Créatine + endurance = synthèse augmentée des mitochondries cellulaires

Aucun commentaire

creatine-monohydrateLa créatine serait peut-être tout aussi intéressante pour les athlètes d’endurance que pour les athlètes de force. C’est ce que suggère une étude animale que des chercheurs égyptiens de l’Université Pharos d’Alexandrie ont publiée dans Experimental and Therapeutic Medicine. Selon les chercheurs égyptiens, les athlètes d’endurance pourraient augmenter la capacité de leurs cellules musculaires à convertir les nutriments en énergie grâce à une supplémentation en créatine.

L”étude des chercheurs égyptiens sur la créatine et l’endurance

Pendant 5 semaines, les chercheurs ont réalisé une expérience avec 4 groupes de rats. Les chercheurs ont fait nager deux groupes de rats pendant une heure par jour, 5 jours par semaine. Les deux autres groupes d’animaux n’ont pas eu à nager. Un groupe de rats inactifs a reçu un supplément de créatine avec sa nourriture, tout comme un groupe de rats actifs. Si les rats étaient des humains adultes, ils auraient reçu de 4 à 7 grammes de créatine par jour.

Les résultats

La supplémentation et l’entraînement n’ont pas eu d’effet significatif sur le poids corporel des animaux.

creatine-poids-de-corps-sedentaire-exercice

 

L’entraînement a augmenté la quantité de mitochondries dans les cellules musculaires des rats. L’association de l’entraînement et de la supplémentation a augmenté cette quantité plus encore.

creatine-endurance-mitochondries

creatine-mitochondries-endurance

La supplémentation en créatine stimulerait la synthèse des mitochondries par les voies TFAM, PGC1-alpha et NRF-1. Note EM: {TFAM = Activateur de transcription des mitochondries. PGC1-alpha = Coactivateur de transcription et régulateur du métabolisme cellulaire. NRF-1: facteur de transcription impliqué dans la synthèse de l’ADN mitochondrial (ADNmt)}.

Conclusion

“Nous pouvons conclure que l’activité physique couplée à une supplémentation de créatine à court terme a augmenté l”ensemble des facteurs de la biogenèse mitochondriale. Elle a amélioré les fonctions des muscles squelettiques”, écrivent les chercheurs.

Personnellement, nous pourrions donc penser que la supplémentation en créatine peut également être intéressante pour les athlètes d’endurance ambitieux. En conséquence, plus de mitochondries signifie que les cellules musculaires pourront générer plus d’énergie, ce qui signifie que l’endurance augmenterait également.

Source de l’article: Creatine + endurance training = a lot more mitochondria (…)

Source Ergo-log: Exp Ther Med. 2020;19(1):384-92.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.