Comment le HMB fonctionne t-il ?

Aucun commentaire

Le HMB est un dérivé de la Leucine, un acide aminé bien connu pour ses propriétés anabolisantes. On le retrouve depuis des années sur le marché des compléments alimentaires, au moins depuis les années 1990. Fortement décrié au moment de sa sortie, la recherche scientifique s’intéresse de plus en plus à ce dérivé d’acide aminé. L’article d’Ergo-log.com traite du métabolisme du HMB. Voici l’article traduit:

Comment fonctionne le HMB ?

hmb-capsules

L’HydroxyMéthylButyrate, métabolite de la Leucine , selon ses découvreurs, possède un léger effet anti-catabolique et anabolique parce qu’il stimulerait la synthèse du cholestérol – un composant des membranes cellulaires – dans les cellules musculaires. Selon une étude animale réalisée à l’Université fédérale de Sao Paulo, la manière dont fonctionne le HMB est plus complexe. Les Brésiliens ont découvert que l’hydroxyméthylbutyrate inhiberait le cortisol  et activerait la protéine mTOR, une molécule classique du signal anabolisant.

Étonnamment, peu de recherches ont été effectuées sur le mécanisme par lequel ce dérivé de la L-Leucine fonctionne, et les Brésiliens ont décidé d’essayer de combler cette lacune en réalisant une étude chez l’animal. Ils ont donné à des rats mâles une dose orale quotidienne de 340 mg de HMB par kg de poids de corps chaque jour, pendant un mois. Cela correspond à une dose humaine de 3 à 6 g par jour.

Le HMB a stimulé la croissance musculaire sans modifier la perte des graisses

Pendant cette période, des rats ont en effet développé plus de muscles que ceux du groupe témoin, à qui le HMB n’avait pas été donné. Les chercheurs n’ont constaté aucun effet sur la masse grasse, même si ils n’excluent pas la possibilité que le HMB puisse avoir réduit les dépôts de graisse quelque part dans le corps, là où ils n’avaient pas cherché.

La concentration du cortisol – l’hormone du stress – a diminué d’un montant significatif dans le sang des animaux. La concentration de testostérone a augmenté, mais pas de manière significative. Le taux d’insuline à jeun a augmenté de 245%.

hmb-anti-catabolisme

 

EDL: Extensor digitorum longus muscle, RPAT: Retroperitoneal adipose tissue, MEAT: Mesenteric adipose tissue.

hmb-preserve-muscle

hmb-mtor-p70s6k

Le HMB a stimulé la production de la protéine mTOR – la molécule signal de l’anabolisme  – de 430% dans les cellules musculaires des animaux de laboratoire. Le nombre de molécules p70S6K n’a pas augmenté, mais les molécules sont devenues plus actives de 470%. Les chercheurs n’ont trouvé aucun effet sur les GLUT-4 ou l’AMPK ou sur le couple de molécule signal de l’anabolisme Akt/PKB.

Le HMB faciliterait l’hypertrophie et la synthèse des protéines au niveau hépatique

Les chercheurs tchèques ont annoncé en 2009 que la supplémentation en HMB stimulait la synthèse de protéines dans le foie des animaux de laboratoire. [Food Chem Toxicol. Janv. 2009, 47 (1):. 255-9] Les Brésiliens ont découvert comment cela était possible: le HMB augmente la synthèse du récepteur de l’insuline dans le foie, mais ne le fait pas dans les cellules musculaires.

«La prise de HMB conduit à l’hypertrophie du muscle squelettique via une augmentation de l’expression des protéines mTOR et d’une diminution des concentrations sériques de corticostérone”, concluent les Brésiliens. «Nos résultats suggèrent que la supplémentation en Hydroxyméthylbutyrate peut être utilisée pour augmenter la masse musculaire, sans effets néfastes sur la santé.

Source de l’article:How HMB works ?

Source Ergo-log: Nutr Metab (Lond). 2011 Feb 23;8(1):11.

Note: Article très intéressant, cette synthèse nous apporte de nouvelles données scientifiques sérieuses sur cette molécule dérivée d’un BCAA et contribue à nous sortir un peu du flou et des rumeurs qui avaient entourés cette substance naturelle mais rare dans notre alimentation.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.