalisation d’études humaines. Mais ce qui fonctionne chez les souris ne fonctionne pas toujours chez les humains.

Le créateur de ProImmune, Albert Crum, était l’un des auteurs de l’étude. Cependant, son entreprise n’a pas parrainé celle-ci. Les chercheurs ont obtenu leur financement auprès de la Fédération américaine pour la recherche sur le vieillissement [afar.org] et du gouvernement américain.

Source de l’article: Three amino acids and selenium supplementation prevents age-related muscle breakdown

Source Ergo-log: J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2013 Jul;68(7):749-59.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.