La Withaférine A augmenterait la sensibilité à la leptine contre l’obésité

ashwagandhaUne faible dose d’une substance retrouvée dans l’Ashwagandha permettrait aux personnes en surpoids de retrouver plus facilement la ligne. C’est ce que soupçonnent les chercheurs de la Harvard Medical School. Dans leur étude sur les animaux, des souris engraissées qui ont reçu de la Withaférine A ont perdu un quart de leur poids en 3 semaines.

L’étude sur la Whitaférine A

Les chercheurs ont réalisé des expériences avec des souris qui étaient devenues obèses parce que les chercheurs leur avaient donné un régime alimentaire hypercalorique. Ces derniers ont injecté de la Withaférine A directement dans l’intestin grêle d’une partie des animaux testés.

Résultats de l’expérience sur l’animal

L’administration de la Withaférine A a permis de réduire le poids corporel des souris [en bas à gauche]. Cela s’explique principalement par le fait que ce composant extrait de l’Ashwagandha a permis aux animaux de manger moins [en bas à droite].

withaferine-ashwagandha-leptine

withaferine-a-ashwagandha-faim

La Withaférine-A a permis de réduire la masse grasse. Bien que les souris du groupe Withaférine A aient perdu du poids, leur masse maigre est restée intacte. L’administration de la Withaférine A a normalisé la concentration de leptine dans le sang des animaux testés.

ashwagandha-leptine

Les chercheurs ont répété des expériences avec des souris minces ayant un taux de leptine normal. Chez elles, la Withaférine A n’a eu aucun effet sur le poids et la composition corporelle. Les chercheurs ont également répété leurs tests avec des souris ob/ob qui ne produisent pas de leptine en raison d’une erreur génétique. Ils ont également répété l’étude avec des souris db/db ayant un récepteur de leptine défectueux. Ces deux types de souris mangent beaucoup et deviennent grosses. Chez ces animaux, la Withaférine A n’avait pratiquement aucun effet.

Sensibilité à la leptine

L’organisme fabrique davantage de leptine lorsque les réserves de graisse augmentent. Ce phénomène réduit l’appétit. Lorsque les réserves de graisse diminuent, la production de leptine diminue et l’appétit augmente à nouveau. Cependant, si vous mangez trop pendant une longue période, ce mécanisme est perturbé. Le corps devient “sourd” à la leptine. Les chercheurs pensent qu’une supplémentation en Withaférine A augmente la sensibilité à la leptine.

leptine-perte-de-poids

Conclusion

“Plus de deux décennies se sont écoulées depuis la découverte historique de la leptine par Friedman et ses collègues mais aucun traitement viable de l’obésité centré sur la leptine n’a été mis au point à ce jour”, écrivent les chercheurs. “Peu après les premières publications sur la leptine, il a été suggéré que l’obésité est une condition de résistance à la leptine”.

“Au cours des vingt dernières années, les espoirs d’un traitement de l’obésité axé sur la leptine ont progressivement diminué car de nombreuses tentatives de re-sensibilisation du cerveau des personnes obèses à la leptine endogène ont échoué. Ces efforts infructueux pour augmenter la sensibilité à la leptine et utiliser l’état hyperleptinémique de l’obésité pour traiter la maladie ont également contribué de manière substantielle au débat sur l’existence ou non d’une résistance à la leptine”.

Le traitement de souris obèses et hyperleptinémiques nourries par un régime alimentaire riche en graisses avec de la Withaférine A a entraîné une forte réduction de la consommation alimentaire ainsi que du poids corporel. Ces deux changements dépendent des niveaux élevés de leptine en circulation. Comme les niveaux de leptine diminuent progressivement au cours de la période de traitement, l’effet de la Withaférine A diminue également progressivement. De plus, aucun changement induit par la Withaférine A dans la consommation alimentaire ou dans le poids corporel n’a été observé chez les souris maigres, qui ont de faibles niveaux de leptine en circulation”.

