Taux de testostérone chez l’homme après 50 ans: l’âge ne serait pas en cause…

Aucun commentaire

age-taux-de-testosteroneÀ mesure que les hommes adultes vieillissent, leur taux de testostérone baisse, des dizaines d’études scientifiques ont rendu cette conclusion. Mais selon les chercheurs de l’American Cooper Institute, la relation entre le vieillissement et la testostérone est un peu plus complexe. Les Américains ont examiné environ 3000 hommes en bonne santé âgés de 50 à 79 ans et n’ont trouvé aucune association entre l’âge et la testostérone. Mais ils ont découvert que l’IMC et la condition physique avaient un impact significatif sur la concentration de testostérone dans le sang des hommes.

L’étude sur le vieillissement et la testostérone

Les chercheurs ont mesuré les taux de testostérone des participants à l’étude le matin. Ils ont établi un classement selon un taux de testostérone inférieur à 250 nanogrammes par décilitre comme limite basse. Un niveau de 250 à 399 nanogrammes par décilitre était considéré comme normal mais bas et un niveau de plus de 400 nanogrammes par décilitre comme normal.

Les chercheurs ont également retiré un homme de leur échantillon car son taux de testostérone dépassait les 3000 nanogrammes par décilitre. L’individu en question n’avait signalé aucune utilisation pharmaceutique mais les chercheurs ont néanmoins décidé de ne pas le croire.

Les chercheurs ont fait courir les hommes sur un tapis roulant afin de pouvoir mesurer leur forme physique. Ils ont également déterminé leur poids. Ensuite, ils ont cherché à savoir s’ils pouvaient trouver une association entre la condition physique des hommes, leur IMC, leur âge et leur taux de testostérone.

Les résultats de l’expérience sur le taux de testostérone et l’âge

L’âge n’était pas déterminant sur les niveaux de testostérone des hommes. Qu’il s’agisse d’hommes âgés de 50 à 59 ans, de 60 à 69 ans ou de 70 à 79 ans, dans tous les groupes, le pourcentage d’hommes présentant un faible taux hormonal était compris entre 10 et 11%.

L’IMC et la condition physique ont influencé les niveaux de testostérone. Plus les hommes étaient en forme et plus leur IMC était faible, plus leur taux de testostérone était élevé.

taux-testosterone-age

testosterone-age-masse-corporelle

 

Conclusion

“Cette étude transversale ne soutient pas l’affirmation selon laquelle la testostérone diminue uniformément avec le vieillissement chez les hommes en bonne santé d’âge moyen à âgés”, résument les chercheurs. “Le constat de taux de testostérone similaires sur plusieurs décennies suggère qu’une baisse pour cette hormone n’est pas une conséquence inévitable du vieillissement.”

“Les niveaux de testostérone étaient inversement associés à l’IMC et positivement à la condition physique. Cette nouvelle découverte d’une forte association entre la condition physique mesurée objectivement avec une testostérone normale dans les groupes les plus âgés présente des implications intéressantes.”

“Des recherches supplémentaires seront nécessaires pour mieux comprendre les implications de nos résultats, y compris pour les niveaux de testostérone attendus chez les personnes en bonne santé. Si les niveaux de testostérone augmentent alors que la condition physique s’améliore, et si les niveaux de testostérone peuvent être maintenus malgré un excès de poids et/ou la présence de maladies chroniques dans le cadre d’une condition physique modérée à élevée”.

Source de l’article: Testosterone levels in men over 50: age is not a factor

Source Ergo-log: Maturitas. 2018 Dec;118:1-6. doi: 10.1016/j.maturitas.2018.09.004. Epub 2018 Sep 29.

Traduction Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.