Aucun commentaire

La curcumine présenterait de légers effets anti-œstrogéniques

curcumine-estradiolLa curcumine, principale substance bioactive du curcuma, inhiberait la production d’estradiol. Les chercheurs de l’Université de médecine de Hubei en Chine n’ont pas examiné le comment des effets anti-œstrogéniques de la curcumine mais cela ne rend pas leur étude in vitro moins intéressante.

La curcumine et la testostérone

La curcumine, à des doses relativement élevées du moins, présenterait un effet stimulant sur la testostérone. Elle serait donc potentiellement intéressante pour les athlètes qui souhaitent augmenter leur taux de testostérone de manière naturelle.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La curcumine, un végétal « brûle graisse » inattendu…

La Curcumine, le composant qui donne la couleur jaune [structure ci-dessous] du curcuma – ou Curcuma longa en latin se révèle être encore plus intéressant pour les athlètes que nous avons pu le penser, selon une étude animale effectuée par les gérontologues de l’Université et école de médecine Tufts à Boston. La curcumine inhiberait la croissance des tissus adipeux et stimulerait la combustion des graisses.

La curcumine serait un anti-catabolique

Structure moléculaire de la curcumine

Curcumine

Dans les cellules musculaires, elle inhibe le facteur de transcription NFkb, un régulateur moléculaire. En faisant cela, la curcumine inhibe le protéasome et les protéines calpaïnes, deux processus utilisés par les cellules musculaires pour décomposer les protéines. Des doses élevées de cette molécule empêcheraient des rats de dégrader leur masse musculaire s’ils ont subi un empoisonnement grave du sang. Et, comme nous l’espérons, le même mécanisme pourrait aider les athlètes à réduire la décomposition catabolique des muscles avec l’entraînement de musculation.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Des doses massives de curcumine boostent les effets de l’entraînement sur les muscles

Curcumine en poudreLes athlètes qui cherchent à étendre leur capacité d’endurance pourraient obtenir de meilleurs résultats en prenant de fortes doses de curcumine. La  supplémentation en curcumine pourrait aussi aider ceux qui essaient de perdre du poids avec des entraînements de cardiotraining intenses. C’est du moins la conclusion à laquelle nous en sommes arrivés, après avoir lu une étude sur l’animal que les physiologistes de l’Université de Kanazawa au Japon ont publiée dans Metabolism.

L’expérience scientifique

Les chercheurs ont injecté de la curcumine directement dans l’intestin grêle de rats. Les doses utilisées étaient de 50 et 100 mg de curcumine par kilo de poids corporel et par jour. L’équivalent humain de ces doses serait de 600 à 1200 mg par jour environ. Et parce que l’administration intrapéritonéale de la curcumine est environ deux fois plus efficace que l’administration orale, vous devriez doubler ces doses élevées (!)

En savoir plus »
2 Commentaires

La curcumine booste la prise de glucose par les cellules musculaires

Le curcuma et ses bienfaits sur la santéQuelques capsules de curcumine – l’ingrédient actif du curcuma (Curcuma longa) – pourrait augmenter radicalement la quantité de glucose prise par les cellules musculaires.

Le diabète de type 2 est devenu une maladie très répandue en Corée comme ailleurs. De fait, les pharmacologues coréens sont à la recherche de substances qui aident les cellules à absorber plus de glucose.  Au cours d’expériences réalisées avec des cellules musculaires de souris, des chercheurs de l’Université nationale de Gyeongsang ont découvert que la curcumine augmentait l’effet de l’insuline.

L’insuline est libérée, s’il y a beaucoup de molécules de glucose circulant dans le sang. Les hormones forcent les cellules à absorber ces molécules de glucose. Les diabétiques de type 2 sont moins sensibles à l’insuline.

Curcumine et assimilation cellulaire du glucose

Au plus les cellules musculaires ont été exposés à la curcumine, au plus le glucose est absorbé. Une demi-heure après l’exposition d’une quantité relative d‘acétyl-CoA carboxylase actif [p-ACC] et d’AMPK alpha [p-AMPK-a] présent dans les cellules musculaires augmentent. Les cellules musculaires activent l’AMPK lorsque les fibres musculaires se contractent. L’AMPK stimule l’absorption du glucose mais active aussi les mécanismes de protection et la combustion des graisses.

