Penta-acétylquercétine, un nouveau stimulant de la testostérone ?

Les lecteurs réguliers de ce magazine gratuit en ligne (Note EM: il s’agit d’Ergo-log) connaissent bien l’EMIQ : un analogue semi-synthétique de la quercétine qui, selon une étude japonaise sur l’homme, bloquerait la dégradation musculaire. Dans une étude in vitro que des biologistes canadiens de l’Université de Moncton ont publiée il y a deux ans, un autre analogue semi-synthétique de la quercétine présente aussi de l’intérêt. En effet, la penta-acétylquercétine pourrait stimuler la synthèse de testostérone.

La penta-acétylquercétine

En bas à droite, il s’agit de la formule structurelle de la penta-acétylquercétine, en bas à gauche celle de la quercétine. Ainsi, la penta-acétylquercétine est un analogue de la quercétine où les groupes hydroxyles ont été remplacés par des groupes acétyles. Après l’ingestion, ces groupes acétyle tomberont tôt ou tard, mais jusque-là, ils rendent la molécule plus stable.

penta-acetyl-quercetine

Effectivement, cela pourrait être intéressant pour ceux qui travaillent sur des suppléments naturels de testostérone. A vrai dire, les injections de quercétine réalisées sur des animaux de laboratoire augmentent la libération de testostérone (Asian J Andro. 2018). C’est intéressant mais dans les études animales où les chercheurs imitent l’effet de l’administration orale de quercétine, elle endommage aussi les testicules (Andrologia 2013).

En savoir plus »
Aucun commentaire