L’acide ursolique, un supplément nutritionnel sous tous rapports

1 Commentaire

Acide ursoliqueLes entreprises du marché des suppléments nutritionnels considèrent l’acide ursolique comme un supplément dédié au culturisme, et pour cause ! Les études animales montrent que ce composant retrouvé dans la peau des pommes stimule le développement et la croissance des cellules musculaires. Les scientifiques qui ont découvert l’effet anabolisant du malol, un autre nom pour l’acide ursolique, ont publié une nouvelle étude. Celle-ci montre que cette molécule stimule également la combustion des graisses et augmente la capacité d’endurance. L’acide ursolique est un complément universel du sport.

Les chercheurs qui ont fait ces découvertes ont mis en place une petite compagnie appelée Emmyon qui, selon le site, qui est encore en construction. Cette entreprise mettrait l’accent sur les moyens d’arrêter la décroissance musculaire. [emmyon.com] En outre, les chercheurs ont déposé un brevet sur l’utilisation de l’acide ursolique comme fortifiant musculaire. Si le brevet a été approuvé, la totalité de ces suppléments étonnamment intéressants contenant de l’acide ursolique pourrait bien disparaître des boutiques en ligne.

En Juin 2012, les spécialistes des sciences moléculaires de l’Université de l’Iowa ont publié une étude sur des animaux qui contiennent des quantités substantielles de données scientifiques dans la revue PLoS One. La publication a également délivré le raisonnement soutenant la demande de brevet , toujours en attente d’approbation.

L’acide ursolique serait un agent de recomposition corporelle: plus de muscle et moins de graisse

Dans cette étude, les Américains ont donné de la nourriture à des souris constitué de 55% de graisse pendant six semaines. Un tel régime a fait rapidement prendre du poids aux souris et leur condition physique déclina tout aussi rapidement. Si les animaux reçoivent de l’acide ursolique dans leur nourriture – 0,14 % semble être la concentration optimale – leurs muscles deviennent plus massifs et plus forts. La synthèse de l’IGF-1 et la concentration des VEGF et Akt phosphorylée des cellules musculaires aura augmenté.

Acide ursolique et influence sur la masse musculaire

Acide ursolique, distance de course, pression sanguine, pulsations au repos

Acide ursolique et composition corporelle. Perte de graisse et prise de muscle

Lorsque les chercheurs ont fait courir les souris  à la limite de l’épuisement, ils ont constaté que la supplémentation en acide ursolique avait amélioré la capacité d’endurance des souris. Néanmoins, l’acide ursolique n’a pas eu un effet stimulant: ni la fréquence cardiaque ni la pression artérielle des souris n’avaient augmentées.

L’acide ursolique a réduit la croissance des adipocytes tout en stimulant la combustion des graisses

En même temps, l’acide ursolique avait inhibé l’augmentation du poids corporel et la croissance des tissus adipeux. Il a stimulé la consommation d’énergie en stimulant la croissance du tissu adipeux brun tout en inhibant la croissance du tissu adipeux blanc. La graisse brune peut brûler les graisses et les convertir en chaleur alors que le tissu adipeux blanc ne fait pas cela.

Ursolic acid is an all round sports supplement

Il est encore trop tôt pour affirmer avec certitude que l’acide ursolique stimule la répartition du tissu adipeux chez l’homme en tant qu’agent de recomposition. Les enfants ont encore de grandes quantités de graisse brune, mais la quantité diminue à mesure que l’âge adulte arrive. Les adultes ne gardent que peu de tissu adipeux brun, dont la quantité peut augmenter, par exemple par l’exposition à des températures froides. Mais nous ne savons pas si les adultes ont assez de tissus adipeux brun pour que cela puisse créer un effet métabolique.

« Si l’acide ursolique a des effets similaires chez la souris et chez l’homme, alors l’acide ursolique et / ou ses analogues structuraux peuvent être des agents thérapeutiques utiles pour un certain nombre de troubles métaboliques de plus en plus courants comme l’atrophie des muscles squelettiques, l’obésité, le diabète de type 2 et les maladies du foi gras non alcoolisé« , concluent les chercheurs.

Source Ergo-log: Ursolic Acid is an all round sports supplement

Source: PLoS One 2012;7(6):e39332

—————————————————

Note de l’auteur: Évitez cependant de manger des pommes ordinaires avec la peau, en espérant que cela constitue une source potentiellement attractive d’acide ursolique. Pour rappel, les insecticides généralement utilisés dans l’industrie possèdent surtout de graves propriétés d’analogues aux œstrogènes. Ils contribuent, comme cela a déjà été plusieurs fois reconnu par la science, à faire baisser le taux de testostérone chez l’homme, parmi d’autres polluants ordinaires, avalés ou respirés. Dans ces conditions, il toujours préférable d’éplucher les fruits avant de les consommer. Préférez les fruits bio uniquement. En outre, l’acide ursolique n’est pas le seul agent végétal que nous connaissions, la tomatidine ou le picéatannol le sont également.

Dans tous les cas et dans toutes conditions, je ne pourrais que vous recommander de développer votre culture physique !

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

1 commentaire

  1. Roger Page -  30 juillet 2014 - 17 h 28 min

    Bonjour,

    On peut manger la pelure des pommes biologiques ! C’est même à conseiller ! Encore plus avec cette découverte(?) de l’acide ursolique…

    Roger Page N.D. BSc.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *