La vitamine D peut-elle réduire le risque de mort par cancer ?

complements-alimentaires-franceLes suppléments de vitamine D réduiraient le risque de mourir d’un cancer. L’épidémiologiste chinois Yu Zhang, affilié à l’hôpital affilié de l’université de Chengdu, arrive à cette conclusion dans une méta-analyse publiée dans The BMJ.

La méta-analyse sur la vitamine D et le risque de mortalité par cancer

Il existe un grand nombre de recherches scientifiques positives sur la vitamine D, mais la majorité de ces recherches concernent les taux de vitamine D ou sur l’apport alimentaire estimé.

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’Eldécalcitol, la vitamine D de synthèse, augmente la force musculaire

L’eldécalcitol est une version de synthèse de la vitamine D commercialisée au Japon en tant que médicament règlementé. Il augmenterait la force musculaire avec une dose journalière inférieur au microgramme. Les scientifiques japonais ont découvert cela lorsqu’ils l’ont expérimenté sur une douzaine de personnes âgées.

L’eldécalcitol

Dans la littérature scientifique plus ancienne, l’eldécalcitol est également appelé ED-71. Les premières références à cette substance dans la littérature scientifique japonaise datent des années 1980. Les biochimistes de Chugai Pharmaceutical avaient initialement développé l’eldécalcitol comme un médicament contre le cancer. Il a également été autorisé au Japon comme médicament anti-ostéoporose en 2011. Les méta-études ont démontré l’efficacité de cette forme de vitamine D contre l’ostéoporose.

vitamine-d-eldecalcitol

En savoir plus »
Aucun commentaire

2 semaines de vitamine D : Plus mince, moins de fatigue, tension artérielle et cortisol diminués

vitamine-d

L’impact de la vitamine D sur la santé ne peut pas être négligé

Donnez à un groupe de personnes en bonne santé 50 microgrammes de vitamine D3 tous les jours pendant deux semaines et leur endurance pourrait augmenter de manière significative. Ils sentiront moins la fatigue lors de l’exercice tout en couvrant plus de distance. Leur pression artérielle diminuera, tout comme la concentration de cortisol de leur organisme. Des chercheurs écossais de l’Université Queen Margaret l’ont relaté dans Therapeutic Advances in Endocrinology and Metabolism en août 2016.

L’étude clinique sur la vitamine D

Les chercheurs ont donné à 9 personnes en bonne santé 2000 unités de vitamine D3 (ou 50 microgrammes) tous les jours pendant 14 jours. Six personnes ont reçu un placebo. Les chercheurs ont fait différents tests avec les participants avant et après la période de deux semaines où ils ont pris de la vitamine D3.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Des muscles forts, un système immunitaire fort

muscles-systeme-immunitaireAu plus vous prenez de l’âge, au mois les fonctions de votre système immunitaire seront performantes. Dès lors, il décline un peu plus chaque année. À un certain point, il devient si faible qu’un simple rhume pourrait signifier la fin du voyage. En 1999, des chercheurs de l’Université de Bologne en Italie ont publié une étude épidémiologique qui suggère que vous pourriez stopper le déclin du système immunitaire en faisant de la musculation et en prenant un supplément de vitamine D.

L’étude scientifique sur le système immunitaire et la musculation

Les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang sur 62 hommes et femmes âgés entre 90 et 106 ans. Ils ont placé des cellules cancéreuses dans leur sang et ensuite, ils ont mesuré le temps qui fut nécessaire aux cellules immunitaires pour les éliminer.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Plus de vitamine D, plus de masse musculaire

vitamine-d-soleilSi vous bénéficiez d’une quantité optimale de vitamine D dans le sang alors que peu de gens en ont réellement assez vous pourriez avoir plus de masse musculaire que si votre taux de vitamine D était trop faible. Les nutritionnistes de l’Université Mahidol en Thaïlande en sont arrivés à cette conclusion à partir d’une étude épidémiologique qu’ils ont réalisé avec 163 hommes et femmes en surpoids, mais en bonne santé.

L’étude scientifique

Les chercheurs ont mesuré la concentration de la 25-hydroxyvitamine D dans le sang des sujets, ils ont également mesuré leur composition corporelle en utilisant une analyse d’impédance bioélectrique.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La vitamine D est un anti-œstrogène là où c’est nécessaire

Selon une étude animale et cellulaire que les endocrinologues de l’Université Stanford ont publié dans la revue Endocrinology, la forme active de la vitamine D le calcitriol [formule développée ci-dessous] est un anti-œstrogène. L’étude est également intéressante pour les bodybuilders, car l’effet anti-œstrogénique de la vitamine D est exprimé principalement dans le tissu adipeux. De plus, la vitamine D augmenterait l’effet des anti-œstrogènes comme l’Anastrozole, le Létrozole et l’Exemestane.

Recherches sur la prévention et le traitement du cancer du sein en rapport avec la vitamine D

calcitriol-vitamine-d-active

Le calcitriol – vitamine D active

Les chercheurs voulaient savoir si des changements alimentaires pouvaient réduire le risque de cancer du sein chez les femmes et améliorer les chances de traitement chez celles qui en ont déjà un. L’estradiol permet souvent aux cellules de cancer du sein de se développer plus rapidement. Dans ce cas, les médecins traitent le cancer du sein avec des médicaments qui réduisent la concentration d’estradiol. Les chercheurs savaient déjà que la vitamine D bloquait la production du récepteur alphaestradiol et se demandaient si la vitamine D réduisait également la production d’estradiol lui-même. Cela se produirait en inhibant l’enzyme aromatase, qui convertit l’androstènedione et la testostérone en estradiol.

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont fait des essais avec des souris femelles qui avaient reçu des implants de cellules cancéreuses humaines. Les souris ont reçu 0,1 mg par jour d’androsténedione, et 3 jours avant que les chercheurs ne les analysent, ils ont reçu une injection quotidienne de 0,75 mg de calcitriol. [Cal] Un groupe de contrôle a reçu des injections contenant des ingrédients inactifs. [Veh]. La figure ci-dessous montre que les cellules cancéreuses et les cellules graisseuses des souris {Cal} avaient produit moins d’aromatase.

En savoir plus »
2 Commentaires

Étude épidémiologique: Un niveau élevé de vitamine D vous aide à vivre plus longtemps

vitamine-dLes personnes présentant des niveaux élevés de vitamine D dans leur sang vivent probablement plus longtemps que les personnes ayant de faibles quantités de vitamine D selon une méta-étude épidémiologique publiée dans le BMJ (British Medical Journal). Les compilateurs ont eu accès à des données sur 26018 personnes âgées entre 50 et 79 ans.

L’étude sur la vitamine D et la longévité

Les chercheurs ont rassemblé leurs données à partir de 8 études publiées antérieurement dans lesquelles les épidémiologistes européens et américains avaient suivi les participants pour une durée de 4 à 16 ans. Au début des études, les chercheurs ont mesuré la concentration de la vitamine D ou pour être plus précis: 25-hydroxy-vitamine D – dans le sang des sujets. Au cours de ces études, 6695 participants sont décédés 2624 d’une maladie cardiovasculaire et 2227 sujets du cancer.

En savoir plus »
Aucun commentaire