L’hydroxypropyl méthylcellulose réduirait la graisse corporelle mais augmenterait la croissance musculaire

Aucun commentaire

hydroxypropyl-methylcelluloseUn produit utilisé par l’industrie alimentaire depuis des années comme agent de remplissage et de gélification serait, selon des chercheurs américains, un agent de recomposition corporelle. Ils ont publié les résultats de leur étude sur l’animal dans le journal Obesity.

Les chercheurs américains travaillent à l’Université du Minnesota et avec le fabricant de suppléments Imagenetix. Cette étude ne disparaîtra peut-être pas dans une bibliothèque mais elle stimulera sans doute la génération de nouveaux produits amincissants. Cela pourrait bien être le cas car des recherches récentes ont démontré que l’hydroxypropyl méthylcellulose [HPMC] serait sans danger. [foodnavigator.com 31-7-2007].

L’hydroxypropyl méthylcellulose est un dérivé artificiel de la cellulose

L’hydroxypropyl méthylcellulose, ou E464, est aussi parfois appelée hypromellose [formule développée ci-dessous à gauche]. Les fabricants synthétisent ce produit à partir de cellulose. C’est l’un des ingrédients de nombreux médicaments présents sur le marché. Le HPMC se dissout dans l’estomac et forme un gel collant. Il retarde la vitesse à laquelle les médicaments traversent l’intestin, ce qui augmente l’assimilation des ingrédients actifs du médicament. Donc, si vous mettez un acide aminé dans un comprimé contenant du HPMC, vous obtenez un supplément à libération prolongée. C’est aussi simple que cela. Les propriétés gélifiantes rend également le HPMC intéressant pour les fabricants de produits alimentaires qui fabriquent des barres par exemple.

hypromellose-hydroxypropyl-methylcelluloseEn 2010 cependant, l’Autorité européenne de sécurité des aliments a rejeté la demande d’une entreprise qui souhaitait ajouter l’hydroxypropyl méthylcellulose à des produits qui stimulent l’intestin. {EFSA Journal 2010;8(10) : 1739}.

Les chercheurs américains étaient curieux de savoir s’il est possible d’ajouter de l’hydroxypropyl méthylcellulose aux produits amincissants. Beaucoup de recherches ont été faites sur les effets amincissants de nombreux types de fibres, la plupart du temps avec peu de succès, mais le HPMC n’avait jamais été étudié auparavant. De là, les chercheurs ont donné à la moitié d’un groupe de rats de la nourriture contenant 5 % de HPMC pendant une période de six semaines. Un groupe témoin a reçu des aliments contenant 5 % de cellulose.

Le poids des rats du groupe HPMC a augmenté plus lentement que celui des rats du groupe cellulose. Les fibres solubles ont entraîné une diminution de la masse grasse et – ce qui est encore plus intéressant – une augmentation de la masse maigre.

hpmc-cellulose

hpmc-graisse-muscle-maigre

hpmc-cellulose

L’hydroxypropyl méthylcellulose a stimulé l’activité de l’AMPK dans les muscles. L’AMPK est une molécule qui fonctionne comme un capteur pour indiquer aux cellules qu’elles doivent brûler plus de graisses, donner plus de priorité aux processus de réparation et absorber plus de glucose du sang. L’étude ne révèle pas exactement comment fonctionne l’hydroxypropyl méthylcellulose. Le mécanisme est toujours un casse-tête à déchiffrer. Les chercheurs disent qu’il faudrait envisager des études cliniques plus nombreuses et plus longues.

Source de l’article: Animal Study: hydroxypropylmethylcellulose reduces fat mass but boosts muscle growth

Source Ergo-log: Obesity (Silver Spring). 2011 Nov 17.

Note EM: Foodnavigator est un site sérieux de l’agro-alimentaire et j’ai tendance à aller dans leur sens quant à l’hypromellose. Disons qu’en termes d’additifs alimentaires, il est possible de trouver bien plus douteux dans la plupart des préparations industrielles. Toujours est-il que je ne pourrais jamais que vous conseiller de consommer le plus possible d’aliments non transformés et de vous tenir à l’écart de ces préparations culinaires bien peu favorables à la santé.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.