Vieux mais en forme, la recherche sur l’interleukine 37

Aucun commentaire

interleukine-37-proteineL’interleukine 37 est une cytokine peu connue. Les chercheurs espèrent qu’elle permettra de lutter contre l’allergie et les maladies auto-immunes. Des physiologistes américains de l’université du Colorado Boulder ont découvert que l’interleukine 37 présente également des effets anti-âge puissants. Des souris âgées sont devenues plus saines et surtout plus en forme après avoir pris de l’interleukine 37 pendant quelques semaines.

L’interleukine 37

La principale fonction biologique de l’interleukine-37 est d’empêcher le système immunitaire de s’emballer. Récemment, l’intérêt scientifique pour l’interleukine-37 s’est accru, après que la recherche fondamentale ait démontré que la protéine bloquait les réactions allergiques.

Les scientifiques espèrent qu’en modulant les réponses immunitaires, l’interleukine-37 puisse jouer un rôle positif dans “les maladies intestinales inflammatoires, les maladies respiratoires inflammatoires, l’athérosclérose, l’hépatite, l’obésité, l’hypersensibilité de contact, la maladie de Graves, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le lupus érythémateux systémique, la sclérose en plaques, le psoriasis et la maladie de Behcet”.

interleukine-37

Parce que le vieillissement s’accompagne d’une cascade de réactions inflammatoires, les chercheurs ont décidé d’étudier les effets de l’interleukine-37 synthétique [recIL-37] sur les animaux âgés.

L’étude sur l’animal

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec des souris âgées de 24 à 26 mois. La plupart des espèces de souris de laboratoire sont âgées à cet âge.

Pendant 10 à 14 jours, les chercheurs ont injecté chaque jour de l’interleukine-37 dans l’intestin grêle des animaux de laboratoire. Si les souris avaient été des humains prenant leur interleukine-37 sous forme orale, ils auraient reçu environ un demi à un milligramme d’interleukine-37 par jour. Les souris âgées d’un groupe de contrôle ont reçu des injections de placebo.

Résultats de l’étude sur l’interleukine 37

Lorsque les chercheurs ont fait courir les souris jusqu’à l’épuisement, ils ont constaté que l’endurance des souris ayant reçu de l’interleukine 37 était 2,4 fois supérieure à celle des souris du groupe placebo. L’interleukine 37 n’a eu aucun effet sur la force musculaire.

interleukine-37-ampk-atp

L’interleukine-37 a également stimulé l’action lissante de l’acétylcholine sur les vaisseaux sanguins, ont découvert les chercheurs. Par ce mécanisme, l’acétylcholine garantit que les muscles sont alimentés en oxygène et en nutriments en quantité suffisante pendant l’activité physique. L’acétylcholine fonctionne par le biais de l’oxyde nitrique et l’administration d’interleukine 37 fait monter ce mécanisme d’un cran.

interleukine-37-oxyde-nitrique

interleukine-37-glucose-sanguin

Finalement, l’interleukine 37 a augmenté la sensibilité à l’insuline.

Conclusion de l’étude

“Les résultats de cette première étude sur les effets du traitement à l’interleukine 37 dans le cadre du vieillissement physiologique indiquent que l’interleukine 37 recombinante améliore la fonction endothéliale vasculaire, la capacité d’exercice d’endurance et le métabolisme du glucose du corps entier chez les vieilles souris”, résument les chercheurs.

“Les résultats actuels fournissent des preuves précliniques essentielles sur l’interleukine 37 recombinante en tant que traitement potentiel des déficiences liées à l’âge dans la fonction physiologique, le handicap physique ainsi que le risque de maladies cardiovasculaires et métaboliques chroniques”.

Note EM: {A lire également: Interleukin-37: A crucial cytokine with multiple roles in disease and potentially clinical therapy, Oncol Lett. 2018 Apr; 15(4): 4711–4719.}

Source de l’article: Very old but in top shape, the promise of interleukin-37

Source Ergo-log: Aging Cell. 2020 Jan;19(1):e13074.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.