Masse musculaire et espérance de vie, les deux sont liés

Aucun commentaire

muscle-longeviteSi vous faites un travail physique intense ou de la musculation, non seulement votre corps sera plus musclé et plus fort, mais vous le ferez aussi durer plus longtemps. La masse musculaire prolonge l’espérance de vie, écrivent des chercheurs de l’école de médecine David Geffen dans l’American Journal of Medicine.

Poids de corps et mortalité

Les chercheurs pensaient autrefois que les personnes âgées en surpoids avaient un risque plus élevé de mourir. Cependant, des études récentes ont montré que autant les personnes âgées en surpoids que celles qui étaient en sous-poids avaient plus de chances de mourir. C’est pourquoi de plus en plus d’épidémiologistes arrivent à la conclusion que ce n’est pas le poids qui détermine la durée de vie, mais la masse maigre.

En d’autres termes : les muscles.

L’étude de Preethi Srikanthan sur le rapport entre la masse maigre et la longévité

Preethi Srikanthan a testé cette théorie en examinant les données sur 3695 personnes de plus de 55 ans recueillies pour la National Health and Nutrition Examination Survey III. Srikanthan a suivi les participants de la période 1989-1994 jusqu’en 2004. Au début de l’étude, les hommes étaient âgés de plus de 55 ans et les femmes de plus de 65 ans. Srikanthan a noté lesquels des participants sont décédés au cours de la période de 10 à 16 ans.

Les résultats de l’étude sur le muscle et l’espérance de vie

Il n’y avait aucun lien entre la quantité de masse non musculaire des participants et leurs chances de survie, a découvert Srikanthan en divisant les participants en quatre groupes de taille égale (quartiles) sur la base de leur masse non musculaire, puis en calculant leur risque de mortalité. C’est précisément ce que montre le tableau ci-dessous.

masse-musculaire-longevite

Mais lorsque Srikanthan a divisé les participants en quartiles basés sur la masse musculaire, il a trouvé une relation. Les participants ayant beaucoup de masse musculaire avaient 20 % de chances de moins de mourir que les participants ayant peu de masse musculaire.

muscle-longevite

muscle-esperance-vie

Preethi Srikanthan ne sait pas très bien comment la masse musculaire augmente notre espérance de vie. Peut-être protège-t-elle contre les niveaux élevés de glucose, peut-être réduit-elle la quantité de graisse néfaste et présente dans l’organisme ou peut-être les muscles produisent-ils des substances protectrices (Note EM: C’est ce que l’on nomme les myokines, comme vous le savez). Mais il a un conseil à vous donner…

Conclusion sur le lien entre le muscle et l’espérance de vie

“Lève-toi et commence à bouger”, a déclaré le chercheur dans une interview avec Christopher Intagliata du Scientific American. “Concentrez-vous sur le maintien d’un entraînement de résistance maximal et cessez de vous préoccuper autant de la baisse des calories”.

Source de l’article: Musclemass extends life expectancy

Source Ergo-log: Am J Med. 2014 Jun;127(6):547-53.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.