La répartition des protéines entre les repas améliore la croissance musculaire

2 Commentaires

shake-proteineAu plus les athlètes de force répartissent leurs protéines sur les trois grands repas de la journée, au plus ils acquièrent de la masse musculaire et de la force. C’est ce qui ressort d’une étude humaine sur la répartition des protéines des chercheurs de l’université de Ritsumeikan au Japon. Ils l’ont publié dans le Journal of Nutrition.

L’étude sur la répartition des protéines

Les chercheurs ont divisé 26 étudiants masculins en deux groupes. Pendant les 12 semaines qu’a duré l’expérience, un groupe a reçu trois repas par jour, tous trois contenant approximativement la même quantité de protéines. Il s’agissait du groupe ayant pris un petit-déjeuner copieux [HBR].

Au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner, les hommes ont reçu respectivement 0,33, 0,46 et 0,48 gramme de protéines par kg de poids corporel. Au total, les étudiants ont consommé environ 1,3 gramme de protéines par kg de poids corporel chaque jour.

L’autre groupe était celui qui prenait le petit déjeuner le moins copieux [LBR]. Les hommes de ce groupe ont reçu 0,12, 0,45 et 0,83 gramme de protéines par kg de poids corporel par jour au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner pendant 12 semaines. L’apport total de protéines dans ce groupe était de 1,3 gramme de protéines par kg de poids corporel chaque jour. Dans les deux groupes, les hommes ont fait de la musculation 3 fois par semaine.

Les résultats de l’étude

Les hommes du groupe ayant pris un petit déjeuner copieux ont gagné plus de masse et de force musculaires que les hommes de l’autre groupe.

repartition-des-proteines

repartition-proteines-force-musculaire

Conclusion sur la répartition des apports en protéines

“Pour maximiser l’accrétion musculaire avec l’entraînement en résistance, il faudrait envisager non seulement l’apport quotidien en protéines totales mais aussi l’apport en protéines à chaque repas, en particulier au petit déjeuner”, concluent les chercheurs.

Note EM: Cette étude est peut-être intéressante mais elle ne nous apprend pas vraiment de nouveaux éléments. En effet, nous savons que pour optimiser la croissance musculaire, la balance azotée doit rester positive sur une certaine durée. De plus, la question des apports fractionnés en protéines pour stimuler l’hypertrophie des fibres du muscle squelettique est assez variable en fonction de l’âge et de l’expérience d’entraînement du sujet. C’est précisément ce que nous avions vu dans les articles précédents sur ce thème. Les débutants en musculation ou les personnes âgées profiteraient tout à fait d’un seul apport aigu en protéines pour maintenir l’anabolisme alors que des apports fractionnés profitent généralement mieux aux bodybuilders qui ont déjà de l’expérience.

Source de l’article: Spreading proteins over meals increases muscle growth

Source Ergo-log: J Nutr. 2020 Apr 22;nxaa101. doi: 10.1093/jn/nxaa101.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. Skyron -  2 juin 2020 - 20 h 36 min

    En même temps après quelques recherches aparement le lait est plein d œstrogènes ce qui va à l encontre pour garder sa testostérone à bon niveau. Je me dema de si c est pas mieux d arrêter tout produit laitier y compris les proteines.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.