10 grammes de Glycine pourraient-ils consolider vos articulations ?

Les athlètes pourraient protéger leurs articulations contre l’usure et les blessures en prenant environ 10 grammes de Glycine par jour. Cette même supplémentation pourrait accélérer la guérison des articulations blessées. Des chercheurs espagnols se sont exprimés à ce sujet à travers une étude in vitro publiée dans Amino Acids.

L’étude sur la Glycine en rapport à vos articulations

Les chercheurs ont réalisé leur expérience avec des chondrocytes, les cellules que vous retrouvez dans le cartilage. Les chondrocytes produisent du collagène de type 2. Il s’agit du type de collagène le plus fréquent dans les structures cartilagineuses.

Résultats de l’expérience en fonction de différents acides aminés

Lorsque les chercheurs ont exposé leurs cellules à divers acides aminés à une concentration trois fois supérieure à celle que l’on retrouve dans le sang d’une personne, la Glycine en particulier a stimulé la croissance du collagène de type 2.

glycine-collagene-articulations

A partir d’une autre expérience, les chercheurs ont exposé leurs chondrocytes à différentes concentrations d’acides aminés pendant 15 jours. La Proline a stimulé au maximum la production de collagène de type 2 à une concentration que l’on retrouve encore chez l’être humain moyen. La concentration de Lysine qui stimulait au maximum la production de collagène était juste au-dessus.

La stimulation maximale de la production de collagène par la Glycine a dépassé les effets de la Proline et de la Lysine. Cependant, cet effet nécessitait une concentration qui ne peut être atteinte en pratique qu’en prenant 10 grammes de glycine par jour, ou plus.

glycine-articulations

articulations-glycine

Interprétation des résultats

“Une clé importante pour la compréhension de ces résultats est le fait que la Glycine, l’acide aminé le plus nécessaire à la synthèse du collagène, est essentielle. Elle doit donc obligatoirement être incorporée à l’alimentation comme complément nutritionnel”, écrivent les chercheurs. “Ce besoin est général chez tous les animaux à partir d’environ 30 kg de masse corporelle et va en augmentant avec la prise de poids.”

“Chez un être humain de 70 kg, ce déficit en Glycine serait d’environ 10 grammes par jour – probablement le plus élevé des acides aminés, selon nos résultats précédents.”

Conclusion sur la Glycine

“Augmenter la présence de la Glycine dans le régime alimentaire pourrait être un moyen de contribuer à la lutte contre l’arthrose et à sa prévention sur la régénération du cartilage en renforçant la synthèse du collagène”, écrivent les chercheurs. “Il se peut que les carences mentionnées ci-dessus n’en soient pas la seule cause mais il s’agit certainement d’un point significatif par où commencer.”

“À cette fin, nos résultats suggèrent une stratégie viable qui consiste à augmenter les quantités de ces acides aminés (en particulier pour la Glycine) dans l’alimentation.”

“Étant donné que ces carences affecteront évidemment d’autres tissus conjonctifs ou mécaniques, tels que les os, les tendons, les ligaments et la peau, nous souhaitons faire remarquer que cette conclusion pourrait également être appliquée au traitement d’affections […] telles que l’ostéoporose.”

Source de l’article: Supplementation with 10 grams of Glycine per day makes your joints stronger

Source Ergo-log: Amino Acids. 2018 Jul 13. doi: 10.1007/s00726-018-2611-x. [Epub ahead of print].

Note EM: Nul doute qu’il s’agisse d’expériences intéressantes sur la Glycine quant à son rôle sur les articulations. Les résultats donnés par la la Proline et la Lysine confirment de manière évidente qu’ils sont tous deux nécessaires à la génération d’hydroxyproline et d’hydroxylysine, deux formes aminés également retrouvées en très faible quantité dans les collagènes en poudre d’excellente qualité. Pour synthétiser, disons qu’il apparait de plus en plus évident que certains acides aminés sont plus importants que d’autres en fonction de certains contextes et métabolismes comme la synthèse des protéines pour la Leucine, la santé du système cardiovasculaire pour l’arginine et la synthèse du collagène – ou même de la créatine – pour la Glycine.

