Les peptides de soie stimulent l’endurance, la prise d’oxygène et la perte des graisses

Aucun commentaire

En ce moment, on retrouve des peptides de soie principalement dans les produits cosmétiques, mais tôt ou tard vous commencerez à les retrouver dans les suppléments sportifs et compléments alimentaires. Du moins, c’est une prédiction sensée. Nous avons lu des études asiatiques sur les peptides de soie et nous en sommes assez impressionnés: ils pourraient augmenter la perte des graisses, la consommation d’oxygène et améliorer la capacité d’endurance au repos et à l’effort.

Les peptides de soie

chenille et cocon de soieLes peptides de soie se trouvent dans les cocons de la chenille du papillon Bombyx mori [voir à droite]. Leur composition en acides aminés est unique: les peptides de soie sont constitués principalement de Glycine (environ 30 à 45%), d’Alanine (30 à 35%) et de Serine (10-15%).

Les Asiatiques mangent les protéines de ces cocons, ou des mélanges de ces peptides, depuis des siècles. C’est en Corée du Sud que des scientifiques de l’Université Konkuk ont voulu savoir si des suppléments de peptides de soie pouvaient améliorer la performance physique des athlètes. L’une de leurs découvertes leur a permis de dire que les souris nagent plus longtemps si on leur donne des peptides de soie, et que la supplémentation empêche leur taux de testostérone de chuter en raison de l’effort. [Biol Pharm Bull. 2010;33(2):273-8.] En 2013, ils publièrent une étude au cours de laquelle les peptides de soie avaient stimulés la perte des graisses en période de repos et d’exercice. [J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2013;59(3):250-5.]

VO2 Max et combustion des graisses

En Juillet 2014, les coréens ont publié les résultats d’une étude sur l’animal au cours de laquelle ils ont fait courir des souris sur un tapis roulant presque tous les jours pendant deux semaines. La moitié des souris ont reçu des peptides de soie de manière quotidienne [SP]. L’équivalent humain de la dose dont ils ont supplémenté les souris serait de 5 à 8 grammes de peptides de soie par jour. La supplémentation a stimulé la capacité d’absorption de l’oxygène par les animaux.

Prise maximale d'oxygène réalisée par des souris ayant reçu des peptides de soie

Peptides de soie

En outre, les animaux ont brûlé plus de matières grasses lors d’une séance de course de 60 minutes après deux semaines de supplémentation et d’entraînement que les souris du groupe de contrôle ne l’ont fait. Le tableau ci-dessus le montre. Le tableau ci-dessous montre également que les peptides de soie ont stimulé la combustion des graisses pendant toute la séance d’entraînement.

Peptides de soie et oxydation des graisses

Même si l’expérience n’a duré que deux semaines, la supplémentation a entraîné une perte de 10% des réserves de graisse.

Peptides de soie et résultats d'expérience (perte des graisses...)

 

Conclusion de l’expérience

“Ces résultats suggèrent que les peptides de soie pourraient améliorer les performances de l’exercice”, comme les Coréens l’écrivent. “Par conséquent, les peptides de soie pourraient conférer des effets bénéfiques sur les performances des athlètes, lorsqu’une capacité d’exercice et une perte de graisse sont nécessaires. Il sera nécessaire de clarifier l’effet des peptides de soie sur la capacité d’endurance chez les athlètes humains entraînés, ainsi que de comprendre le mécanisme qui sous-tend l’effet des peptides de soie sur les acides gras et les glucides en fonction du métabolisme et de l’expression des gènes dans les muscles squelettiques pour les prochaines études”.

Financement de l’étude

Cette étude a été financée par le gouvernement coréen.

Source de l’article: Silk peptides boost stamina, oxygen uptake and fat burning

Source Ergo-log: J Int Soc Sports Nutr. 2014 Jul 1;11:35.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.