L’entraînement de force permettrait de mieux lutter contre la graisse abdominale que l’entraînement en aérobie

Aucun commentaire

musculationLes hommes qui font de la musculation garderaient un pourcentage de graisse abdominale plus faible à long terme que les hommes qui courent, font du vélo ou d’autres exercices en anaérobie. Les épidémiologistes de l’université de Harvard sont arrivés à cette conclusion après avoir suivi 10 500 hommes pendant 12 ans.

L’entraînement de force et la graisse corporelle

À première vue, on pourrait penser que les formes d’exercice aérobies telles que la course, le cyclisme et l’aviron offrent une meilleure protection contre l’accumulation de graisses excédentaires que les sports de force. Une séance d’entraînement aux poids brûle tout au plus quelques centaines de kilocalories, tandis qu’une heure d’entraînement intensif en anaérobie vous aidera facilement à brûler 800 kilocalories.

Mais d’un autre côté, après trente ans, nous perdrions un peu de masse musculaire chaque année. Parce que chaque kilogramme de masse musculaire que vous perdez réduit également votre dépense calorique quotidienne de quelques dizaines de kilocalories, au plus vous êtes âgé, plus vous prendriez facilement du poids. Mais vous pourriez arrêter ce processus en faisant de la musculation. Si vous vous entraînez très dur et que vous mangez suffisamment de protéines, vous pourriez même accumuler plus de masse musculaire en vieillissant. A l’opposé, les exercices d’endurance contribuent peu à l’augmentation de la masse musculaire.

L’étude statistique sur le rapport entre l’exercice et la perte de masse musculaire

Les chercheurs ont utilisé des données sur plus de 10 000 hommes en bonne santé qui avaient été recueillies entre 1996 et 2008 dans le cadre de l’étude de suivi des professionnels de la santé, y compris des informations sur l’évolution du tour de taille des participants au cours de la période d’étude. Lorsque l’étude a débuté en 1986, les participants étaient âgés de 40 à 75 ans.

“Parce que le vieillissement est associé à la perte de la masse musculaire squelettique, se fier au poids corporel est insuffisant pour l’étude du vieillissement en bonne santé”, a expliqué Rania Mekary, le premier auteur de l’étude, dans un communiqué de presse. “La mesure du tour de taille serait un meilleur indicateur de la composition corporelle saine chez les personnes âgées”.

Les chercheurs ont réparti les hommes en fonction de la quantité d’exercice qu’ils faisaient. Les chercheurs ont d’abord examiné la quantité d’activité aérobie modérée à vigoureuse [MVAA] que les hommes pratiquaient quotidiennement. La norme est d’au moins une demi-heure par jour pour ce type d’exercice. Ensuite, les chercheurs ont examiné le nombre de minutes par jour que les hommes consacrent à la musculation.

Les résultats

L’entraînement de musculation offrirait une meilleure protection contre un tour de taille croissant et la graisse abdominale qu’une activité aérobie modérée à vigoureuse, selon le tableau ci-dessous.

exercice-musculation-masse-grasse

Pendant la période où les chercheurs ont suivi les hommes, leur tour de taille a augmenté en moyenne de 6,6 cm. L’entraînement de musculation avait réduit cette augmentation de 3 cm. Selon cette étude, cela se produit indépendamment du fait que vous respectiez ou non la norme pour une activité aérobie modérée à vigoureuse.

Les chercheurs ont même calculé que si les participants avaient fait 20 minutes de musculation par jour pendant les 12 années de l’étude au lieu de 30 minutes d’activité aérobique, ils auraient perdu 0,34 cm de plus par rapport à leur tour de taille. Il aurait été en encore meilleure forme s’ils avaient fait 20 minutes de musculation par jour au lieu de regarder la télévision pendant 30 minutes : cela aurait entraîné une réduction de 0,76 cm de leur tour de taille.

musculation-perte-poids

Conclusion sur l’exercice de force ou d’endurance et la graisse abdominale

Le chef de file du projet, Frank Hu, a souligné dans un communiqué de presse que l’étude ne montre pas que les formes d’exercice aérobique ne sont donc plus nécessaires. L’exercice en aérobie a des effets positifs sur le système cardiovasculaire que l’entraînement de musculation n’a pas.

“Cette étude souligne l’importance de la musculation pour réduire l’obésité abdominale, en particulier chez les personnes âgées”, a déclaré M. Hu. “Pour maintenir un poids et une taille sains, il est essentiel d’intégrer la musculation à l’exercice aérobique”.

Source de l’article: Strength training fights belly fat better than aerobic training

Source Ergo-log: Obesity (Silver Spring). 2015 Feb;23(2):461-7.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.