La musculation donne encore des résultats à l’âge de 90 ans et plus

3 Commentaires

personnes-agees-musculationIl y a de cela un quart de siècle, les médecins considéraient l’idée que les personnes âgées pourraient tirer un bénéfice de l’entraînement de force comme un non-sens absolu. L’étude réalisée par Maria Fiatarone qui a été publiée en 1990 dans le journal JAMA a changé ce point de vue définitivement. La scientifique de l’Université Tufts a montré que les personnes de 80 à 90 ans pouvaient devenir plus fortes et plus musclées en faisant de la musculation.

Les sports de force après l’âge de 60 ans

Des études sur les effets de l’entraînement de force sur les plus de soixante ans sont publiées quotidiennement. On leur accorde peu d’attention, probablement parce que leur message le plus important – l’entraînement de musculation est bon pour vous – n’est plus considéré comme sensationnel.

Le public s’intéresserait maintenant aux super-âgés de la musculation. Il s’agit de personnes âgées de 70, 80 ou 90 ans qui font des exercices de résistance et qui tiennent une forme exceptionnelle pour leur âge. L’Américaine Ernestine Shepherd, une grand-mère du bodybuilding âgée de 75 ans, en est un exemple. Ou encore, Charles Eugster, dentiste britannique à la retraite, qui a commencé la musculation à 85 ans parce qu’il voulait se remettre en forme. [telegraph.co.uk 24 février 2013]

L’exemple de Charles Eugster

Dans une interview accordée au journal The Guardian, Charles Eugster, qui avait alors 93 ans, a déclaré qu’il avait eu une crise à 85 ans. [Theguardian.com 2 avril 2011] “Un jour, je me suis regardé dans le miroir et j’y ai vu un vieil homme. J’étais en surpoids et je ne voyais plus que de la peau là où il y avait du muscle. Je savais que j’étais supposé ralentir le rythme mais j’ai ma fierté. Mon véritable corps me manquait et je voulais pouvoir à nouveau traverser la plage en faisant tourner les têtes. ”

Charles Eugster, qui faisait du rameur presque tous les jours, a commencé à faire de la musculation. Et cela a bien marché pour lui dit-il. “Avec l’entraînement de force et des shakes de protéine, mon corps a commencé à changer. Je me suis élargi, avec un corps plus en “v”. Mes épaules et mes biceps ont commencé à gagner en définition musculaire. Des gens commençaient à me dire que je paraissais plus jeune que mon âge. Et ma nouvelle silhouette bien dessinée recueillait beaucoup de regards admiratifs des femmes”.

musculation-personnes-agees

 

“Je ne poursuis pas la jeunesse”, écrit Eugster sur son blog, “Je recherche la santé. Les gens ont subi un lavage de cerveau pour penser qu’après 65 ans, vous étiez terminé.”

Charles Eugster lui-même était incroyablement en forme à 85 ans. Mais les hommes et les femmes de cet âge qui ne sont pas en forme peuvent quand même bien réagir au début de l’entraînement de force. Au moins, une étude publiée par Maria Fiatarone en 1990 l’a démontré.

L’étude scientifique sur les personnes âgées et la musculation

Dans cette étude particulière, 6 femmes et 4 hommes âgés de 86 à 96 ans entraînaient leurs muscles des cuisses trois fois par semaine sur un appareil d’extension des jambes. Ils prenaient 80% du poids avec lequel ils pouvaient réaliser 1 répétition. Chaque mini-séance d’entraînement consistait à faire trois séries. Les sujets de Maria Fiatarone n’étaient pas très en forme. A vrai dire, pendant le processus de vieillissement, ils avaient perdu tellement de masse musculaire que leur mobilité était sévèrement réduite.

Résultats de l’étude

Les analyses ont montré qu’à la fin des huit semaines, les sujets avaient accumulé de la masse musculaire. De plus, leur force maximale avait aussi augmentée.

musculation-personnes-agees

musculation-retraite

Lorsque les sujets ont cessé l’entraînement, leur force musculaire toute nouvelle s’en est allé rapidement: après un mois, ils avaient pratiquement perdu toute la force qu’ils avaient gagné.

Source de l’article: Over nineties still react to strength training

Source Ergo-log: JAMA. 1990 Jun 13;263(22):3029-34.

Note EM: La conclusion de cette étude va donc bien plus loin que ce que l’on aurait pu penser au départ. Cette étude nous rappelle surtout que le catabolisme augmente en fonction de l’avancée en âge et confirment que certaines considérations sur les compléments alimentaires suivent la même logique alors que d’autres le font moins. C’est par exemple le cas du HMB où nous avions constaté qu’il faut au moins avoir dépassé 50 ans pour en retirer quelque chose. Fatalement et de manière logique, c’est aussi le cas de la Leucine dont les besoins augmentent avec l’âge. Rappelez-vous tout simplement que lorsque l’on vieilli, la rétention des acides aminés par l’intestin augmente (ce que l’on nomme l’extraction splanchnique), c’est le cas pour la Leucine comme pour les autres acides aminés. Certains de ces acides aminés, comme la Glycine et la citrulline, semblent présenter un intérêt nutritionnel plus indépendant du vieillissement. Rappelez-vous que la L-Citrulline ne subit pas la rétention intestinale.

Le besoin en azote augmente avec l’âge, un facteur déterminant du grammage minimal nécessaire sur lequel nous ne sommes pas toujours d’accord. Besoins minimal en protéines, protéolyse (autophagie et catabolisme), extraction splanchnique et d’autres encore… L’ensemble de ces facteurs doit être pris en considération en fonction de l’âge si vous voulez vraiment connaitre vos besoins journaliers minimum en protéines. Nous aurons l’occasion d’approfondir ce sujet avec le prochain article transcrit de Gabrielle Lyon. Mais d’ici là, je ne peux que vous recommander de développer votre culture physique…

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

3 Commentaires

  1. FREDERIC MUSNIER -  18 avril 2019 - 4 h 13 min

    Bonjour,
    VOUS êtes une source de savoir plus qu’intéressante. C’est toujours avec plaisir que je vous lis et j’apprends énormément.
    J’ai 52 ans et l’article que vous avez fait paraître m’intéresse et j’attends avec impatience celui sur comment utiliser les acides aminés glycine, citruline, consommation d’azote pour aborder les 50 prochaines années en bonne. Santé.
    Merci. Au plaisir de vous lire.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.