Aucun acide aminé n’est inutile en soit, les expériences scientifiques décrites ne font jamais que refléter certains métabolismes bien particuliers, en fonction du contexte et des circonstances étudiées. Ici plus qu’ailleurs, il s’agit de retenir qu’il s’agit d’une expérience réalisée in vitro. Les conditions d’assimilation des acides aminés seront donc différents in vivo, c’est une évidence. Mais quoi qu’il en soit, pensez à vous inscrire à la newsletter afin de vous informer de la mise en ligne des nouveaux articles.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

3 grammes de Glycine pour améliorer le sommeil

Si vous prenez 3 grammes de Glycine une heure avant d’aller au lit, vous pourriez mieux dormir. Des chercheurs du fabricant japonais Ajinomoto l’ont découvert en effectuant une petite étude avec 19 employées de l’entreprise comme sujets de test.

L’étude sur la Glycine

En 2003, des chercheurs d’Ajinomoto ont découvert que la Glycine améliorait le sommeil. L’entreprise japonaise n’avait encore rien publié à propos de cette étude mais les chercheurs l’ont mentionné dans la publication Sleep and Biological Rhythms en 2006. Ils ont écrit que les sujets de l’expérience étaient des “volontaires en bonne santé”. C’est tout ce que nous savons sur la première étude.

glycine-acide-amine

Dans celle-ci, les scientifiques d’Ajinomoto confirment les résultats de la première étude. Ils ont donné à 19 employées féminins en bonne santé de leur entreprise 3 grammes de Glycine ou un placebo. Ils leurs ont ensuite posé des questions le lendemain. Les chercheurs ont utilisé des questionnaires standard: le SAM Fatigue Checklist, qui mesure la fatigue et la somnolence. Elles ont également répondu au SMH Sleep Questionnaire, qui dresse un tableau sur la qualité du sommeil.

Les résultats de cette petite étude scientifique sur la Glycine

Le tableau ci-dessous montre que les femmes qui avaient pris 3 grammes de Glycine se sentaient moins fatiguées ou moins somnolentes le jour d’après et qu’elles avaient eu une meilleure nuit de sommeil que durant leur sommeil ordinaire. L’effet s’est révélé statistiquement significatif.

glycine-acide-amine-sommeil

 

Par contre, les chercheurs n’ont trouvé aucun effet statistiquement significatif sur le résultat total du questionnaire sur le sommeil de SMH. Le questionnaire contenait la question “À quel point aviez-vous l’esprit clair après vous être levé ce matin?” et les réponses à cette question n’étaient pas significatives sur le plan statistique. Après une nuit de sommeil probablement améliorée par cet acide aminé, les sujets se sentaient plus lucides qu’après une nuit de sommeil standard, sans cet acide aminé.

Conclusion de l’expérience

“La Glycine est un acide aminé consommé en tant qu’élément protéique alimentaire connu depuis longtemps. En outre, l’innocuité de la Glycine est jugée supérieure à celle des somnifères”, écrivent les Japonais. “Aucun effet indésirable grave n’a été observé lorsque des doses allant jusqu’30 g/jour de Glycine avaient été administrées à l’homme.”

“Ces résultats suggèrent que l’innocuité de la Glycine est relativement élevée et que l’administration orale de cet acide aminé produit une bonne sensation subjective de réveil chez des sujets humains insatisfaits de la qualité de leur sommeil.”

Source de l’article: Three grams glycine improves sleep

Source Ergo-log: Sleep and Biological Rhythms 2006; 4:75–7.

