Le HMB libre aurait des effets immédiats

Aucun commentaire

HMB-hydroxymethylbutyrateSi vous suivez les conseils des culturistes américains et les sites Web des fabricants de suppléments nutritionnels, vous savez qu’une nouvelle forme de HMB est sur ​​le point de conquérir le marché. Le HMB retrouvé dans la plupart des suppléments est attaché à un calcium. A l’opposé, la nouvelle forme est libre. Le HMB libre (HMB Free Acid) est le nom qu’on vient de lui donner. Selon une étude qui sera bientôt publiée dans le British Journal of Nutrition, l’effet du HMB libre serait perceptible après seulement deux jours.

Si vous voulez en savoir plus sur les avantages du HMB libre (ou libre de sa fonction acide), alors nous vous recommandons fortement de lire le brevet US20120053240 que Jean Rathmacher et ses collègues de Metabolic Technologies ont déposé en 2010. [Brevet US 20120053240]. Il s’agit du résultat des recherches effectuées par les inventeurs de ce dérivé de Leucine dans leur recherche d’une version améliorée des suppléments conventionnels de HMB.

L’efficacité du HMB a souvent été mise en doute par les chercheurs

Beaucoup de scientifiques du sport conservait un point de vue sceptique sur le HMB depuis des années. Il y a eu cependant de nombreuses études scientifiques démontrant l’efficacité de l’hydroxyméthyl butyrate mais la quasi-totalité d’entre eux ont été réalisées par les fabricants de compléments alimentaires. Cette situation a maintenant changé. Les scientifiques du sport ont révisé leur opinion, c’est officiel. [J Int Soc Sport Nutr. 2013 fév 2, 10 (1):. 6] Cela rend le HMB libre, et le brevet Rathmacher, d’autant plus intéressant.

Metabolisme-Leucine-HMB

Les deux tableaux ci-dessous proviennent de la demande de brevet. La première figure compare l’effet d’une dose de HMB libre sur la concentration de cette molécule dans le sang avec l’effet d’une dose similaire de HMB calcium. Comme vous pouvez le voir, le HMB libre est plus efficace que son cousin lié au calcium.

HMB-libre-contre-HMB-avec-calcium

Le-HMB-libre-aurait-des-effets-immédiats

Sur la figure ci-dessus, vous pouvez voir que, après l’ingestion de HMB libre sous forme de gel [FALW] et sous forme de capsules [FASW], on y a retrouvé moins de HMB dans l’urine des sujets de l’expérience (décrite ci-dessous) que quand ils eurent pris la forme avec calcium [CaHMB]. Il semble que le corps absorbe non seulement mieux ce dérivé de la L-Leucine sous forme libre mais aussi qu’il utilise plus efficacement.

Dans l’étude qui sera bientôt publiée dans le British Journal of Nutrition, Jacob et Wilson et ses collègues ont donné à 11 athlètes de la force bien entraînés 3 grammes de HMB libre par jour. Les athlètes ont pris une dose de 1 gramme avec leur déjeuner, une autre avec leur repas du soir et une autre 30 minutes avant une séance d’entraînement intense, plus tôt dans la journée. Un groupe témoin de 9 athlètes ont reçu un placebo.

Lorsque les chercheurs ont mesuré la concentration de l’enzyme créatine kinase dans le sang des athlètes 48 heures après leur séance d’entraînement, ils ont observé que la concentration était plus faible chez les athlètes à qui avaient été donnés du HMB libre durant les deux derniers jours. Comme vous le savez, cela signifie qu’ils ont subi moins de dommages musculaires.

HMB-libre-sans-calcium-aurait-des-effets-immediats

HMB-libre-effets-rapides

Les chercheurs ont ensuite questionnés les athlètes à propos de leur récupération (état de récupération subjectivement perçu). Les bodybuilders du groupe HMB libre se sentaient près à entamer un nouvel entraînement plus tôt que les athlètes du groupe placebo. L’étude fut financée par Metabolic Technologies avec John Rathmacher en tant que directeur de recherche.

Source de l’article: HMB Free Acid has immediate effect

Source Ergo-log: Br J Nutr. 2013 Jan 3:1-7. [Epub ahead of print].

—————————————————————-

Note du traducteur: C’était en 1992 ou 94, je ne sais plus trop… J’avais un peu plus de 20 ans, j’étais beau et fringant et je lisais Muscular Development (remarquez la rime !). Une entreprise du nom d’EAS distribuait plusieurs compléments soit-disant révolutionnaires à l’époque mais aujourd’hui considérés comme tout à fait communs (de la glutamine cétoglutarate, du HMB et de la créatine monohydrate). En réalité, EAS fut une des premières entreprises américaines à distribuer de la créatine monohydrate mais surtout du HMB.

A l’intérieur du magazine précité (et aussi d’Ironman), on y voyait des publicités où un jeune homme musclé faisait des ravages chez la gente féminine grâce à Phosphagen (créatine) et au deux autres formules. Le plus drôle dans cette histoire c’est que ces trois molécules résument assez bien l’esprit marketing et scientifique qui entourent le monde du complément alimentaire. D’abord, le HMB, personne n’y croyait ou ne voulait y croire parce qu’il n’y avait aucune étude indépendante réalisée sur la molécule. Je n’y croyais pas non plus jusqu’au jour où j’en ai pris. C’est là que mon opinion a changé. Sans être miraculeux, la récupération post-exercice est meilleure. Ensuite, la glutamine. C’est sans doute, avec le Tribulus Terrestris, la blague qui aura le mieux fonctionné pendant plus de 20 ans.

D’un côté, personne ne croit les études scientifiques réalisées par les fabricants (même quand elles sont honnêtes) et de l’autre, les athlètes sont prêts à avaler des imbécilités soit-disant scientifiquement prouvées mais surtout, tellement détournées qu’elles laisseront toujours un doute. Pendant ce temps, on en vend toujours plus parce que certains croient encore au miracle. Rappelez-vous ce que disait un sinistre personnage: “répétez un mensonge suffisamment longtemps et les gens finiront par y croire”.

Dans tout cela, je me dit que finalement, la science nous aide vraiment à progresser et qu’il faudrait vraiment être inconscient pour choisir le dopage et prendre des risques inconsidérés avec sa santé. Peu importe, je n’ai pas l’habitude de faire la morale à qui que ce soit. Toujours est-il que ça avance. Déjà avec la cyclocréatine, aujourd’hui, avec le HMB libre. Mais d’ici là, n’oubliez pas de développer votre culture physique (et de vous inscrire à la newssletter pour vous tenir au courant des prochains articles).

Eric

Note: En bonus, le mécanisme d’action supposé du HMB.

Métabolisme du HMB (IGF 1, mTOR, MRFs, GH)

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.