Le sucralose, un édulcorant qui réduirait la sensibilité à l’insuline

Aucun commentaire
sucralose

Le sucralose

Le sucralose, un édulcorant synthétique 600 fois plus sucré que le sucre, provoquerait chez les personnes en bonne santé des symptômes qui ressemblent à un diabète de type 2 au stade précoce. Des chercheurs de l’université de Yale l’écrivaient récemment dans Cell Metabolism. Bien que les sujets ne soient pas réellement tombés malades, les résultats étaient si troublants que l’université a conseillé aux chercheurs d’interrompre leur étude.

L’étude sur le sucralose

Les chercheurs ont divisé 45 sujets sains en trois groupes. Chaque groupe est venu au laboratoire des chercheurs 7 fois sur une période de 2 semaines, et a ensuite bu une boisson non alcoolisée de 355 millilitres.

Les sujets d’un groupe ont pris une boisson contenant 60 milligrammes de l’édulcorant sucralose [LCS]. L’autre groupe en a bu un autre avec 30 grammes de saccharose [sucre de table normal] [Sugar]. Les sujets du troisième groupe buvaient une boisson contenant 60 milligrammes de sucralose plus 31 grammes de maltodextrine glucidique [Combi].

La structure chimique du sucralose est très similaire à celle du saccharose. Toutefois, à trois endroits, le sucralose présente des groupes chlorés qui ont remplacés trois groupes hydroxyles (-OH). En raison de ces groupes chlorés, le sucralose serait, selon certaines études, mille fois plus sucré que le saccharose, à molécule égale.

Les résultats de l’étude sur le sucralose et l’insuline

Les boissons gazeuses n’ont eu aucun effet sur la pharmacocinétique du glucose des sujets. Lorsque les chercheurs ont donné aux sujets des boissons avec glucose après deux semaines, celui-ci a disparu du sang dans tous les groupes aussi rapidement qu’avant la période de deux semaines. À cet égard, les boissons gazeuses étaient sans danger.

Cette situation a changé lorsque les chercheurs ont examiné la quantité d’insuline présente dans le sang des sujets après l’administration du glucose. Cette quantité était nettement plus importante chez les sujets qui avaient reçu des boissons contenant de la maltodextrine et du sucralose.

sucralose-sensibilite-insuline

Cela implique que la combinaison du sucralose et d’un glucide à absorption rapide rend l’organisme moins sensible à l’insuline. Les chercheurs ont également constaté que chez un certain nombre de sujets, l’association de cet édulcorant et d’un glucide à absorption rapide entraînait une augmentation de l’insuline tôt le matin, avant même que les sujets ne prennent leur petit déjeuner. Cela suggère également une réduction de la sensibilité à l’insuline.

sucralose-insuline

L’explication du phénomène derrière le sucralose et les sucres naturels

Dans la bouche, dans les intestins et peut-être dans de nombreux autres endroits du corps, les édulcorants tels que le sucralose interagissent avec les récepteurs T1R2/T1R3. Ces récepteurs sont en fait destinés au glucose et à d’autres sucres naturels. Ils régulent l’absorption des sucres par l’intestin grêle. Les chercheurs spéculent que via ces récepteurs, l’édulcorant pourrait inciter l’organisme à absorber encore plus rapidement les glucides à absorption rapide – perturbant l’équilibre entre le glucose et l’insuline et réduisant la sensibilité à l’insuline.

Conclusion

“Ces résultats […] suggèrent que la consommation de sucralose modifie le métabolisme du glucose consommé simultanément pour produire rapidement des effets délétères sur la santé métabolique”, écrivent les chercheurs.

“Des durées d’exposition similaires se produisent presque certainement chez l’homme, surtout si l’on considère la consommation d’une boisson édulcorée en même temps qu’un repas. Cela soulève la possibilité que l’effet combiné puisse être un facteur majeur de l’augmentation de l’incidence du diabète de type 2 et de l’obésité”.

“Si tel est le cas, l’ajout d’édulcorants hypocaloriques pour augmenter le goût sucré des aliments et des boissons contenant des glucides devrait être découragé et la consommation de boissons contenant des édulcorants avec les repas devrait être déconseillée”.

Source de l’article: Sweetener sucralose reduces insulin sensitivity | Human study

Source Ergo-log: Cell Metab. 2020 Mar 3;31(3):493-502.e7.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.