La bêta-alanine pour combattre l’anxiété

Aucun commentaire

beta-alanine-anxieteNerveux à cause d’un examen ? Agoraphobie ? Peur du noir ? Une étude japonaise a montré que vous pourriez surmonter plus facilement votre anxiété en prenant de la bêta-alanine. Et, si les Japonais ont raison, la bêta-alanine pourrait également protéger contre la dépression et la démence.

L’étude sur la bêta-alanine et l’anxiété

Les chercheurs de l’université de Kyushu ont fait une expérience avec trois groupes de souris. Un groupe a reçu une alimentation standard pendant cinq semaines, le deuxième a reçu une alimentation contenant 22,5 mmoles de taurine. Le troisième groupe a reçu une alimentation contenant 22,5 mmoles de bêta alanine.

Après environ quatre semaines, les chercheurs ont soumis les souris à des tests psychologiques. Ces tests sont conçus pour évaluer la facilité avec laquelle les animaux pouvaient gérer l’anxiété et le stress. Dans un test, les Japonais ont mesuré le temps que les souris ont mis avant d’oser se promener dans des passages ouverts – un environnement effrayant pour les souris – et dans un autre, le nombre de fois où elles prenaient le risque d’y pénétrer.

Les résultats de l’étude

Les chercheurs ont découvert que dans les deux tests, la supplémentation en bêta-alanine rendait les souris plus courageuses.

beta-alanine-stress

beta-alanine-neurologie

Une fois les cinq semaines écoulées, les chercheurs ont examiné l’hippocampe dans le cerveau des souris. Ils ont découvert comment la bêta-alanine avait modifié le comportement des animaux. L’acide aminé avait stimulé la synthèse du facteur neurotrophique issu du cerveau [BDNF] dans l’hippocampe. Le BDNF agit sur les cellules cérébrales un peu comme les hormones sur les cellules musculaires. Il les aide à se développer – non pas en taille physique, mais en aidant les cellules cérébrales à établir de nouvelles connexions entre elles.

Le cerveau et le BDNF

bdnf

BDNF

L’hippocampe joue un rôle dans le traitement et l’utilisation de l’information. Dans les maladies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie, on constate souvent des dommages à l’hippocampe. Comme le BDNF peut stimuler les cellules nerveuses pour réparer les dommages, les scientifiques étudient les effets du mode de vie sur la synthèse du BDNF. Un mode de vie qui active le BDNF pourrait aider à protéger contre la démence et la maladie d’Alzheimer. C’est du moins ce que l’on espère.

Une faible activité du BDNF peut entraîner davantage de dépression. L’exercice physique, les antidépresseurs et la stimulation intellectuelle aident probablement à lutter contre la dépression, car ils activent tous le BDNF. Les psychiatres qui traitent les personnes dépressives avec une thérapie de course obtiendraient-ils de meilleurs résultats s’ils donnaient également de la bêta-alanine à leurs patients ?

Source de l’article: Beta-alanine helps against anxiety

Source Ergo-log: Amino Acids. 2010 Jul;39(2):427-34.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.