Les effets de la curcumine chez les personnes en bonne santé

Aucun commentaire

curcuma-source-de-curcumineUne supplémentation en curcumine, la substance active du curcuma, pourrait retarder la rapidité avec laquelle les cheveux deviennent gris. Un effet qui a définitivement été validé par la recherche fait référence à une hausse spectaculaire de la concentration d’oxyde nitrique, la molécule qui dilate les vaisseaux sanguins. La curcumine exercerait encore plus d’effets, selon une étude publiée par des scientifiques de l’Ohio State University sur le Journal de la Nutrition. C’est l’une des premières études sur les effets de la supplémentation en curcumine sur des personnes saines.

curcumine-structure-moleculaire

 

L’extrait du curcuma présente des propriétés biochimiques très intéressantes

La curcumine [formule développée ci-dessus] est une substance extrêmement intéressante. Elle aurait un effet anti-catabolique, et peut-être même un effet anabolisant. Elle inhiberait la conversion des acides aminés en glucose, stimulerait la combustion des graisses et protègerait les hommes du cancer de la prostate. Et ce ne sont là que quelques-uns de ces effets présumés.

Malgré ces perspectives prometteuses, il y a très peu d’études sur les effets de la supplémentation en curcumine sur des personnes saines. Les chercheurs de l’Ohio State University en on constaté une seule: une étude thaïlandaise dans laquelle les sujets du groupe expérimental ont pris une dose quotidienne de 500 mg ou 6 g de composés curcuminoïdes pendant une semaine.

La dose de 500 mg a entraîné une augmentation de la quantité totale d’antioxydants dans le sang et réduit la concentration de triglycérides et de cholestérol.

Une étude scientifique américaine a obtenu des résultats intéressants de la curcumine

curcuma-bienfaits-santeDans leur étude, les Américains ont testé un supplément contenant 400 mg de curcumine, l’autre n’en contenant que 80 mg. Le supplément étudié portait le nom de Longvida Optimized Curcumin. Le fabricant est Verdure Sciences, le commanditaire de l’étude. La curcumine optimisée contient non seulement la molécule active du curcuma mais aussi un mélange exclusif de lécithine de soja et de vitamine C, de la dextrine, de l’acide stéarique et de l’hydroxypropylméthylcellulose. Selon le fabricant, ce mélange améliore l’absorption de la curcumine.

Les chercheurs ont donné de la curcumine ou un placebo à deux groupes de 19 sujets, âgés de 40 à 60 ans, tous les jours pendant une période de quatre semaines. En dépit de la dose modeste, les chercheurs ont observé des effets positifs statistiquement significatifs sur la santé.

La curcumine a amélioré la teneur en triglycérides et en oxyde nitrique dans le sang

La concentration de triglycérides a diminué de 10%. La concentration d’oxyde nitrique dans le sang aurait considérablement augmenté. Cela supposerait que la curcumine puisse réduire la pression artérielle et garder les parois des vaisseaux sanguins souples. Mais l’oxyde nitrique est également intéressante pour les athlètes, parce que certaines études suggèrent que la croissance musculaire et l’endurance peuvent être stimulés par l’oxyde nitrique, lui même responsable de la congestion musculaire.

La concentration de la molécule d’adhésion intercellulaire soluble [sICAM] a également été réduite, ce qui peut signifier que la curcumine inhibe le durcissement des artères. D’autre part, l’activité de l’amylase présente dans la salive des sujets a diminué. L’amylase est une enzyme qui scinde les hydrates de carbone en molécules de glucose. L’activité antioxydante totale a elle aussi augmenté.

La curcumine améliorerait positivement certains métabolismes enzymatiques et nerveux

Dans le sang, l’activité de l’enzyme antioxydante endogène catalase a augmenté elle aussi. La catalase transforme les peroxydes d’hydrogène en eau. Les cheveux grisonnent lorsque l’activité de la catalase diminue dans les cellules qui les fabriquent. Cela signifie sans doute que vous pourriez retarder le moment où vos cheveux commence à grisonner mais les chercheurs ne vont pas jusqu’à l’affirmer.

Enfin, l’activité de la protéine bêta-amyloïde a diminué dans le sang des sujets. L’effet n’était pas grand, mais il est possible que de fortes doses de curcumine puissent protéger les cellules du cerveau contre des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. D’autres études seront nécessaires pour éclaircir ce point en particulier.

En résumé, une faible dose de curcumine lipidée produit une large gamme d’effets potentiellement bénéfiques à la santé des personnes d’âge moyen en bonne santé“, écrivent les chercheurs.

Source Ergo-Log: The effects of Curcumine in healthy people

Source: Nutr J. 2012 Sep 26;11:79.

——————————————————————————–

Note EM: Même si peu étudiée, l’élément actif du curcuma semble constituer une des molécules les plus intéressantes pour la santé et la protection antioxydante, avec le sulforaphane.

Là où l’article n’insiste pas, ce sont sur les effets anti-cancérigènes et anti inflammatoires probables de la curcumine. En jetant un œil rapide sur d’autres sources sérieuses, on en apprend un peu plus à ce sujet. Il est probable que dans certains cas, la curcumine serait à même de bloquer la prolifération des cellules cancéreuses, qu’elle renforcerait le système immunitaire et que ses effets anti-inflammatoires seraient particulièrement puissants (la curcumine étant d’ailleurs réputée pour cela). Par contre, sa biodisponibilité est faible et nécessite un apport de pipérine ou de graisse pour être correctement assimilée par l’organisme. Il est également probable que la curcumine puisse agir de manière préventive mais qu’elle n’en constitue pas pour autant, tout comme d’autres nutriments, un remède miracle contre certaines pathologies. En tout état de cause, ce genre de remède n’existe pas.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses formes de curcuma brevetés. Si la supplémentation en curcuma est une option solide pour vous, favorisez les labels et curcuma brevetés qui ont fait l’objet d’études scientifiques sérieuses.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.