“Les extraits de Withania somnifera contenant également de la Withaférine A sont utilisés par les humains depuis des siècles, et le système de la leptine est fortement préservé chez les mammifères, y compris les souris et les humains. Compte tenu de toutes ces informations, nous pensons que l’utilisation de la Withaférine A pour le traitement de l’obésité chez l’homme est très prometteuse pour l’avenir”.

Source de l’article: Withaferin-A counteracts obesity by increasing leptin sensitivity

Source Ergo-log: Nat Med. 2016 Sep;22(9):1023-32.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les tubercules de souchet comestible et votre testostérone

souchet-tiger-nutsDans notre partie de l’hémisphère, les pêcheurs sportifs utilisent les tubercules de souchet comme appâts. Mais si vous allez plus au sud, ces souchets font partie de l’alimentation quotidienne des habitants. Des chercheurs jordaniens écrivent dans BMC Complementary and Alternative Medicine que les souchets peuvent doubler le niveau de concentration de testostérone chez le rongeur.

Les tubercules de souchet

Les tubercules de souchet (Tiger nuts en anglais) sont également connues sous le nom d’amandes de terre. Ce ne sont pas vraiment des noix mais des nodules de la plante Cyperus esculentus. Les nodules sont comestibles. Ils ont un goût de noisette et, selon la médecine traditionnelle de l’Inde et du monde arabe, ils améliorent la libido. Les chercheurs de l’Université jordanienne des sciences et technologies ont réalisé une étude animale pour déterminer si les noix de souchet avaient un effet prosexuel. Leur hypothèse était que les souchets augmentent la concentration de testostérone dans l’organisme.

L’étude sur l’animal

Les chercheurs ont divisé les rats mâles en deux groupes : Un groupe de comportement sexuel très intense et un autre groupe au comportement sexuel modéré. Certains des animaux de chaque groupe ont reçu des noix de tigre séchées à manger tous les jours pendant 30 jours.

Les résultats de l’étude sur les Tiger nuts

Parmi les rats modérément actifs sexuellement au début de l’expérience, une dose de 2 g de poudre de souchet séchée par kg de poids corporel et par jour a élevé leur testostérone de 225 % au bout de 30 jours.

C: Groupe Placebo T: Tiger nuts

tiger-nuts-testosterone

La poudre de noix de tigre a également augmenté le taux de testostérone chez les rats ayant une forte activité sexuelle. Certains des animaux ont reçu 1 g de poudre de souchet séché par kilo de poids corporel chaque jour [T1]. D’autres ont reçu le double de cette quantité [T2].

testosterone-tiger-nuts

L’équivalent humain des doses testées dans l’expérience serait d’environ 11 à 22 g de poudre de noix de tigre par jour pour un homme pesant environ 80 kg.

Le processus et les composants impliqués

Les souchets contiennent des quantités relativement élevées de zinc, de quercétine et de vitamine C et E. Les chercheurs pensent que ces substances sont responsables des effets qui ont été mesurés. Nous nous demandons si c’est vraiment le cas, mais peu importe…

tiger-nuts-testosterone

Conclusion sur le souchet et la testostérone

“La présente étude soutient l’hypothèse selon laquelle les tubercules de Cyperus esculentus ont une activité aphrodisiaque, améliorant la libido et les performances sexuelles des hommes”, ont écrit les chercheurs. “L’augmentation du comportement copulatoire après l’administration de souchet pourrait être partiellement attribué à l’augmentation des niveaux de testostérone sérique chez les rats mâles”.

“De futures investigations sont justifiées pour confirmer ces effets du souchet chez l’homme.”

Source de l’article: Tiger nuts double testosterone levels

Source Ergo-log: BMC Complement Altern Med. 2015; 15: 331.

N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter afin de mieux vous aider à développer votre culture physique !

