Plus d’irisine (et de santé) grâce à l’huile de cardamone verte

irisine-proteineUn supplément d’huile de cardamone verte [en latin Elettaria cardamomum] augmenterait la concentration d’irisine, l’hormone de longévité libérée par vos muscles. L’effet est si fort que l’huile de cardamone verte pourrait améliorer la santé des personnes obèses souffrant de stéatose hépatique.

L’étude clinique sur l’huile de cardamone verte

Milad Daneshi-Maskooni, un chercheur en nutrition de l’université de Téhéran, a mené une expérience sur près de 90 sujets obèses souffrant de stéatose hépatique non liée à l’alcool. Pendant 3 mois, la moitié d’entre eux ont pris un placebo trois fois par jour, tandis que l’autre moitié a pris des gélules à l’huile de cardamone verte.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le chrome dinicocystéinate, mais qu’est-ce que c’est exactement ?

chrome-dinicocysteinateComme nous pensions être plutôt bien informés sur les compléments alimentaires, nous avons été surpris de trouver dans un magasin spécialisé une forme de chrome dont nous n’avions jamais entendu parler auparavant. Il s’agissait du dinicocystéinate de chrome. Lorsque nous avons cherché à savoir ce qu’était exactement le dinicocystéinate de chrome, il s’est avéré que ce produit était déjà sur le marché depuis dix ans. Note EM: Il s’agit d’une forme de chrome trivalent, un oligoélément agissant sur notre métabolisme et l’insuline, contrairement au chrome hexavalent qui est toxique pour l’homme.

Le Zychrome, une forme rare et brevetée de chrome dinicocystéinate

Le dinicocystéinate de chrome est un complexe composé d’un atome de chrome trivalent auquel sont attachés 2 groupes nicotinate et un groupe cystéinate. En 2011, le fabricant américain d’ingrédients InterHealth Nutraceuticals, récemment acquis par Lonza, a commercialisé le dinicocystéinate de chrome sous le nom de Zychrome.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le sucralose, un édulcorant qui réduirait la sensibilité à l’insuline

sucralose

Le sucralose

Le sucralose, un édulcorant synthétique 600 fois plus sucré que le sucre, provoquerait chez les personnes en bonne santé des symptômes qui ressemblent à un diabète de type 2 au stade précoce. Des chercheurs de l’université de Yale l’écrivaient récemment dans Cell Metabolism. Bien que les sujets ne soient pas réellement tombés malades, les résultats étaient si troublants que l’université a conseillé aux chercheurs d’interrompre leur étude.

L’étude sur le sucralose

Les chercheurs ont divisé 45 sujets sains en trois groupes. Chaque groupe est venu au laboratoire des chercheurs 7 fois sur une période de 2 semaines, et a ensuite bu une boisson non alcoolisée de 355 millilitres.

Les sujets d’un groupe ont pris une boisson contenant 60 milligrammes de l’édulcorant sucralose [LCS]. L’autre groupe en a bu un autre avec 30 grammes de saccharose [sucre de table normal] [Sugar]. Les sujets du troisième groupe buvaient une boisson contenant 60 milligrammes de sucralose plus 31 grammes de maltodextrine glucidique [Combi].

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le Nigella sativa pour améliorer votre sensibilité à l’insuline

cumin-noirUne dose modeste de Nigella sativa – connue au Moyen-Orient comme Habbat ul Baraka ou Habbat ul Sauda et en Europe comme cumin noir – aiderait l’organisme à produire plus d’insuline. Il stimulerait également la sensibilité des muscles à l’insuline. Des chercheurs marocains et canadiens ont publié un article dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. Si vous lisez l’article et l’étude réalisée avec des animaux, vous pourriez commencer à penser que le Nigella sativa puisse être un complément très intéressant pour quiconque veut construire des muscles et perdre de la graisse corporelle.

L’étude sur le Nigella sativa et son rapport à l’insuline

Les chercheurs ont réalisé une expérience durant quatre semaines avec une espèce de rat du désert – le Meriones shawi – dont certains étaient en bonne santé alors que d’autres libéraient une dose insuffisante d’insuline. Certains des rats diabétiques du désert ont reçu de la metformine, un médicament contre le diabète, tous les jours, d’autres ont reçu un extrait de graines de Nigella sativa.

En savoir plus »
1 Commentaire

Le GABA inhibe la graisse corporelle avec une meilleure sensibilité cellulaire à l’insuline

gaba

Le GABA

Un complément d’acide gamma-aminobutyrique [GABA] peut se trouver dans presque tous les boutiques, notamment sur le Web. Le GABA favorise le sommeil et est un stimulant de l’hormone de croissance reconnu par la recherche scientifique. Mais il pourrait peut-être aussi aider les obèses à rester en bonne santé. Selon des chercheurs de l’Université de Californie de Los Angeles, le GABA inhiberait l’augmentation des réserves de graisse qui se produira si vous mangez plus de calories que vous n’en brûlez. C’est parce que le GABA rendrait vos cellules plus sensibles à l’insuline.

