Un régime alimentaire riche en protéines ne fait pas pour autant de votre Whey un complément moins anabolique

Aucun commentaire

proteine-wheySi vous suivez un régime alimentaire riche en protéines, votre corps métaboliserait les acides aminés de ces protéines moins efficacement que si vous en consommiez peu. Mais cela n’aurait pas de conséquences négatives sur le stimulus anabolique d’un shake à base de protéines de lactosérum, selon une étude néerlandaise de 2017. De là, nous pourrions considérer cette étude comme une indication que les athlètes de force qui ont déjà un régime alimentaire riche en protéines bénéficieraient quand même des bénéfices d’un milk-shake avant ou après leur entraînement.

L’étude sur la “Whey” et les régimes alimentaires riches en protéines

Un nutritionniste de Maastricht a divisé 24 hommes âgés de 55 à 75 ans en 2 groupes. Ils ont donné à un groupe pendant 14 jours une diète contenant 0,7 gramme de protéines par kilogramme de poids corporel. [Low Pro] Un autre groupe a reçu un régime alimentaire pendant 14 jours qui lui a fourni 1,5 gramme de protéines par kg de poids corporel. [High Pro]

A la fin de cette période, les hommes ont reçu un milk-shake contenant 25 grammes de lactosérum. Certains acides aminés contenus dans le shake ont été marqués. Cela a permis aux chercheurs de déterminer le métabolisme des acides aminés contenus dans le lactosérum dans l’organisme.

Les résultats de l’étude

Après avoir ingéré le milk-shake, les chercheurs ont vu un peu moins d’acides aminés apparaître dans le sang des hommes du groupe High Pro que dans celui des hommes du groupe Low Pro. La différence était statistiquement significative.

assimilation-proteine

assimilation-proteine-leucine

L’efficacité avec laquelle l’organisme traite les acides aminés diminue à mesure que la quantité de protéines dans l’alimentation augmente. Cependant, cet effet n’a eu aucune conséquence sur la synthèse des protéines musculaires après la consommation de lactosérum.

Conclusion sur le rapport entre un régime alimentaire riche en protéines et la prise de lactosérum

“En conclusion, l’accoutumance à un apport protéique faible (0,7 g/kg/j) par rapport à un apport protéique élevé (1,5 g/kg/j) augmente la libération postprandiale d’acides aminés dérivés des protéines alimentaires dans la circulation, sans modification ultérieure des taux de synthèse protéique musculaire post-absorptive ou de synthèse protéique musculaire post-prandiale après ingestion de 25 g de protéines” écrivent les chercheurs.

Source de l’article: High protein diet does not make your whey shake less anabolic

Source Ergo-log: Am J Clin Nutr 2017;105:332-42.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.