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément de Schisandra maintiendrait la masse musculaire avec l’âge

baies-aux-5-saveurs

Image graines-baumeaux.fr

Revenons cette fois-ci sur un sujet plus sérieux pour ce 650ème article, en espérant qu’il attire autant de lecteurs que ceux qui le sont moins. Il est lié à des végétaux (et à leurs fruits) que vous ne connaissez sans doute pas encore. Il s’agit des fruits du Schisandra chinensis, un végétal assez peu connu en Europe. Son intérêt, en tant qu’ergogène pourrait s’avérer particulièrement intéressant, surtout si vous levez de la fonte et que vous n’êtes plus si jeune…

Eric Mallet

———————————

Les inventeurs d’Anafuse de Vital Alchemy, d’Infrared Energy par ATP Science ou d’autres compléments alimentaires réservés à la musculation qui contiennent du Schisandra auraient peut-être raison. Des extraits des baies de Schisandra chinensis, une plante qui pousse dans le nord-est du continent asiatique, pourraient en effet stimuler la croissance musculaire par le biais de diverses voies cellulaires bien connues. Les chercheurs en pharmacologie de l’université de Gachon en Corée du Sud tirent cette conclusion des expériences qu’ils ont menées sur des souris.

anafuse-supplement-alchemy

L’étude sur le Schisandra chinensis

Les chercheurs coréens ont divisé leurs souris de laboratoire de 16 mois en deux groupes. Pendant 4 mois, les chercheurs ont donné une alimentation standard à la moitié des souris [Con]. L’autre moitié des aliments a été enrichie avec un extrait d’alcool fait maison à partir du fruit du Schisandra chinensis [SFe].

Résultat de l’étude scientifique sur l’extrait de fruit

Entre leur seizième [16M] et leur vingtième mois de vie [20M], les souris du groupe Con ont grossi. De plus, elles ont perdu de la masse musculaire. Cela ne s’est pas produit dans le groupe SFe. La supplémentation en Schisandra chinensis a permis de conserver leur composition corporelle intacte.

schisandra-chinensis-anabolisant

schisandra-chinensis

Après 4 mois, les chercheurs ont comparé le tissu musculaire des rats du groupe témoin avec celui du groupe expérimental. Ils ont constaté que Schisandra chinensis augmentait la concentration de protéines anabolisantes MyoD, Myf5, MyoG et MRF4.

Ces protéines de signalisation stimulent les cellules souches dans le tissu musculaire afin qu’elles se développent en cellules musculaires matures. De la sorte, les fibres musculaires restent intactes ou se développent. Dans le même temps, l’extrait a réduit la production et la concentration de protéines cataboliques telles que la myostatine [MSTN], MuRF-1 et atrogin-1.

schisandra-myostatine

Conclusion

“La supplémentation alimentaire d’extraits de Schisandra chinensis à des souris âgées […] a entraîné une augmentation de la masse musculaire […] grâce à une meilleure régénération des muscles et à une réduction de leur dégradation chez les souris âgées”, écrivent les Coréens. “Nous suggérons que l’extrait de Schisandra chinensis ou des composants extraits de Schisandra chinensis peuvent être des nutraceutiques potentiels pour un vieillissement sain”.

Les souris ne sont bien sûr pas des humains. Mais l’équivalent humain de la dose que les Coréens ont donnée à leurs animaux de laboratoire n’était pas extrême : 800-950 milligrammes par jour. Le gouvernement sud-coréen a payé pour l’étude.

Source de l’article: Study: supplementation with schisandra maintains your muscle mass as you age

Source Ergo-log: Evid Based Complement Alternat Med. 2019;2019:5642149.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

La cordycépine du Cordyceps militaris et la santé des testicules (!?!)

cordycepine-cordycepsEn Asie, mais aussi de plus en plus dans les pays occidentaux, les hommes utilisent des suppléments contenant des extraits des champignons Cordyceps sinensis et Cordyceps militaris. Ces derniers pourraient augmenter la production de testostérone. Selon une étude animale que des chercheurs de l’université de Sejong en Corée du Sud ont publiée dans Nutrients, ces suppléments fonctionneraient pour les hommes d’âge moyen et plus âgés.

L’étude sur le Cordyceps sinensis et la cordycépine

Les chercheurs ont donné à des rats adultes mâles, âgés d’un an, une dose de cordycépine [COR20] tous les jours pendant 6 mois par voie orale. Les chercheurs avaient extrait la molécule du Cordyceps militaris. Après cette période de 6 mois, les chercheurs ont étudié les testicules des animaux. Ils ont comparé les testicules de jeunes rats [YC] et de vieux rats [AC] qui n’avaient pas reçu de cordycépine.

Les résultats de l’étude

Les chercheurs ont trouvé moins de récepteurs androgènes [AR], moins de récepteurs FSH [FSHR] et moins de récepteurs LH [LHR] dans les cellules des testicules des vieux animaux [AC] que dans les cellules des jeunes animaux [YC]. Cela implique que les cellules des testicules deviennent moins sensibles au stimulus de croissance de la FSH et de la LH. Cependant, l’administration de cordycépine [COR-20] a réduit la diminution des récepteurs induite par le vieillissement.

cordycepine-lh-fsh

cordycepine-testicules

Le vieillissement a réduit la concentration d’enzymes antioxydantes endogènes dans les testicules. La supplémentation en cordycépine a complètement supprimé cette diminution. Le vieillissement a finalement réduit la quantité de l’enzyme “anti-âge” SIRT1 (sirtuine 1). La cordycépine a mis un terme à cette diminution. Vous pouvez le constater ci-dessous. Plus la marque est massive, plus la présence de SIRT1 est forte.

cordycepine-sirtuine1

Conclusion de l’étude sur la cordycépine

“Du point de vue du mécanisme cellulaire, la cordycépine semble être impliquée dans l’expression des gènes liés à la fonction testiculaire, en particulier ceux liés à la spermatogenèse, à la défense antioxydante [et] à l’acétylation (SIRT1) […]”, écrivent les Coréens. “La présente étude suggère que la cordycépine pourrait fournir un excellent potentiel nutritionnel […] pour améliorer les dysfonctionnements sexuels masculins liés à l’âge.”

Source de l’article: Cordycepin from Cordyceps mulitaris rejuvenates testes

Source Ergo-log: Nutrients. 2019;11(4):906.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Une augmentation significative de la testostérone avec ActivaTe Xtreme de DS Sports

Je connaissais ActivaTe Xtreme de DS Sports mais c’est un complément que je n’avais jamais testé. Je m’étais d’ailleurs renseigné depuis longtemps le rapport testostérone/SHBG et testostérone libre mais ce n’est pas ce complément qui m’avait mis sur la voie pour formuler le Virilis V1 de Yam Nutrition. Cela étant, il est assez rare qu’un “booster” de testostérone soit étudié sur le plan scientifique, cela arrive d’ailleurs souvent par accident comme le relate cet article. Parfois, il arrive aussi qu’une marque se décide à réfléchir réellement à la manière dont il serait possible d’augmenter le métabolisme de cette hormone clé chez l’être humain. Parfois, c’est aussi ce genre de marques qui vous proposera aussi des molécules qui n’ont rien à voir avec des compléments alimentaires; j’ai donc pris l’habitude de m’en méfier depuis longtemps. Cependant, il faut aussi savoir faire la part des choses et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain (c’est préférable). Cela étant, je vous laisse avec la traduction de cet article d’Ergo-log. Avec ce dernier, nous avons à nouveau l’occasion de développer notre culture physique. Mais pensez aussi à vous inscrire à la newsletter afin de vous tenir au courant de la parution des nouveaux articles.

Eric Mallet

———————————

activate-xtremeDes endocrinologues d’Exeter, en Angleterre, ont retrouvé un taux anormalement élevé de testostérone chez un homme de 19 ans. L’homme n’était pas satisfait de sa libido, il avait donc acheté ActivaTe Xtreme. Il s’agit d’un supplément développé pour stimuler la testostérone à base de plantes, développé par Driven Sports. Et bien que vous ne trouverez aucune mention de composés stéroïdes obscurs sur l’étiquette d’ActivaTe Xtreme, le complément a probablement causé l’augmentation de testostérone chez ce jeune homme.

Toujours est-il que la composition d’ActivaTe Xtreme n’est plus la même…

Pour information, Driven Sports a récemment changé la composition d’ActivaTe Xtreme. Le supplément dont nous discutons dans cet article est l’ancien ActivaTe Xtreme. La composition du produit est indiquée ci-dessous. Premier composant, la version d’ActivaTe Xtreme dont nous parlons contient du 3,4-divanillyltétrahydrofuranne, connu sous le nom de divanil.

Le divanil est un composant organique que l’on trouve dans la racine de l’ortie [Urtica dioica]. Le divanil est à même de se fixer à la SHBG dans le sang, de sorte qu’elle ne peut plus se lier et neutraliser la testostérone. De cette façon, le divanil augmente la concentration de testostérone libre.

3-4-Divanillyltetrahydrofurane

Le 3-4-Divanillyltétrahydrofurane, la substance active de l’ortie (racine)

icariine-epimedium

L’icariine de l’Epimedium sagittatum

Le deuxième composant d’ActivaTe Xtreme est un extrait d’épimède, plus connu en anglais sous le nom d’Horny Goat Weed [Epimedium sagittatum]. Il contient de l’icariine [formule structurale montrée ci-contre], qui stimule la production de testostérone. Il le fait probablement en stimulant l’activité du second messager cGMP dans les testicules. Un troisième composant d’ActivaTe Xtreme augmente également le taux de testostérone. Il s’agit d’un extrait de Basella alba. Si vous êtes un lecteur régulier de ce site, vous avez probablement déjà deviné quelle autre anomalie les médecins ont retrouvé dans le sang de notre homme…

ActivaTe Xtreme contient également de l’indole-3-carbinol ou I3C. C’est un composant que l’on retrouve dans les choux. I3C stimule les enzymes qui transforment l’estradiol en métabolites inactifs. Moins d’estradiol signifie que l’hypophyse produit plus de LH. Et la LH est l’hormone qui stimule les testicules pour produire de la testostérone. Enfin, ActivaTe Xtreme contient du zinc, des extraits végétaux de Pinus sylvestris et de Rhodiola rosea. La supplémentation en zinc stimule la production de testostérone – du moins si vous n’avez pas peur des fortes doses.

Mais revenons-en aux médecins britanniques. Parce que le jeune homme se plaignait d’avoir une faible libido, les médecins ont examiné son sang. Ils s’attendaient à constater de faibles niveaux de testostérone et de LH. En fait, c’est le contraire qui s’est avéré être le cas. L’homme avait des taux extrêmement élevés de LH et de testostérone. Les chercheurs voulaient exclure la possibilité que l’homme ait utilisé de l’hCG, ils ont donc également mesuré le niveau de cette hormone. Et ils n’ont rien trouvé.

activate-xtreme-testosterone

Le jeune homme présentait aussi des quantités anormalement élevées d’estradiol dans le sang. C’était parce que la testostérone s’était convertie, comme les médecins le soupçonnait. Les médecins ont demandé au sujet de ne pas prendre de supplément pendant un mois, après quoi les médecins l’ont examiné de nouveau. Son taux sanguin s’était normalisé.

activate-xtreme-ds-sports

ActivaTe Xtreme avait augmenté le taux de testostérone du sujet

Donc, selon les médecins, c’était bien le supplément qui avait fait exploser le taux de testostérone du sujet. Mais la raison pour laquelle, malgré le niveau élevé de testostérone, l’homme s’était plaint d’avoir une faible libido, cela n’est pas très clairement explicité dans l’article. Les médecins n’en parlent même pas. Ils indiquent par contre qu’ils étaient impressionnés par la formule d’ActivaTe Xtreme.

Le complément a été fabriquée de la même manière qu’un anti-œstrogène comme le tamoxifène. Apparemment, les médecins n’ont jamais pensé à demander à l’homme s’il n’avait pas utilisé du Nolvadex ou quelque chose de semblable en cachette, et ils ne l’ont pas recherché dans son sang non plus.

“Le développement d’ActivaTe Xtreme est une astuce biochimique très intelligente”, écrivent les Britanniques. “Ce cas met en évidence un nouveau modèle biochimique que nous devrions connaître ; une augmentation de testostérone qui n’est pas associée à une LH supprimée et qui justifie une investigation plus approfondie.”