Le GABA

Au plus vous avez de graisse corporelle, au moins vos cellules seront sensibles à l’insuline. Les larges dépôts de graisse sont également sujets  à l’inflammation, à la suite de quoi ils sécrètent des substances qui sabotent le fonctionnement de l’insuline. Toujours est-il que les chercheurs avaient déjà publié une étude réalisée sur des animaux en 2004. Ils avaient démontré que le GABA [formule structurelle ci-dessus] inhibait ce processus. [J Immunol. 2004 Oct 15;173(8):5298-304.]

En savoir plus »
2 Commentaires

Retrouvez et maintenez votre sensibilité cellulaire à l’insuline – La base: Modifiez votre style de vie avec ces 5 “Trucs et astuces”

evitez-les-sucres-pour-une-liberation-normale-de-l-insuline

Si c’est une résistance à l’insuline et non pas le diabète (dysfonctionnement du pancréas), il vous suffira de modifier votre style de vie.

Je suis sûr qu’un grand nombre d’entre-vous vont se méprendre, mais in fine, la résistance à l’insuline était, est et sera toujours une conséquence de l’obésité”. Peut-être pas par la manière dont elle est actuellement comprise par le biais de l’IMC qui détermine si vous êtes «normal» ou «obèse», mais plus certainement en définissant l’obésité par le fait d’être trop gros en stockant la majeure partie de la graisse dans le tissu adipeux viscéral et le foie.

Ainsi notre définition de ce que je voudrais appeler l’adiposité métaboliquement pertinente” au lieu de «obésité» peut tout aussi bien être appliquée à ceux que nous considérons comme encore “minces” et les gens obèses”. En fait, le nombre de personnes présentant une résistance à l’insuline et un «poids normal» ne cesse d’augmenter. Donc, si vous ne voulez pas faire partie de l’un d’eux, il vaudrait mieux observer les 5 “FAIRE suivants et éviter les NE PAS FAIRE” correspondants, qui pourraient se résumer à rester assis ou couché toute la journée, de manger et de boire des aliments et des boissons sucrées, de consommer de l’alcool (et d’autres substances hépatotoxiques), de fumer des cigarettes, de rester éveillé trop tard, de manger 24/7, d’ignorer vos temps de récupération et d’abuser des stimulants.

Ce que je peux déjà vous dire, cependant, c’est que l’on peut se débarrasser de la résistance à l’insuline sans un seul supplément ou agent pharmacologique, mais vous ne sortirez jamais du risque de diabète si vous n’êtes pas disposé (vous ne me ferez jamais dire que vous êtes incapables” de le faire) à changer la façon dont vous mangez et augmentez votre niveau d’activité quotidien.

Et oui, la modification du style de vie est tout ce qu’il faut à la plupart d’entre nous pour retrouver leur sensibilité à l’insuline et se débarrasser du diabète de type II (dans les premières étapes de la maladie): Avec 50% des sujets pouvant normaliser leurs niveaux de glucose sanguin et plus de 50% de diabétiques de type 2 des sujets de l’étude étant en rémission,  l’expérience scientifique de He Malmö est la première, mais non la seule étude d’intervention à grande échelle qui a démontré les effets anti-diabésité puissants du régime alimentaire et de l’exercice (Eriksson. 1991) .

 

 

 

I. Entraînez-vous en aérobie et anaérobie de manière fréquente

En savoir plus »
Aucun commentaire

La prise d’une collation protéinée en pré-entraînement améliore la tolérance au glucose: Insuline, GIP, GLP-1 – That’s the “Whey” it works !

insuline

Insuline – image Wikipedia

La résistance à l’insuline est le facteur n°1  qui contribue à l’épidémie d’obésité. Malgré le fait que la solution soit déjà applicable (en savoir plus) sur les modifications de mode de vie nécessaires), ça ne pourra pas faire de mal de savoir si quelque chose d’aussi simple que de prendre un “apéritif ” à haute teneur en protéines avant un repas déséquilibré pourrait améliorer la gestion de la glycémie non ? «Exact, parce que les protéines sont toujours bonnes à prendre !” Ah, non … Je suppose que la réponse est un peu plus complexe que cela… Néanmoins, les résultats que Tina Akhavan et ses collègues de l’Université de Toronto présentent dans leur article seront bientôt publiés dans le Journal of Nutritional Biochemistry. Ils ont effectivement de l’intérêt pour nous.

Les résultats de l’étude sont pour le moins intéressants…

… et ce n’est pas en dépit mais plutôt parce que les chercheurs n’ont pas utilisé leurs sujets habituels (rongeurs, personnes obèses ou personnes âgées) mais des jeunes hommes (de 18-29 ans) avec un IMC de 18,5 à 29,4 kg/m². A partir d’une étude croisée et randomisée (chaque sujet reçoit chacun des traitements nutritionnels – au cours de séances d’essais séparées), les sujets ont bu soit…

En savoir plus »
Aucun commentaire