La cyanidine, le facteur longévité des myrtilles

Aucun commentaire

myrtilles-cyanidine-sirt6Les myrtilles (ou bleuets si vous êtes canadien) ne sont pas vraiment bon marché mais il serait sans doute opportun de les inclure dans votre alimentation. C’est surtout vrai si vous êtes un fanatique de la santé qui primo, voudrait vieillir plus d’un siècle, et secundo, voudrait courir un marathon pour son centième anniversaire. Selon une étude in vitro publiée dans Scientific Report, des fruits comme les bleuets contiennent des phénols qui activent l’enzyme de longévité SIRT6.

Qu’est-ce que les SIRT6 ?

SIRT6 est l’une des 7 sirtuines, un groupe d’enzymes impliquées dans les processus de réparation cellulaire. SIRT6 assure la réparation de l’ADN brisé, inhibe l’inflammation, aide les télomères à conserver leur longueur et permet aux cellules d’absorber le glucose. Des souris génétiquement modifiées produisant plus de SIRT6 vivraient près de 20% plus longtemps que les souris normales. Elles restent remarquablement en bonne santé jusqu’à un âge avancé.

L’étude sur les myrtilles et les sirtuines

Les chercheurs ont exposé des cellules cancéreuses du côlon humain Caco2 à des dizaines de flavonoïdes dans notre alimentation, dont ils soupçonnent les effets positifs sur la santé. Ils ont déterminé si ces flavonoïdes activaient les SIRT6.

 

flavonoides-isoflavones-flavanols-flavonols-anthocyanidines

cyanidine-flavonoide

 

Résultats de l’étude sur les flavonoïdes

Le flavonoïde numéro 17 a démontré qu’il était le plus actif, comme l’ont découvert les chercheurs.Il s’agissait de la cyanidine, un flavonoïde que l’on trouve principalement dans les baies comme les myrtilles. La cyanidine était en mesure de multiplier par 55 l’activité des SIRT6. D’autres flavonoïdes, comme la quercétine et la myricétine, ont également augmenté cette activité mais pas autant que la cyanidine.

 

cyanidine-longevite

 

Dans les cellules cancéreuses, la cyanidine a activé la molécule signal FOXO3. FOXO3 joue un rôle dans la croissance du tissu musculaire par le biais du recrutement de cellules souches. Au niveau des cellules cancéreuses, il active les enzymes suicide.

cyanidine-foxo3-glut1

 

Dans le même temps, la cyanidine a inhibé GLUT1 et Twist1 dans les cellules cancéreuses. Dans ces cellules, les deux gènes sont plus actifs. Le gène SLC2A1 assure la production du transporteur de glucose GLUT1, une protéine avec laquelle les cellules absorbent le glucose. Twist-1 joue un rôle dans la métastase des cellules cancéreuses.

Conclusion sur les flavonoïdes, la cyanidine et les SIRT6

myrtilles-bleuets-longevite-sirtuines“Parmi les sirtuines, SIRT6 est impliquée dans le vieillissement et les maladies liées à l’âge mais son rôle physiologique n’est pas complètement compris”, écrivent les chercheurs. “On ignore encore dans quelle mesure l’activation accrue de SIRT6 affecte ces maladies. Elle pourrait offrir un mécanisme de protection ou représenter un élément prenant partie dans le processus lié à la pathologie.”

“Bien que de nombreuses preuves démontrent que SIRT6 est un suppresseur de tumeur, son effet est à double tranchant, car il peut également inactiver les protéines suppresseurs de tumeur FoxO3a et p53. Pour examiner plus en détails ces rôles opposés de SIRT6, il existe un besoin pressant de nouveaux modulateurs puissants, tant pour les inhibiteurs que pour les activateurs. Ces modulateurs permettent d’étudier le rôle physiologique et le potentiel thérapeutique du SIRT6.”

“Fait intéressant, les principaux activateurs de SIRT6 parmi les flavonoïdes étaient les anthocyanidines, le pigment végétal universel, responsable de la couleur rouge, violette et bleue de nombreux fruits, légumes et fleurs.”

“Le composé le plus puissant de la classe des anthocyanidines, la cyanidine, a considérablement augmenté l’activité de désacétylation des SIRT6. Il est plus abondant dans les baies rouges, notamment les myrtilles, les framboises et les canneberges. Des études ont suggéré que les anthocyanidines, y compris la cyanidine, pourraient jouer un rôle important et réduire le risque de nombreuses maladies liées à l’âge. “

Source de l’article: Cyanidin, the life-extender in blueberries

Source Ergo-log: Sci Rep. 2018 Mar 7;8(1):4163.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.