La dernière version d’ActivaTe Xtreme ne contient plus de Basella alba. Cet extrait végétal stimule non seulement la production de testostérone mais aussi celle de l’estradiol. La nouvelle version contient cependant des extraits de Brassaiopsis glomerulata, qui présentent un effet anti-œstrogénique.

Source de l’article: Man’s testosterone level sky-high from ActivaTe Xtreme

Source Ergo-log: Clin Chim Acta. 2011 Oct 9;412(21-22):1999-2001.

 

En savoir plus »
2 Commentaires

L’épinard et le quinoa vous aideraient t-ils à vivre plus longtemps ?

quinoaIl serait peut-être possible que ceux qui consomment régulièrement des épinards ou du quinoa, ou qui ingèrent régulièrement des ecdystéroïdes, vivent plus longtemps. C’est ce que suggère une expérience menée par des chercheurs de l’Université Rutgers avec l’organisme modèle Caenorhabditis elegans. Les nématodes vivaient plus longtemps si les chercheurs les exposaient à un extrait de quinoa.

L’étude sur l’animal et les ecdystéroïdes

Les chercheurs de Rutgers étudient les ecdystéroïdes depuis un certain temps déjà. Dans des études animales, ils ont montré que les ecdystéroïdes inhibent la croissance des tissus adipeux et qu’ils stimulent la synthèse des protéines du muscle squelettique. {J Agric Food Chem. 2008 May 28;56(10):3532-7.} Ils ont également publié des analyses montrant que le quinoa est une excellente source d’ecdysteroides. Plus récemment, Rutgers a également commencé à prêter attention à l’effet anabolisant des brassinostéroïdes comme le 28-homo-brassinolide.

En 2017, les chercheurs ont publié une étude expérimentale dans le Journal of Functional Foods, dans laquelle ils ont exposé des nématodes à un extrait de quinoa contenant de l’ecdystérone et autres ecdystéroïdes. Ce n’était pas le cas avec les nématodes d’un groupe témoin.

Résultat de l’étude sur les ecdystéroïdes du quinoa

Les nématodes du groupe témoin ont vécu 9 jours. Si les nématodes recevaient des ecdystéroïdes, ils vivaient pendant 11 jours. Cela équivaut à une prolongation de la longévité de 22 %.

ecdysterone-longevite

Jusqu’à ce que les nématodes aient 7 jours, les chercheurs ont mesuré la mobilité des animaux. La mobilité en dit long sur leur santé. Plus les nématodes se déplacent, plus ils sont en bonne santé. Les chercheurs ont découvert que les ecdystéroïdes augmentaient la mobilité de 11 %.

Ci-dessous, vous pouvez voir comment les ecdystéroïdes prolongent la durée de vie. Les nématodes recevant des ecdystéroïdes consommaient plus d’oxygène. Au repos, leur consommation d’oxygène a augmenté de 37 %. Même lorsque les chercheurs ont saboté la conversion de l’énergie des aliments en ATP avec des substances chimiques, et donc augmenté la consommation de calories et d’oxygène, les ecdystéroides ont augmenté leur consommation d’oxygène. Ces effets suggèrent que les ecdystéroides améliorent le fonctionnement des mitochondries.

ecdysterone-oxygene

ecdysterone-quinoa

Comme on pouvait s’y attendre, la quantité de graisse corporelle des nématodes exposés aux ecdystéroïdes a été réduite de 14 %. Les ecdystéroïdes ont réduit la production d’AGE {Note EM: Produits Finals Avancés de la Glycation} et de radicaux libres de 24 à 20%, probablement en améliorant le fonctionnement des mitochondries. Les AGE et les radicaux libres peuvent accélérer les processus du vieillissement dans l’organisme.

ecdysterone-radicaux-libre-age

 

Conclusion

“Collectivement, ces résultats suggèrent qu’une supplémentation en préparations de quinoa contenant de la 20-hydroxy-écdysone peut favoriser la santé métabolique chez Caenorhabditis elegans par un mécanisme conservé qui peut être extrapolé aux humains “, résument les chercheurs.

Source de l’article: Eat spinach and quinoa and live longer

Source ergo-log: Journal of Functional Foods 37 (2017) 1-7.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire