Étude sur l’animal, 120 mg d’extrait de clou de girofle par jour augmentent le taux de testostérone

Aucun commentaire

Si vous n’en prenez pas trop, le clou de girofle – nom scientifique Syzygium aromaticum – augmenterait votre taux de testostérone. C’est du moins ce que soupçonnent des chercheurs de l’université Banaras Hindu, en Inde, après avoir démontré l’effet stimulant de la testostérone du Syzygium aromaticum sur des animaux de laboratoire. Les résultats de leur étude ont été publiés dans Andrologia. En la lisant, nous avons relevé quelques éléments qui, selon nous, pourraient intéresser nos lecteurs.

Syzygium aromaticum, nom latin du clou de girofle

Le Syzygium aromaticum contient entre autres de l’eugénol, de l’acétate d’eugényle, du carvacrol, du thymol, du cinnamaldéhyde, du chavicol, de l’acétylsalicylate, des humulènes, du déhydrodieugenol, du transconiferyl-aldéhyde, du bêta-caryophyllène et de l’alpha-copaène. On ne sait pas laquelle de ces substances est réellement responsable de l’effet stimulant sur la testostérone. Les chercheurs ont fabriqué eux-mêmes leurs extraits, et la manière dont ils ont procédé est présentée ci-dessous.

clou-de-girofle-stimulation-testosterone

L’étude animale avec l’extrait de clou de girofle

Les chercheurs ont administré à des souris mâles une dose quotidienne de 15, 30 ou 60 mg d’extrait par kg de poids corporel pendant cinq semaines. Ils ont dissous l’extrait dans de l’eau et l’ont administré aux souris par voie orale. L’équivalent humain des doses utilisées – sur la base d’un homme pesant 80 kg – serait d’environ 120, 240 ou 480 mg d’extrait par jour. Pour ceux qui souhaitent connaitre le rapport en termes de clous de girofle moulus, l’équivalent humain des doses utilisées serait 16,7 fois plus élevé.

Les résultats de l’étude

La plus faible dose de Syzygium aromaticum testée par les chercheurs a stimulé la synthèse de testostérone de plus d’un quart, comme le montre le tableau ci-dessous. Des doses plus élevées ont eu l’effet inverse.

Le même tableau révèle également comment Syzygium aromaticum incite les testicules à produire davantage de testostérone : l’extrait stimule l’activité des enzymes 3-beta et 17-HSD, qui jouent toutes deux un rôle clé dans la biosynthèse de la testostérone. D’ailleurs, la supplémentation à faible dose a également augmenté la fertilité des animaux de laboratoire. Et là encore, les doses plus élevées ont eu un effet négatif sur la fertilité.

Conclusion des chercheurs

“En conclusion, les données de la présente étude indiquent la nature biphasique des boutons floraux de Syzygium aromaticum sur la physiologie de la reproduction des souris mâles”, résument les chercheurs. “La dose la plus faible (15 mg) est stimulante, tandis que des doses plus élevées (30 et 60 mg) exercent des effets négatifs sur la physiologie fonctionnelle des organes reproducteurs mâles et sur la fertilité.”

“En outre, nos résultats suggèrent également que la dose inférieure de clou de girofle est androgène par nature et pourrait avoir un avenir viable en tant que rajeunisseur sexuel indigène.”

Avertissement

On ne sait pas exactement dans quelle mesure l’utilisation à long terme de grandes quantités de clou de girofle est considérée comme sûre. Ce que l’on sait, c’est que des doses élevées peuvent causer des dommages aux dents et aux gencives. Si vous voulez quand même expérimenter le clou de girofle, prenez-le sous forme de gélules et ne le faites pas pendant trop longtemps. Et renseignez-vous sur les effets secondaires potentiels.

Note EM: Personnellement, je ne recommande absolument rien sur mon blog, ce n’est absolument pas mon rôle. Cet avertissement émane des rédacteurs d’Ergo-log, vous l’avez compris. L’objectif du blog est de vous apporter des informations scientifiques de qualité, facilement vérifiables, avec les références vers l’article source et la source elle-même. Quand il s’agit de compléments alimentaires ou de stratégie nutritionnelle visant la performance sportive, commencez déjà par faire preuve de bon sens et d’un minimum de réflexion. Commencez déjà par vous tourner vers des compléments alimentaires qui ont fait leurs preuves depuis des décennies avant de chercher à vous lancer dans des expériences exotiques douteuses.

Source de l’articleAnimal study: 120 mg clove extract daily boosts testosterone

Source Ergo-log: Andrologia. 2016 Nov;48(9):923-32.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.