Note: Rappelez-vous qu’il s’agit d’un acide aminé qui joue un rôle significatif de sécrétagogue de l’hormone de croissance. Cet aspect pourrait jouer favorablement dans les résultats obtenus. Je vous invite d’ailleurs à relire l’article à ce sujet. Précurseur du glutathion et de l’acétylcholine, ces éléments de réponse pourraient également expliquer le pourquoi du comment. Rappelez-vous également que si les acides aminés peuvent rarement vous être utiles de manière isolée, ils le seront cependant bien plus que vous ne le pensez, en fonction du contexte et du moment de la prise.

Eric Mallet

—————————

Références bibliographiques

  • Hall JC., Glycine, JPEN J Parenter Enteral Nutr. 1998 Nov-Dec;22(6):393-8
  • Kawai N, Sakai N, Okuro M, Karakawa S, Tsuneyoshi Y, Kawasaki N, Takeda T, Bannai M, Nishino S., The sleep-promoting and hypothermic effects of glycine are mediated by NMDA receptors in the suprachiasmatic nucleus, Neuropsychopharmacology. 2015 May;40(6):1405-16
  • Bannai M, Kawai N., New therapeutic strategy for amino acid medicine: glycine improves the quality of sleep, J Pharmacol Sci. 2012; 118(2):145-8.
  • Bannai M, Kawai N, Ono K, Nakahara K, Murakami N., The effects of glycine on subjective daytime performance in partially sleep-restricted healthy volunteers., Front Neurol. 2012 Apr 18;3:61.
  • Srinivasan V, Pandi-Perumal SR, Trahkt I, Spence DW, Poeggeler B, Hardeland R, Cardinali DP., Melatonin and melatonergic drugs on sleep: possible mechanisms of action, Int J Neurosci. 2009; 119(6):821-46.
  • Razak MA, Begum PS, Viswanath B, Rajagopal S., Multifarious Beneficial Effect of Nonessential Amino Acid, Glycine: A Review.,

    Oxid Med Cell Longev. 2017; 2017:1716701.
En savoir plus »
2 Commentaires

Si la Leucine ne stimule pas la croissance musculaire, essayez de l’associer à la Glycine

GlycineLes bodybuilders et fans de fitness connaissent la Leucine. De nombreuses études ont montré qu’elle stimule les processus anabolisants des cellules musculaires mais d’autres études scientifiques pourraient suggérer que la Leucine n’est pas toujours efficace. Le vieillissement, les longues périodes d’inactivité et d’autres conditions au cours desquelles le corps produit de grandes quantités de facteurs inflammatoires et d’oxydants pourraient éliminer l’effet anabolisant de la Leucine. Dans ces circonstances, l’ajout de Glycine comme complément pourrait offrir une solution. C’est ce que des physiologistes australiens ont découvert.

Leucine et Glycine

La Leucine stimule l’anabolisme cellulaire mais elle n’est pas miraculeuse pour autant. La Leucine ne travaille qu’avec les autres acides aminés et probablement pas durant les périodes de restriction calorique.

La Glycine est un acide aminé non essentiel généralement peu considéré par les scientifiques mais, selon des études scientifiques récentes, elle pourrait présenter des caractéristiques intéressantes. Certaines de ces études suggèrent que la Glycine pourrait régénérer de vieilles cellules et protéger les tissus musculaires de la dégradation causée par le cancer, probablement parce que la Glycine bloque certains facteurs inflammatoires.

L’étude sur la Leucine et la Glycine

Dans leur article publié dans l’American Journal of Physiology, Endocrinology and Metabolism, les chercheurs ont fait part de leur expérience au cours de laquelle ils ont injecté des lipopolysaccharides [LPS] à des souris. Cette substance va créer une cascade de processus inflammatoires qui empêchera les tissus musculaires de croitre et de le rendre insensible à toute forme de stimulation anabolisante.

