La créatine maintient la souplesse des artères

Aucun commentaire

Sur Ergo-log, il y a quelque temps, nous avions écrit que l’entraînement de résistance avec des charges lourdes pourraient rendre les artères plus rigides, et que les athlètes de force pourrait [avec encore un conditionnel dans cette phrase] donc être plus sujet aux maladies cardiovasculaires. En 2011, des chercheurs de l’Université de l’état de Floride ont publié les résultats d’une étude qui suggère que la supplémentation en créatine pourrait aider à surmonter ce problème.

L’étude scientifique sur la créatine et la souplesse des artères

Les chercheurs ont étudié les effets cardiovasculaires de la créatine. Pour l’instant, nous ne connaissons pas grand chose à ce sujet.

Le-coeur-muscle-myocardeLes chercheurs ont réalisé une expérience avec 16 jeunes hommes d’âge moyen de 22 ans. Les hommes étaient en bonne santé mais pas vraiment des fanatiques de sport. La moitié des hommes a pris 5 grammes de créatine deux fois par jour; l’autre moitié a pris un placebo. Après 3 semaines, les chercheurs ont demandé à leurs sujets d’entraîner leurs quadriceps sur une machine à extension de jambes. Chaque sujet de l’expérience a réaliser 2 séries de 50 répétitions.

Les résultats

Les chercheurs ont examiné les sujets de test avant leur entraînement et 5 et 15 minutes après en avoir terminé. Les chiffres ci-dessous résument les principales conclusions. Ils montrent les changements qui se sont produits à 5 et 15 minutes après la fin de la séance d’entraînement par rapport aux lectures de repos.

(Légende en abscisse): BaPWV = Rigidité des artères SBP = Pression artérielle au cours du battement de cœur HR = Fréquence cardiaque.

Rigidite-des-arteres

Frequence-cardiaque

Pression-arterielle-au-cours-des-battements-du-coeur

La recherche estime que la créatine présente un effet cardiovasculaire positif important sur ceux qui pratiquent un entraînement de résistance. Alors que l’on constate un raidissement des artères immédiatement après avoir fait une séance d’entraînement de la force dans d’autres études, ce raidissement ne se voit pas du tout chez les utilisateurs de créatine durant cette étude.

Conclusion

Les chercheurs restent cependant très prudents. Les hommes étaient en bonne santé et ont bien réagi à la créatine. D’autres groupes pourraient réagir différemment. En outre, cette recherche a eu lieu en condition d’entraînement de la force sous-maximale – n’importe quel bodybuilder moyen s’entraîne généralement beaucoup plus dur que cela. Mais peu importe. Pourquoi la créatine n’aurait-elle pas le même effet au cours d’un entraînement plus intensif ?

Les chercheurs ne sont pas certains du fonctionnement de la créatine dans ce contexte mais ils ne demandent qu’à le découvrir. Toujours est-il qu’il existe d’autres façons pour les athlètes de la force de prévenir le durcissement des artères.

Source de l’article: Creatine keeps strength athlete’s arteries supple

Source Ergo-log: Eur J Appl Physiol. 2011 Sep;111(9):1965-71.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.