Lactobacillus plantarum TWK10, un probiotique hors du commun

Aucun commentaire

Une bactérie probiotique bénéfique (le lactobacillus plantarum TWK10) que les microbiologistes ont retrouvé dans le chou mariné taïwanais, réduirait la graisse corporelle, stimulerait la croissance du tissu musculaire, augmenterait la force et la capacité d’endurance. Des chercheurs de la National Taiwan Sport University ont alors écrit un article à ce sujet dans Nutrients. Les Taiwanais ont réalisé leurs expériences sur des souris.

L’étude sur le lactobacillus plantarum

Les bactéries probiotiques utilisées par les chercheurs pour leurs expériences sont appelées Lactobacillus plantarum TWK10. Ils en ont donné à des souris selon des doses de 2,05 x 108 [LP10-1X] ou de 1,03 x 109 [LP10-5X] unités formant colonies par kilogramme de poids corporel par jour. L’expérience a duré six semaines. Un groupe témoin n’a reçu aucun probiotique.

À la fin de la période, les chercheurs ont mesuré la force que les souris avaient dans leurs pattes, et combien de temps les animaux pouvaient nager dans un aquarium jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus garder la tête hors de l’eau.

probiotique-lactobacillus-plantarum

 

Résultats de l’étude

La force de préhension de la souris a augmenté d’une quantité significative. Mais l’augmentation de la capacité d’endurance était encore plus remarquable.

probiotiques-force-endurance

lactobacillus-plantarum

 

Après que les souris aient nagé, les chercheurs ont retrouvé moins de lactates [Lactate], moins d’ammoniac [NH3] et de créatine kinase [CK] dans le sang des animaux qui avaient reçu des probiotiques.

 

lactobacillus

 

La composition corporelle des souris avait changé pour le mieux. Leur masse adipeuse relative avait diminué. Il y avait eu une diminution du tissu adipeux épididymaire [EFP] alors que leur masse musculaire relative avait augmenté. C’est ce que montre l’augmentation du poids du muscle gastrocnémien et du soléaire.

 

lactobacillus-effets-graisses-muscle

 

Quand ils ont regardé les muscles sous le microscope, les Taiwanais ne pouvaient voir aucun effet de la supplémentation au niveau du muscle soléaire mais ils les ont vu sur le gastrocnémien. Le nombre de fibres musculaires de type 1 avait considérablement augmenté.

probiotiques-lactobacillus-plantarum

 

Conclusion de l’étude sur le lactobacillus plantarum TWK10

Les Taïwanais ne savent pas comment le Lactobacillus plantarum TWK10 a provoqué tous ces changements physiologiques. Ils savent cependant que les effets sont intéressants pour les athlètes.

“Nous pensons que la supplémentation en Lactobacillus plantarum TWK10 pourrait améliorer l’utilisation du glucose afin d’augmenter le temps d’exercice d’endurance en augmentant le nombre de fibres musculaires gastrocnémiennes de type I”, ont écrit les chercheurs.

“Nous apportons la preuve que le Lactobacillus plantarum TWK10 affecte les caractéristiques biochimiques avec la pratique de la natation aérobie à long terme. Concernant les futures expériences, le Lactobacillus plantarum TWK10 pourrait être utilisé chez l’être humain qui pratique un entraînement d’endurance aérobie à des fins de protection et de santé.”

En outre, les données sur les humains soutenant l’existence d’une telle interaction font défaut car nous avons différents styles de vie, comportements, régimes et autres facteurs environnementaux qui influencent le microbiome. D’autres études devraient être effectuées chez l’homme afin de valider les concepts basés sur des modèles animaux.

Source de l’article: Lactobacillus plantarum TWK10, the probiotic in Superman’s belly

Source Ergo-log: Nutrients. 2016 Apr 7;8(4):205.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.