Un extrait de Prunella vulgaris inhiberait l’estradiol via les récepteurs aryl-hydrocarbone

Brunelle commune

La Prunella vulgaris ou Brunelle commune

Il y a quelques temps de cela, nous vous avions parlé des extraits anti-œstrogéniques de la plante tropicale Bassaiopsis glomerulata. Ils avaient fait leur chemin dans le supplément nutritionnel de musculation Triazole. Le Triazole contenait également des extraits de la plante Prunella vulgaris (présentée ci-dessous), que l’on trouve couramment en Europe. Note EM: Il s’agit tout simplement de la Brunelle commune. En 2009, des chercheurs américains spécialisés dans le cancer ont publié une étude sur cellules et animaux au cours de laquelle ils ont étudié le fonctionnement de cette substance.

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’effet œstrogénique de la junkfood et les produits terminaux de la glycation

récepteur des oestrogènesIl existerait un lien entre, d’une part, la consommation d’aliments transformés comme les frites et les barres de chocolat et d’autre part, l’action de l’estradiol, une hormone sexuelle féminine. Des chercheurs de l’American Movement Scientists de l’Université de médecine de Caroline du Sud ont écrit un article à ce sujet dans Breast Cancer Research and Treatment. Leur étude est intéressante pour les femmes atteintes d’un cancer du sein sensible à l’estradiol, ainsi que pour toutes les personnes qui, pour quelque raison que ce soit, souhaiteraient réduire les effets de l’estradiol sur leur organisme. Nous évoquerons également les AGE, les produits terminaux de la glycation.

En savoir plus »
1 Commentaire

Le taux d’œstrogène baisse avec l’activité physique

Sport, oestrogène et exercicesAu plus vous bougez, au moins d’œstrogènes circulent dans votre corps. Les statisticiens de l’Université du Maryland vont bientôt publier les résultats d’une étude qu’ils ont réalisés dans Medicine & Science in Sports & Exercise et selon laquelle ils existe une relation entre les œstrogènes et l’activité physique, découverte réalisée après avoir étudié 452 femmes âgées de 40 à 72  ans. L’étude avait pour objectif d’évaluer les effets de l’exercice sur la synthèse hormonale des œstrogènes et le risque du cancer du sein chez les femmes.

En savoir plus »
Aucun commentaire