Votre Whey serait sans doute plus utile avant l’entraînement

Aucun commentaire

iso-zero-proteinSi vous prenez un shake de lactosérum avant un entraînement de force, vos muscles en tireront plus de profit que si vous le buvez après la séance d’entraînement. Les scientifiques du sport de l’université de Birmingham auraient établi la preuve de l’effet supérieur des milk-shakes protéinés avant l’entraînement à partir d’expériences réalisées sur 17 sujets âgés d’une vingtaine d’années.

L’étude sur la Whey avant et après l’entraînement

Les chercheurs ont donné à leurs sujets de test un milkshake contenant 20 g de lactosérum. Les huit sujets du pré-groupe ont bu leur shake de protéine juste avant l’entraînement sur un appareil d’extension des jambes. Ils ont fait 10 séries de 8 répétitions avec 80 % du poids réalisable sur une seule répétition. Les 9 autres sujets du post-groupe ont bu leur shake 60 minutes après avoir terminé leur entraînement.

Les résultats de l’étude

Les chercheurs ont utilisé des cathéters pour mesurer la quantité de phénylalanine, un acide aminé que les muscles des jambes des sujets absorbent. Pendant les quatre premières heures, il n’y avait pas de différence [premier tableau ci-dessous] mais à la cinquième heure, ils en ont constaté une [deuxième tableau ci-dessous].

lactoserum-avant-ou-apres-entrainement

Dans des études précédentes, les chercheurs avaient donné aux sujets des acides aminés libres avant et après leurs séances d’entraînement des cuisses. Ces études ont montré que si vous ingérez des acides aminés après un entraînement de force, les muscles en tirent davantage profit si vous attendez 60 minutes après la fin de l’entraînement plutôt que de les prendre juste après. C’est pourquoi, cette fois-ci, les personnes testées n’ont pas bu leur milk-shake de petit-lait immédiatement après la fin de l’entraînement, mais ont d’abord attendu 60 minutes. {Note EM: Si vous le voulez bien, restons sur la supposition probable que votre corps refera d’abord du glycogène avec les acides aminés que vous lui donnez plutôt que de les utiliser pour la synthèse de ses propres protéines. Ajoutons qu’il est particulièrement difficile d’épuiser totalement les réserves d’énergie de l’organisme, même après un entraînement très intense. De là, nous pourrions supposer que les acides aminés ingérés n’ont réellement été utiles qu’après cette période de latence, au moment où ils devenaient réellement nécessaires, à moins que la néoglucogenèse n’ait fait du glucose de ces acides aminés. Il est également possible que l’entraînement réalisé par les testeurs n’ait pas été très intense, ce qui pourrait expliquer cette période de latence puisque leur énergie était encore suffisante. Cependant, vous comprendrez aussi qu’il n’y a pas lieu de vous précipiter sur votre protéine après l’exercice}.

Dans une étude antérieure [Am J Physiol Endocrinol Metab. 2001], les Britanniques avaient donné à leurs sujets un milk-shake contenant 35 sucres et 6 g d’acides aminés libres. Dans un cas, 6 sujets ont bu leur milk-shake juste avant d’entraîner leurs jambes, et dans l’autre cas, immédiatement après l’entraînement. Le tableau ci-dessous montre que les muscles ont absorbé plus de phénylalanine lorsque les sujets ont reçu leurs acides aminés juste avant la séance d’entraînement.

whey-proteine-anabolisme

En se basant sur leur étude précédente, les chercheurs s’attendaient à obtenir un effet plus clair du milk-shake de lactosérum avant l’entraînement. Ils pensaient qu’ils avaient sous-estimé le temps nécessaire au corps pour absorber les acides aminés de la protéine. “Il est possible que la consommation de protéines à d’autres moments avant l’exercice, par exemple à 30, 45 ou 60 minutes, ait entraîné des niveaux d’acides aminés plus élevés et une augmentation de l’apport“, écrivent-ils.

Conclusion de l’étude sur la prise de lactosérum avant ou après l’exercice

A vrai dire, il n’y a rien de mal à boire un milk-shake de lactosérum après l’entraînement mais si vous en buvez un une heure avant une séance d’entraînement, il sera peut-être un peu plus efficace. Il serait probablement encore plus intéressant d’en boire un une heure avant l’entraînement et un autre après.

Source de l’article: Whey is more effective before a workout than after

Source Ergo-log: Am J Physiol Endocrinol Metab. 2007 Jan; 292(1): E71-6.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.