Un an de mélatonine, quelques kilos de graisse en moins, quelques kilos de muscle en plus

Aucun commentaire

Selon cette étude scientifique danoise, une supplémentation à long terme en mélatonine à faible dose réduirait les réserves de graisse de quelques kilos et augmenterait la masse corporelle maigre de la même quantité, ou presque. Les endocrinologues de l’hôpital universitaire d’Aarhus au Danemark l’ont découvert après avoir demandé à des femmes âgées de 56 à 73 ans de prendre 1 ou 3 mg de mélatonine tous les soirs pendant un an, dans le cadre d’une étude scientifique.

La mélatonine

MelatonineGénéralement, la mélatonine est une hormone assez populaire parmi les partisans de l’extension de la longévité. Les études sur l’animal ont montré que des souris de laboratoire vivent plus longtemps si vous mettez la mélatonine dans leur eau potable, que la mélatonine retarde le processus de vieillissement des cellules cérébrales et qu’elle empêche l’augmentation des réserves de graisse à cause du vieillissement.

Comme de plus en plus de gens deviennent obèses, les Danois s’étaient particulièrement intéressés aux effets de cette hormone régulatrice sur la masse grasse. Pour l’instant, nous ne savons pas dire avec précision comment la mélatonine inhibe la croissance du tissu adipeux mais la recherche in vitro a montré que la mélatonine diminue l’activité des récepteurs PPAR-gamma dans les cellules adipeuses. De la sorte, elles grossissent moins vite. Nous savons que la mélatonine joue également un rôle important dans la régulation de l’équilibre glucose/insuline. [Eur J Pharmacol. 2009;606(1-3):61-71.]

L’étude scientifique

La mélatonine pourrait-elle nous aider à rester mince ? C’est la question à laquelle les chercheurs ont essayer de répondre en réalisant une étude scientifique avec 81 femmes. Avant d’aller dormir les femmes ont pris soit un placebo, soit un supplément contenant 1 mg ou un supplément de 3 mg de l’hormone du sommeil.

Ces femmes présentaient les premiers signes de l’ostéoporose et prenaient une dose quotidienne de 800 mg de calcium avec 20 mcg de vitamine D3. Les chercheurs se sont également demandés si ce facteur hormonal aurait pu aider à renforcer les os.

Résultats de l’étude sur la mélatonine

Quelle que soit la dose qui a été prise par les participantes, les sujets des “groupes mélatonine” ont perdu de la graisse corporelle tandis que les femmes du groupe placebo en avait gagné. À la fin de l’expérience clinique, les femmes qui avaient pris de la mélatonine avaient perdu environ 5% de leur masse grasse corporelle. Dans le même temps, la masse maigre du corps des femmes des groupes de la mélatonine avait augmenté de plus de 3%. L’étude ne révèle pas dans quelle mesure l’augmentation de la masse maigre était due à des os devenus plus lourds ou s’il s’agissait de croissance musculaire.

Recomposition-corporelle-avec-la-melatonine-perte-de-graisse-et-prise-de-muscle-maigre

Indice-de-masse-corporelle-IMC-et-melatonine

Les chercheurs danois ont découvert que la supplémentation en cette substance hormonale avait rendu l’organisme des femmes plus sensible à l’insuline. Au plus leur IMC (Indice de Masse Corporelle) était élevé, au plus l’effet l’était aussi, tel que le montre le tableau ci-dessus.

Augmentation-de-l-adipopectine-et-melatonine

L’augmentation de la sensibilité à l’insuline était peut-être due à l’augmentation de la sécrétion d’adiponectine par les cellules de graisse, les adipocytes.

Conclusion sur la prise prolongée de mélatonine

Nous avons su démontrer que de petites doses de mélatonine (1 et 3 mg/jour) ont des effets bénéfiques sur la composition corporelle en termes de réduction de la masse corporelle grasse et d’une augmentation significative de la masse maigre chez les femmes post-ménopausées“, écrivent les chercheurs.

“Nos résultats peuvent être expliqués par une augmentation de l’ostéogenèse entraînée par la mélatonine, résultant en une diminution de l’adipogenèse. Sur la base de notre étude clinique, nous pouvons dire que la mélatonine pourrait être considérée comme un agent thérapeutique intéressant pour les futures stratégies de traitement contre l’ostéoporose et les changements de la composition du corps liés à l’âge.”

Source de l’article: A year on melatonin: a couple of kilos less fat and a couple of kilos more lean body mass

Source Ergo-log: Clin Endocrinol (Oxf). 2015 Sep 9. doi: 10.1111/cen.12942. [Epub ahead of print].

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Zhang L, Melatonin inhibits adipogenesis and enhances osteogenesis of human mesenchymal stem cells by suppressing PPARγ expression and enhancing Runx2 expression, J Pineal Res. 2010 Nov;49(4):364-72.
  • Alonso-Vale MI et al., Adipocyte differentiation is inhibited by melatonin through the regulation of C/EBPbeta transcriptional activity, J Pineal Res. 2009 Oct;47(3):221-7.
  • Mühlbauer E, Loss of melatonin signalling and its impact on circadian rhythms in mouse organs regulating blood glucose, Eur J Pharmacol. 2009 Mar 15;606(1-3):61-71.

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.