L’Artemisia iwayomogi produirait des effets similaires au GW501516

2 Commentaires
artemisia-iwayomogi-vegetal

L’Artemisia iwayomogi

Tout athlète d’endurance qui se respecte ne penserait même plus à prendre de l’EPO. A vrai dire, l’EPO date déjà de 1995. Bien des années plus tard, les sportifs non-naturels utiliseraient des produits de laboratoire comme le GW501516, un agoniste de la protéine PPAR-delta. Selon une étude animale publiée dans PLoS ONE, il existerait un extrait végétal qui ferait exactement la même chose. Avez-vous déjà entendu parler de l’Artemisia iwayomogi ?

Les protéines PPAR, le GW501516 et l’Artemisia iwayomogi

Rafraîchissons notre mémoire… Les cellules contiennent la protéine PPAR (En français: Récepteur Activé par les Proliférateurs de Peroxysomes). PPAR fait mille et une choses mais vous pouvez aussi résumer grossièrement son activité en une phrase simple : le récepteur PPAR agit comme un activateur de l’oxydation des acides gras. Plus une cellule reçoit de stimuli via le PPAR, plus elle brûle d’acides gras. La variante PPAR la plus pertinente pour les cellules musculaires serait le PPAR-delta. Note EM: Les PPAR sont des protéines présentes dans le noyau cellulaire qui se lient aux acides gras et vont activer des gènes qui commandent l’oxydation des graisses.

Le GW501516 est une substance expérimentale imaginée par les laboratoires de GlaxoSmithKline. Si vous le donnez à des souris et qu’elles font de l’exercice, vous remarquerez que le GW501516 est une substance d’endurance efficace. Il est d’ailleurs possible que le GW501516 soit vendu sur le marché noir.

artemisia-iwayomogi-ppar-delta

Résultats de l’étude sur l’animal avec l’Artemisia iwayomogi

Les Coréens engraissaient les souris en leur donnant des aliments auxquels ils avaient ajouté des graisses supplémentaires [HFD]. Les animaux prennent du poids plus rapidement que les souris consommant un régime normal. Lorsque les chercheurs ont donné aux souris HFD 200 mg par jour d’extrait d’Artemisia iwayomogi par kg de poids corporel, elles ont pris moins de poids que ce à quoi on pouvait s’attendre [ci-dessous à gauche]. Leurs muscles ont brûlé presque deux fois plus de graisse que ceux des souris engraissées qui n’ont pas reçu d’extrait [ci-dessous à droite].

artemisia-iwayomogi-oxydation-graisse

Donner de l’Artemisia iwayomogi aux souris HFD a réduit l’augmentation de leurs réserves de graisse HFD [ci-dessus à gauche]. De plus, l’extrait a stimulé l’activité dans les cellules musculaires des enzymes qui aident à convertir les acides gras en énergie [en haut à droite].

Les guérisseurs traditionnels asiatiques utilisent des extraits d’Artemisia pour traiter le diabète. Il n’est donc pas surprenant que les Coréens aient également découvert que l’Artemisia iwayomogi stimulait l’absorption de glucose par les cellules musculaires.

Conclusion

“Nos données fournissent la preuve expérimentale que le 95EEAI est un agoniste des PPAR-delta naturel qui active de manière robuste les gènes impliqués dans le métabolisme des acides gras en activant l’oxydation des acides gras in vitro et in vivo. Ceci suggère son potentiel en tant que mesures d’intervention et de prévention pour le traitement des troubles métaboliques”, résument les Coréens. Nous pourrions juste ajouter que l’Artemisia iwayomogi peut avoir d’autres utilisations, mais cela vous paraîtra déjà évident.

Note EM: A nouveau, je vous rappelle que mon blog est un site d’information scientifique et qu’il ne fait aucunement la promotion de la moindre substance, naturelle ou non. Comme vous le savez, je ne réponds pas aux demandes en rapport à des sites vendeurs des molécules discutées sur le blog.

Source de l’article: Artemisia iwayomogi works in the same way as GW501516

Source Ergo-log: PLoS One. 2012;7(3):e33815.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. laurent FRICHETEAU -  7 février 2021 - 13 h 11 min

    Bonjour,
    J’ai lu votre publication et je voulais essayer.
    Ou peut on en trouver ?
    Je n arrive pas en avoir.

    merci
    laurent

    • Eric -  7 février 2021 - 18 h 20 min

      Bonsoir,

      Merci pour votre commentaires mais vous n’obtiendrez pas de réponse. Comme précisé dans cet article, mon blog est un site d’information scientifique et il ne fait aucunement la promotion de la moindre substance, naturelle ou non. Comme vous le savez, je ne réponds pas aux demandes en rapport à des sites vendeurs des molécules discutées sur le blog.

      Bien cordialement,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.