Certains des rongeurs avaient reçu de l’Alanine quelques heures avant qu’ont leur injecte des lipopolysaccharides. L’Alanine présentait un effet anti-inflammatoire. Un autre groupe a reçu de la Glycine. Quelques heures après l’administration, les chercheurs ont donné de la Leucine aux rongeurs et ils ont observé les effets produits sur les tissus musculaires des animaux.

Résultats de l’expérience

L’administration des lipopolysaccharides a bloqué la croissance musculaire et la synthèse des protéines. La combinaison de Leucine et de Glycine a neutralisé cet effet dans de larges proportions.

Leucine-et-glycine

CON: Rongeurs n’ayant pas reçu de lipopolysaccharides

Glycine-et-LeucineLes lipopolysaccharides ont inhibé la molécule signal anabolisante mTOR mais l’association Leucine et Glycine a neutralisé cette inhibition.

Glycine-et-Leucine

Conclusion

“Nos données montrent que la Glycine peut restaurer la réponse anabolique à la Leucine au cours d’une inflammation aiguë du muscle squelettique” écrivent les chercheurs. “Ces observations confirment que la tentative de stimuler la synthèse des protéines en augmentant la disponibilité de la Leucine seule constitue une stratégie inefficace pour contrer la résistance anabolique dans des conditions de catabolisme musculaire”.

“Des études supplémentaires seront nécessaires pour élucider les voies de signalisation responsables de l’effet bénéfique de la Glycine”.

“L’identification de la Glycine en tant que nouvelle intervention nutritionnelle pour restaurer la sensibilité anabolique du muscle squelettique à la Leucine présente des implications thérapeutiques potentielles contre de nombreux troubles musculaires”.

Source de l’article: If Leucine isn’t stimulating muscle growth, try combining it with Glycine

Source Ergo-log: Am J Physiol Endocrinol Metab. 2016 Jun 1;310(11):E970-81.

 

Note: Bien qu’intéressante, vous devez gardez à l’esprit qu’il est fort peu probable de présenter une baisse significative de l’efficacité de la Leucine avant d’avoir largement dépassé au moins la cinquantaine, sinon plus encore si vous êtes un athlète confirmé. Alors, avant de prendre un supplément de Glycine en poudre dont l’utilisation risquera de ne pas être optimale, considérez simplement qu’au plus vous augmentez la présence d’un acide aminé dans une protéine, au plus vous allez réduire le pourcentage relatif des autres acides aminés de cette protéine.

Eric Mallet

Articles à lire:

Balage M, Sornet C, Denis P, Tesseraud S, Dupont J, Dardevet D. Chronic leucine supplementation in adult rats did not induce insulin resistance on glucose metabolism, Proc Nutr Soc. 2008 May;67(OCE):E200

> Article de l’INRA sur l’effet d’un supplément de Leucine chez les personnes âgées

En savoir plus »
2 Commentaires

Après consommation de gélatine, l’hydroxyprolylglycine aurait un effet anabolisant

Le dipeptide hydroxyprolylglycine, qui apparaîtra dans votre sang après avoir mangé de la gélatine ou du collagène, aurait probablement un effet anabolisant. Il stimulerait la formation des fibres musculaires – ainsi que leur volume et leur force. Les chercheurs de l’Université de la préfecture d’Osaka on fait paraître un article à ce sujet à ce sujet dans Biochemical and Biophysical Research Communications.

L’hydroxyprolylglycine

L’hydroxyprolylglycine [structure montrée ci-dessous] est un dipeptide constituée d’une partie hydroxyproline et d’une partie Glycine. Il s’agit du métabolite le plus important à apparaître dans le sang après consommation de gélatine ou d’un peptide de collagène hydrolysé.

hydroxyprolylglycineLes chercheurs japonais pensaient que les effets positifs du collagène et d’un supplément de gélatine sur la santé des os, des articulations et de la peau seraient dus dans une large mesure à l’hydroxyprolylglycine.

