La gelée royale, plus de testostérone et de globules rouges

Aucun commentaire

miel-gelee-royaleLes larves d’abeilles se transforment en reines fortes et super-fertiles lorsqu’elles sont nourries de gelée royale. La gelée royale aurait un effet à peu près semblable sur les humains. C’est du moins ce qu’avancent des études japonaises publiées dans The Journal of Nutrition. Les chercheurs japonais ont donné de la gelée royale à des adultes âgés entre 42 et 83 ans au cours d’un nombre de mois déterminé. Ils ont constaté que leur taux de testostérone et de globules rouges des sujets testés avait augmenté.

La dose de gelée royale testée par les chercheurs était considérée comme élevée. Les 30 sujets d’essai on consommé 100 ml de liquide dans lequel 3 grammes de gelée royale avait été dissoute [RJ]. Un groupe témoin a bu 100 ml de liquide sans ingrédients actifs [Contrôle]. Le fluide a été administré pendant 6 mois.

La gelée royale produisit une augmentation de la testostérone

Pour commencer, les chercheurs ont essayé de trouver des signes de réactions allergiques. Bien que les Japonais considèrent encore la gelée royale comme une «cause d’allergie», ils n’ont pas observé d’effets secondaires chez leurs sujets. Les chercheurs ont remarqué une augmentation des niveaux de testostérone chez les sujets de l’expérience. Les Japonais pensent que cela proviendrait d’une conversion accrue de la DHEA en testostérone, mais pour être honnête, nous n’adhérons pas à cette théorie.

gelee-royale-testosterone

gelee-royale-effets-testosterone

Deuxièmement, les chercheurs ont observé une légère augmentation du nombre de globules rouges chez les sujets ayant pris de la gelée royale [RBC] avec une augmentation concomitante  du nombre d’hématocrites dans le sang [Ht]. Ces deux effets seraient le résultat indirect de l’augmentation du niveau de testostérone, selon les chercheurs.

testosterone-gelee-royale

L’indice insulinogénique [IGI] a également augmenté à la suite de la supplémentation. Cela signifie que les sujets ont commencé à produire plus d’insuline quand ils ont reçu du glucose: leur sensibilité à l’insuline a augmenté. Les chercheurs attribuent également cet effet à l’augmentation du niveau de testostérone des sujets.

La recherche a été financée par le gouvernement japonais.

Source de l’article: Royal Jelly: more testostérone and red blood cells

Source Ergo-log: Nutr. J. 2012 Sept 21;11(1):77

Note EM: Des études similaires sur la gelée royale parlent d’une augmentation de la testostérone de 20 à 40% suivant les cas. Cela reste insuffisant pour produire une véritable différence en termes de performances athlétiques. Disons que cela n’a pas beaucoup d’intérêt dans le cadre sportif de la force. Cependant, la gelée royale peut parfaitement être considérée comme un aliment santé qui a toute sa place en tant que complément alimentaire, quelle que soit la saison. En outre, les effets constatés par les chercheurs témoignent d’une amélioration sensible de la sensibilité à l’insuline et d’une augmentation des hématocrites. Ces effets positifs ne peuvent pas non plus être négligés. C’est d’autant plus vrai que la gelée royale est un aliment santé par excellence. Si vous prenez de la gelée royale, achetez-en fraiche et mettez-la au frigo afin qu’elle garde toutes ses propriétés, en hiver comme en été.

Pensez aussi à vous abonner à la newsletter pour vous tenir au courant de la mise en ligne des nouveaux articles.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.