Un régime anti-inflammatoire vous aiderait à maintenir votre masse musculaire

Aucun commentaire

Un régime alimentaire contenant suffisamment de protéines peut vous aider à rester musclé et fort après la cinquantaine mais pas seulement… Les nutriments que vous n’associez probablement pas directement à la masse musculaire ou à la force, comme l’huile de poisson, le thé, le thym, le sélénium et la vitamine C, peuvent également y contribuer. Du moins, c’est ce que des scientifiques iraniens rapportent dans le Nutrition Journal. Ils affirment qu’un régime alimentaire à faible indice inflammatoire ou anti-inflammatoire, réduirait le risque de sarcopénie – ou de perte involontaire de masse et de force musculaires squelettiques liées à l’âge.

L’étude sur le rapport entre les aliments sains et leur apport “anti-inflammatoire”

Les chercheurs affiliés à l’université des sciences médicales de Téhéran ont mesuré la masse musculaire, la force et la vie quotidienne de 150 hommes et 150 femmes de plus de 55 ans. Dans le même temps, les chercheurs ont déterminé l’indice inflammatoire du régime alimentaire des participants à l’étude.

Les excès de sucres raffinés, les aliments transformés industriellement et plus encore, les composants nutritionnels dits “malsains”, augmentent l’indice inflammatoire alimentaire. Les composants alimentaires ayant l’effet inverse seraient les acides gras insaturés, les fibres, le magnésium, le bêta-carotène, les vitamines A, B1, B2, B3, B6, B11, C, D, E, les anthocyanidines, les flavanols, les flavonoïdes, les flavanones, les flavones, les isoflavones, l’ail, le gingembre, le poivre, les oignons, le thé, l’eugénol, le safran, le sélénium, le curcuma, le zinc, le thym, l’origan et le romarin

Résultats de l’étude sur l’influence de l’indice inflammatoire alimentaire

La tendance constatée affirmait qu’un régime avec un indice inflammatoire alimentaire relativement faible avait un effet positif sur la masse musculaire, la force, la vitesse et le fonctionnement métabolique quotidien. Cependant, ces associations n’étaient pas significatives.

Les chercheurs ont ensuite déterminé s’il y avait sarcopénie en combinant tous ces facteurs (masse musculaire, force, etc.) et ont constaté que l’association entre la sarcopénie et l’indice inflammatoire alimentaire était statistiquement significative.

“Une plus grande adhésion à un régime alimentaire ayant davantage de propriétés pro-inflammatoires a été associée à une augmentation des risques de sarcopénie chez les personnes âgées“, résument les Iraniens.

“Ces résultats soutiennent les recommandations alimentaires actuelles sur la réduction de la consommation d’aliments malsains ayant des propriétés pro-inflammatoires afin de réduire le risque de plusieurs maladies chroniques dont la sarcopénie”.

Source de l’article: Anti-inflammatory diet keeps you muscular and strong

Source Ergo-log: Nutr J. 2020 Nov 28;19(1):129.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.