L’étude scientifique en laboratoire sur l’hydroxyprolylglycine

En 2015, des chercheurs allemands ont signalé que la supplémentation en collagène renforçait les effets de l’entraînement de résistance sur la masse musculaire et la force. Les chercheurs japonais se sont alors demandé si cet effet avait aussi quelque chose à voir avec l’hydroxyprolylglycine. Ils ont exposé de jeunes cellules musculaires à des concentrations croissantes de ce peptide dans un tube à essai. Ils ont ensuite observé ce qui allait se passer.

Les chercheurs étaient sponsorisés par Nitta Gelatin, un fabricant de peptides de collagène.

Les résultats de l’étude

En raison de la présence d’hydroxyprolylglycine, les cellules musculaires se sont jointes plus rapidement pour fabriquer des fibres musculaires. Scientifiquement parlant, l’indice de fusion a augmenté, comme le montre la figure ci-dessous. Le dipeptide a également rendu les fibres musculaires plus massives [voir ci-dessous]. La combinaison des acides aminés séparés Glycine et hydroxyproline n’a eu aucun effet.

 

hydroxyprolylglycine-et-taux-de-fusion-des-proteines

En plus, les chercheurs japonais ont trouvé plus de protéines de contraction myosine à chaîne lourde [MyHC] dans les cellules musculaires qui avaient été exposées à l’hydroxyprolylglycine. A nouveau, la combinaison des acides aminés séparés glycine et hydroxyproline n’a eu aucun effet. Ils ont aussi remarqué que l’hydroxyprolylglycine avait activé les molécules de signal anaboliques Akt, mTOR et p70S6K.

hydroxyprolylglycine-akt-mTOR-p70S6K

L’hydroxyprolylglycine active les protéine signal de l’anabolisme

L’effet anabolique de l’hydroxyprolylglycine a diminué légèrement lorsque les chercheurs ont ajouté de l’histidine aux tubes à essai. Ils soupçonnent que l’histidine et l’hydroxyprolylglycine entrent dans les cellules musculaires de la même manière – via le peptide Histidine Transporter 1 [PHT1].

Conclusion sur l’hydroxyprolylglycine

Les chercheurs japonais estiment que leurs résultats de recherche pourraient être intéressants pour les bodybuilders, powerlifters et les fabricants de suppléments des sports de force. “Les résultats actuels démontrent que l’hydroxyprolylglycine favorise l’hypertrophie lors de la différenciation myogénique”, ont-ils écrit. “Nous savons depuis peu que des suppléments de collagène avec entraînements de résistance augmenterait la force musculaire des hommes âgés atteints de sarcopénie”.

“Les études futures devraient déterminer si l’administration d’hydroxyprolylglycine peut avoir un impact positif sur la croissance musculaire lorsqu’elle est associée à un exercice de résistance”.

“Dans l’ensemble, lorsqu’on les considère conjointement avec ces études, nos données suggèrent que l’hydroxyprolylglycine pourrait être un complément alimentaire prometteur. Ceci afin de soutenir la réparation du muscle squelettique endommagé ou augmenter la masse musculaire par hypertrophie”.

Source de l’article: After consuming gelatine hydroxyprolylglycine makes your muscles bigger and stronger

Source Ergo-log: Biochem Biophys Res Commun. 2016 Sep 23;478(3):1292-7.

Note: Premier article soulignant l’intérêt – relatif – du collagène pour la croissance musculaire, médié par un dipeptide sur la myosine et les protéines signalisant l’hypertrophie, nous aurons l’occasion de revenir sur cette protéine dont l’aminogramme ne fait pas vraiment rêver mais qui présenterait donc un intérêt tout particulier grâce à ses acides aminés liés en dipeptides. J’aurais également l’occasion de revenir sur la Glycine, un acide aminé dont il serait absurde d’ignorer l’intérêt. Mais d’ici là, je ne pourrais que vous encourager à développer votre culture physique…

