Le Ginseng modifié GINST15 et vos muscles…

Aucun commentaire

Un nouveau supplément à base de Ginseng, le GINST15, et qui contient un ginsénoside modifié, réduirait les sensations de fatigue et les douleurs musculaires pendant et après un entraînement intensif. Il maintiendrait la capacité fonctionnelle des muscles épuisés. Des chercheurs de l’Ohio State University ont publié un article à ce sujet dans le Journal of Sports Science and Medicine.

L’étude sur le Ginseng GINST15

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec 19 sujets de test. Ces derniers devaient, réaliser 5 sets de presse à cuisses consécutifs avec 70% de leur charge à 1RM, à trois occasions différentes. Juste avant l’entraînement, juste après et 24 heures plus tard, les sujets devaient exécuter trois sauts avec une petite charge.

À une occasion, les sujets ont pris un placebo dans les 14 jours précédant les tests. Dans les deux autres cas, ils ont pris 160 ou 960 milligrammes de Ginseng GINST15 chaque jour.

Le Ginseng GINST15, c’est quoi exactement ?

Le GINST15 est un Ginseng basé sur une variété du végétal produite en Corée du Sud par la société Ilwha. Cette entreprise a financé la recherche. Le principal ingrédient actif du GINST15 est le 20-bêta-bêta-D-glucopyranosyl-20-(S)-protopanaxadiol ou Compound K. Le Compound K est une version extraite des ginsénosides des extraits de Ginseng.

ginseng-rb1

 

Dans le sang des utilisateurs, le “compound K” représentait le principal métabolite du Ginseng. Selon des études récentes, cette substance présenterait des effets positifs. A cette fin, Ilhwa a conçu un procédé de production où les enzymes convertissent les ginsénosides en compound K. Cette substance est l’ingrédient principal des suppléments de GINST15 présents sur le marché.

Tous les sujets se sont entraînés de la même manière pendant l’expérience: quatre fois par semaine, à un horaire où ils ont travaillé les groupes musculaires les plus importants deux fois par semaine avec des exercices de base.

Résultats de l’expérience avec le GINST15

Le dosage élevé de GINST15 a réduit la sensation d’épuisement immédiatement après les séries de presse à cuisses. Il a également réduit significativement les courbatures, 24 heures après l’entraînement.

compound-k-ginseng-ginst15

ginseng-ginst15

 

Lorsque les sujets ont utilisé la dose élevée de GINST15, ils ont développé plus de puissance musculaire [W] lors des sauts balistiques contrairement à la prise du placebo ou d’une faible dose de GINST15. Cependant, la différence n’était pas statistiquement significative. Les chercheurs ont ensuite utilisé une astuce qu’ils utilisent en réalité un peu trop souvent: ils ont divisé leurs sujets en 13 répondants et 6 non-répondants. En science, ce n’est pas très net.

Finalement, ce Ginseng présente t-il un intérêt ?

En réalité oui. Les 13 répondants, en prenant la dose élevée de GINST15, ont libéré plus de watts lors des sauts balistiques que dans les autres conditions [tableau en bas].

experience-ginseng-ginst15

 

Conclusion

“En résumé, cette enquête a révélé qu’une supplémentation de deux semaines avec le Ginseng GINST15 réduisait significativement la fatigue de l’exercice, les courbatures musculaires et la fatigue neuromusculaire perçues suite à un exercice de résistance intense”, écrivent les chercheurs.

“L’évolution des répondants et des non-répondants à la molécule remet en question nos bases de données apparemment mitigées sur les effets d’ergogène du Ginseng, suggérant que le potentiel du supplément pourrait être lié à la réponse de chaque individu.”

Source de l’article: The modified Ginseng supplement GINST15

Source Ergo-logJ Sports Sci Med. 2018 Mar 1;17(1):92-100.

————–

Note: Tout ceci est bien beau mais je vous retrouverai pour le prochain article avec la critique d’une étude sur un autre ergogène, l’Ashwagandha, sans passer par une revue d’Ergo-log. Puis je reviendrai sur le zinc ainsi que la suite des articles sur la testostérone proposée par la SuppVersity. Mais d’ici là, n’oubliez pas de développer votre culture physique !

Eric Mallet

Références bibliographiques

Attele AS, Wu JA, Yuan CS. Ginseng pharmacology: multiple constituents and multiple actions. Biochem Pharmacol. 1999 Dec 1;58(11):1685-93.

Kudo K, Tachikawa E, Kashimoto T, Takahashi E. Properties of ginseng saponin inhibition of catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. Eur J Pharmacol. 1998 Jan 12;341(2-3):139-44.

Nah SY, Kim DH, Rhim H. Ginsenosides: are any of them candidates for drugs acting on the central nervous system? CNS Drug Rev. 2007 Winter;13(4):381-404.

Tachikawa E, Kudo K, Kashimoto T, Takahashi E. Ginseng saponins reduce acetylcholine-evoked Na+ influx and catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. J Pharmacol Exp Ther. 1995 May;273(2):629-36.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.