La meilleure version du développé militaire: debout et avec des haltères

Aucun commentaire

developpe-militaireSi vous effectuez un développé militaire en position debout avec des haltères, vous utilisez moins de poids que si vous le faites en position assise et avec une barre. Cependant, la version debout avec haltères permettrait d’obtenir des muscles des épaules plus forts et plus massifs, écrivent les scientifiques norvégiens du sport dans le Journal of Strength and Conditioning Research.

Exercices d’épaules et développé militaire

Il existe déjà de nombreuses études dans lesquelles les scientifiques du sport ont branché les muscles des athlètes à des électrodes. Puis, il leur ont fait faire toutes sortes d’exercices en mesurant quelle variation activait le mieux leurs muscles. Ces études ont montré, par exemple, qu’il est possible de mieux entraîner les muscles profonds du tronc en faisant la planche plutôt que des crunchs, qu’il est préférable de faire des développé couchés avec une barre plutôt qu’avec une Smith machine, et que l’on peut mieux faire des tirages dorsaux en utilisant une prise en pronation plutôt qu’en supination.

Il n’y a pas beaucoup d’études de ce type sur l’entraînement des muscles des épaules, même si nous savons qu’il est préférable d’effectuer le développé militaire avec des haltères plutôt qu’avec une barre.

L’étude sur le développé militaire, avec haltères ou une barre chargée

Les chercheurs norvégiens ont demandé à 15 jeunes athlètes de force, qui s’étaient entraînés en moyenne pendant cinq ans avec des résistances, d’effectuer des exercices de développé épaules avec une barre et des haltères, aussi bien en position assise que debout. Les sujets ont utilisé 80 % du poids avec lequel ils pouvaient  réaliser 1 répétition seulement.

Résultats de l’étude de terrain

Le tableau ci-dessous montre que le poids avec lequel les sujets ont pu s’entraîner était plus élevé lorsqu’ils étaient assis plutôt que debout. Il était également plus élevé lorsqu’ils utilisaient une barre plutôt que des haltères.

developpe-militaire-barre

La façon la plus difficile d’effectuer un développé militaire est donc de se tenir debout et d’utiliser des haltères. Néanmoins, lorsque les sujets ont réalisé l’exercice de cette manière, les chercheurs ont enregistré la plus grande activité des muscles de l’épaule. Les tableaux ci-dessous montrent l’activité des muscles de l’épaule antérieurs, médians et de l’avant respectivement.

developpe-militaire-deltoides

developpe-militaire-halteres

push-up-epaules

Les chercheurs norvégiens pensent qu’il est plus difficile de maintenir la stabilité quand on est debout plutôt qu’assis, et qu’il est plus difficile de maintenir les haltères stables que de stabiliser une barre. C’est pourquoi il est non seulement plus difficile, mais aussi plus efficace, de réaliser un développé militaire en position debout avec des haltères.

Conclusion

Les chercheurs pensent que cette version du développé militaire est certainement intéressante pour les athlètes de force qui se remettent d’une blessure à l’épaule. En utilisant des poids relativement faibles, ces pratiquants sportifs peuvent encore stimuler le développement des muscles de leurs épaules.

Source de l’article: Best shoulder-press: standing and with dumbbells

Source Ergo-log: J Strength Cond Res. 2013 Jul;27(7):1824-31.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.