La créatine a des effets similaires sur votre cerveau et sur vos muscles

Aucun commentaire

cerveauLes athlètes des sports de force et de musculation utilisent la créatine pour obtenir plus de répétitions et de force par série et ainsi accélérer leur croissance musculaire. La créatine aurait un effet similaire sur le cerveau, comme les neuropsychiatres de l’Université de Tokyo l’avaient découvert il y a une décennie de cela. Selon l’expérience relatée ci-dessous, si vous prenez de la créatine, vous pourriez utiliser votre cerveau de manière intense pendant une période de temps un peu plus longue.

Un test d’arithmétique pour déterminer si la créatine présente un effet nootrope

En 2002, les Japonais ont publié dans Neuroscience Research les résultats d’une étude dans laquelle ils ont utilisé 24 étudiants âgés de 19 ans en tant que sujets de leur expérience. Les chercheurs ont demandé aux étudiants d’additionner une série aléatoire de chiffres sur une période de 15 minutes. Les Japonais utilisaient le test d’Uchida-Kraepelin que les psychiatres utilisent pour mesurer la fatigue mentale. Au plus vous pouvez additionner de numéros, au plus vous êtes en forme (du moins en termes de condition mentale).

A la fin de l’exercice de 15 minutes, les étudiants ont pris cinq minutes de pause. Après cela, ils ont dû faire 15 minutes d’addition en plus. Les chercheurs ont effectué toute la procédure deux fois. À une occasion, les étudiants ont reçu 8 grammes de créatine monohydrate cinq jours avant l’épreuve. Durant une autre occasion, ils ont reçu un placebo. La créatine que les Japonais utilisaient venait d’Ezaki Glico.

Lorsque les étudiants ont pris de la créatine, ils ont pu faire plusieurs sommes d’addition. Les scores d’un étudiant typique sont présentés ci-dessous, avec et sans le supplément actif.

 

creatine-effets-cognitifs-systeme-nerveuxcreatine-memoire-cognition

En utilisant la spectroscopie par infrarouge proche, les chercheurs ont pu étudier la composition du sang dans le cerveau de leurs sujets pendant qu’ils faisaient leurs additions. Ils ont observé la quantité d’oxygène attaché aux molécules d’hémoglobine dans le sang. La figure ci-dessus montre que le sang dans le cerveau des sujets contenait plus d’hémoglobine sans oxygène [Desoxy-Hb] quand les sujets avaient pris le supplément de créatine.

L’intensité de travail du cerveau est augmentée avec la prise de créatine

Les chercheurs ont également remarqué que le nombre de molécules d’hémoglobine avec oxygène était moindre lorsque les sujets avaient pris de la créatine que quand ils avaient pris un placebo. Cela signifie probablement que la supplémentation puisse augmenter la consommation d’oxygène des cellules du cerveau. Il semble que les cellules du cerveau travaillent plus intensément si vous prenez de la créatine, comme le pensent les Japonais.

Notre expérience pourrait suggérer une nouvelle ligne de stratégie de réduction de la fatigue mentale en faisant intervenir la créatine“, concluent les chercheurs.

Source Ergo-log: Creatine has similar effect in your brain as in your muscles

Source de l’article: Neurosci Res. 2002 Apr;42(4):279-85.

NdT: Que cette molécule bien connue des amateurs de musculation puisse être considérée comme un nootropique ou nootrope n’a en effet, rien de très surprenant. Cela ne veut pas dire non plus qu’elle aura un effet particulièrement intense sur le système nerveux. Du moins, ce n’est pas encore démontré scientifiquement. Néanmoins, la créatine comme la choline ou l’inositol, pourraient être considérés comme des nootropes particulièrement intéressants et inoffensifs pour des étudiants ou des personnes se préparant à passer un examen.

Pensez également à vous inscrire à la newsletter ou sur le groupe Facebook Espace Corps Esprit Forme pour vous tenir au courant de la sortie des articles.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.