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Iwai K et al, Identification of food-derived collagen peptides in human blood after oral ingestion of gelatin hydrolysates, J Agric Food Chem. 2005 Aug 10;53(16):6531-6.
  • Kimira Y, Collagen-derived dipeptide prolyl-hydroxyproline promotes differentiation of MC3T3-E1 osteoblastic cells, Biochem Biophys Res Commun. 2014 Oct 24;453(3):498-501.
  • Nakatani S, Chondroprotective effect of the bioactive peptide prolyl-hydroxyproline in mouse articular cartilage in vitro and in vivo, Osteoarthritis Cartilage. 2009 Dec;17(12):1620-7.
  • Kimira Y, Collagen-derived dipeptide prolyl-hydroxyproline promotes differentiation of MC3T3-E1 osteoblastic cells, Biochem Biophys Res Commun. 2014 Oct 24;453(3):498-501.
En savoir plus »
Aucun commentaire

La Glycine AKG, un supplément longévité ?

alpha-cetoglutarateNous avons récemment écrit sur une étude japonaise in vitro un acide aminé, la glycine, rajeunissait les cellules plus âgées. Donc, apparemment, la glycine pourrait avoir sa place dans un supplément anti-vieillissement. En 2014, les biochimistes de l’Université de Californie à Los Angeles ont publié une étude dans la revue Nature qui pourrait nous conduire à spéculer que la glycine AKG pourrait fonctionner encore mieux.

AKG

L’AKG est une abréviation de l’alpha kétoglutarate. Les cellules produisent cette substance quand elles convertissent les acides aminés en énergie. L’industrie des suppléments commercialise des acides aminés attachés à une molécule d’AKG en pensant que ceux-ci fonctionneraient mieux que les acides aminés eux-mêmes.

L’étude scientifique sur la glycine

Dans leur étude publiée dans Nature, les chercheurs ont exposé des nématodes Caenorhabditis elegans, à de l’AKG. En conséquence, ils ont observé qu’ils vivaient plus longtemps. Chaque ligne du graphique représente un individu, mais l’expérience est identique.

Glycine-AKG-un-supplement-longevite

Glycine-AKG-un-acide-amine-longevite

La concentration optimale était de 4 à 10 milimoles comme le tableau ci-dessus le montre.

Le mécanisme

L’AKG réduit la concentration d’ATP chez les nématodes.

Glycine-AKG-une-molecule-pour-la-longevite

Glycine-AKG-supplement-longevite

Lorsque les chercheurs ont modifié les nématodes génétiquement afin que leurs cellules produisent moins d’ATP [ATP2 ARNi], ils ont remarqué que les nématodes avaient vécu plus longtemps et que le supplément d’AKG n’avait plus cet effet de longévité augmentée.

L’AKG est libéré lors de la restriction calorique, écrivent les chercheurs; la supplémentation imite probablement les effets de la restriction calorique.

Conclusion

Des molécules de longévité qui retardent le vieillissement et étendent la durée de vie ont des implications profondes et ont longtemps été un rêve pour l’humanité“, ont écrit les chercheurs. “Des métabolites endogènes tels que l’AKG qui peuvent altérer la durée de vie de  Caenorhabditis elegans suggèrent qu‘un mécanisme interne peut exister, en étant accessible à une multitude de régulations et d’interventions.”

Une spéculation un peu sauvage de notre part {Ergo-log}

Il se pourrait que l’AKG et la glycine renforcent leurs effets l’un l’autre. Ils sont tous deux liés à des processus de l’énergie dans la cellule, mais pas de la même façon. En outre, l’AKG inhibe la dégradation de la glycine dans le foie, ainsi l’AKG augmente la biodisponibilité de la glycine. [Arch Biochem Biophys. 1986 Sep;249(2):263-72.]

Source de l’article: Glycine AKG, a longevity supplement ?

Source Ergo-log: Nature. 2014 Jun 19;510(7505):397-401.

 

En savoir plus »
Aucun commentaire