Quercétine, naringénine, naringine, trois flavonoïdes des agrumes aux propriétés anti-œstrogéniques

Aucun commentaire

Les écorces d’agrumes contiennent les flavonoïdes quercétine, naringénine et naringine. Ces trois substances auraient un effet anti-estrogénique. Un effet anti-estrogénique multiple, devrait-on dire en fait…

flavonoides-structures-moleculaires

L’étude de chercheurs égyptiens sur les flavonoïdes

Des pharmacologues égyptiens affirment dans Scientific Reports qu’ils ont injecté à des souris un type de cellule cancéreuse sensible à l’œstradiol. Après que les cellules se soient transformées en tumeurs, les chercheurs ont injecté une dose quotidienne de quercétine, de naringine ou de naringénine dans l’intestin grêle des souris pendant 7 jours.

Lors d’autres expériences, qu’ils ont également décrites dans cet article, les Égyptiens avaient déterminé que la quercétine, la naringine et la naringénine étaient les trois inhibiteurs d’aromatase les plus puissants qu’ils pouvaient trouver dans les agrumes.

Si les souris avaient été des humains qui avaient pris les flavonoïdes par voie orale, elles auraient pris environ 60 à 100 milligrammes de quercétine, de naringine ou de naringénine par jour. Il s’agit d’une estimation très approximative, soit dit en passant, mais nous n’avons rien de mieux.

Résultats de l’étude

Une supplémentation en quercétine, naringine et naringénine a inhibé la croissance des tumeurs et réduit la concentration d’aromatase dans les tumeurs. Vous pouvez le voir ci-dessous.

flavonoides-anti-oestrogenes

flavones-anti-oestrogenes

Le mécanisme impliqué

En utilisant des modèles in silico, les chercheurs ont découvert que la quercétine, la naringine et la naringénine peuvent avoir un effet anti-œstrogène car leur structure spatiale ressemble à celle de l’estradiol. L’enzyme les reconnaît par erreur comme un analogue de la testostérone ou de l’androstènedione, de sorte que les molécules de flavonoïdes épargnent partiellement la testostérone et ses analogues de l’enzyme. Cela réduit la production d’estradiol.

En même temps, la quercétine, la naringine et la naringénine sont si semblables à l’estradiol qu’elles déplacent une partie de cette hormone de son récepteur. Ce mécanisme réduit le nombre de molécules d’estradiol réellement actives.

Conclusion sur les flavonoïdes et leur rôle anti-estrogénique

“Cette étude suggère que les flavonoïdes isolés des écorces d’agrumes présentent des activités anti-œstrogéniques et anti-aromatase, ce qui laisse supposer leur utilisation prophylactique et thérapeutique potentielle chez les patientes atteintes d’un cancer du sein pré ou post-ménopausique”, résument les Égyptiens.

Source de l’article: Quercetin, naringenin, naringin | These three flavonoids in citrus fruits are anti-estrogens

Source Ergo-log: Sci Rep. 2021 Mar 29;11(1):7121.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.