Curcumine et absorption du glucose

Curcumine et phosphorylation cellulaire

L’insuline augmente l’activité des GLUT4, comme le fait l’AMPK. Le GLUT4 est une protéine de transport qui fournit du glucose à la cellule. Si vous exposez une cellule musculaire à l’insuline et à la curcumine, l‘activité des GLUT4 augmente encore plus, comme le montre la figure ci-dessous.

La curcumine active les transporteurs GLUT4

L’insuline désactive l’AMPK, mais apparemment, la curcumine empêche que cela se produise. L’exercice intensif stimule l’AMPK. Voilà pourquoi la consommation de glucides simples « rapides«  pendant et après l’entraînement aide de nombreux athlètes. Parce que les sucres peuvent aussi désactiver l’AMPK par le biais de l’insuline, la prise de curcumine pourrait améliorer le bénéfice de cette stratégie bien plus encore.

Humm…

Serait-il possible que la curcumine soit incluse dans une boisson énergétique ?

Source de l’article: Turmeric boosts glucose uptake in muscle cells

Source Ergo-log: Food Chem Toxicol. 2010 Aug-Sep;48(8-9):2366-73.

——————————–

Note EM: Nous connaissons également d’autres nutriments facilitant la captation du glucose par les cellules. Si vous suivez mon blog, vous le savez aussi bien que moi. Il s’agit d’un des derniers articles traduits sur la sensibilité à l’insuline. La cannelle, la taurine et l’acide alpha lipoïque présenteraient les mêmes propriétés.

Mais d’ici le prochain article, pensez à développer votre culture physique et à vous abonner à la newsletter

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

La curcumine: plus de glycogène, moins d’acide lactique, plus d’endurance, plus de force

CurcumaUne  supplémentation en curcumine pourrait être intéressante pour les athlètes des sports d’endurance. Ces informations sont suggérées par une étude animale taïwanaise au cours de laquelle une dose relativement faible de curcumine a conduit à une forte augmentation de la capacité d’endurance des souris de laboratoire. Essayons de voir ce qu’il en est réellement avec cette étude sur l’animal.

La curcumine

curcumine

La curcumine

La curcumine est un antioxydant qui a fait l’objet d’un intérêt appuyé de la part des nutritionnistes et chercheurs au cours de ces dernières années. Cela n’est pas si surprenant si vous observez la longue liste des avantages de la curcumine: elle inhiberait la dégradation musculaire, elle améliorerait les effets positifs de l’exercice sur les vaisseaux sanguins, elle augmenterait le taux de testostérone, elle inhiberait l’estradiol, renforcerait les os, augmenterait l’oxydation des graisses et vous permettrait, tout comme Superman, de voler (ou presque…).

Ok, ok, peut-être pas de voler, mais le reste est authentique. D’où l’intérêt pour l’étude sur animaux que des chercheurs de l’Université Nationale des Sports de Taïwan ont publié dans le magazine scientifique Nutrients.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La curcumine bloque la conversion des acides aminés en glucose

La néoglucogenèse est un processus utile mais si le renforcement musculaire est votre sport, vous préféreriez probablement qu’elle ne fonctionne pas si bien. La gluconéogenèse est le processus par lequel les acides aminés sont transformés en glucose. Mais heureusement, il y a le curcuma (de la curcumine), et grâce à des chercheurs de l’Université d’Auburn, nous savons que le curcuma inhibe la néoglucogenèse.

Métabolisme de la curcumineLa substance active du curcuma est la curcumine. Prendre 4 à 8 grammes de cette substance et environ 0,5 à 1,7 micromoles de celui-ci atteindra votre sang. Cela ne représente pas grand chose. Tout simplement parce que les enzymes transforment facilement la curcumine [formule structurelle tout en haut du schéma] en dihydrocurcumine [deuxième formule développée], en tétrahydrocurcumine [formule 3], en hexahydrocurcumine [formule 4] et en hexahydrocurcuminol [formule 5]. De plus, d’autres enzymes fixent des sulfates et des groupes de sucre aux analogues de la curcumine, de sorte que le corps se débarrasse d’eux rapidement.

La curcumine est testée dans l’hypothèse d’une absorption cellulaire améliorée du glucose

En savoir plus »
Aucun commentaire