4 semaines de supplémentation en kératine = 1 kilo de muscle !?

Aucun commentaire
keratine-proteine-anabolisant

Image Andra Piacquadio

Une forme biodisponible de kératine – c’est-à-dire la protéine qui compose les cheveux, les ongles et les plumes – ne permet pas aux athlètes d’endurance d’être plus performants. C’est ce qu’indiquent des spécialistes de l’exercice physique de l’université de Massey, en Nouvelle-Zélande, dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition. Mais leurs recherches montrent également que la kératine, aussi étrange que cela puisse paraître, aide les athlètes à gagner en masse musculaire.

L’étude sur la kératine et la performance athlétique

Pendant 4 semaines, les chercheurs ont donné à 15 athlètes d’endurance entraînés 0,8 gramme d’une préparation de kératine liquide chaque jour. C’était la condition expérimentale. Le supplément a été fabriqué par Keraplast. Keraplast a d’ailleurs sponsorisé cette recherche. Keraplast fabrique ce type de protéine à partir de plumes de poulet et la vend principalement aux fabricants de produits cosmétiques.

La dose de kératine était élevée. Un athlète pesant 70 kilos en utilisera 56 grammes par jour. Hmm… À une autre occasion, les chercheurs ont donné aux athlètes une quantité similaire de caséine chaque jour. C’était la condition placebo.

Les résultats de l’expérience sur la force musculaire

Les chercheurs ont demandé aux athlètes de faire du vélo avant et après l’administration de la kératine [KER] et du placebo [CAS], et ont déterminé leurs performances pendant ce test d’exercice. Ils n’ont pu détecter aucun effet positif de la supplémentation en kératine.

keratine-force-musculaire

Les chercheurs avaient espéré que la supplémentation avec cette protéine augmenterait davantage le taux d’hémoglobine et le nombre de globules rouges, mais cela n’a pas été le cas. Cependant, les chercheurs ont découvert à leur grande surprise que pendant la supplémentation avec cette protéine, les sujets ont gagné près d’un kilo de masse corporelle maigre – lire : masse musculaire. Cela ne s’est pas produit pendant l’administration du placebo. Apparemment, la kératine aurait un effet particulier de renforcement musculaire. Du moins, cela semble probable chez les athlètes d’endurance.

keratine-muscle

Conclusion sur la kératine

“Bien qu’elle n’ait pas induit de changements significatifs dans les paramètres sanguins, le VO2 ou les mesures de performance, la kératine soluble a été bien tolérée par les participants, et a le potentiel d’être utilisée comme un supplément riche en protéines”, écrivent les chercheurs.

“La kératine soluble pourrait constituer une alternative plus efficace à la caséine comme supplément protéique chez les personnes qui souhaitent augmenter leur masse corporelle maigre en conjonction avec un programme d’exercices aérobiques. Ces personnes comprennent potentiellement les adultes plus âgés, les athlètes et les personnes en phase de récupération d’une intervention médicale ou d’une maladie où des taux maximaux d’accrétion de masse maigre sont nécessaires. L’utilisation de la supplémentation en kératine chez les athlètes de force est donc un domaine de recherche future.”

Source de l’article: 4 weeks of supplementation with keratin equals gaining 1 kilo of muscle

Source Ergo-log: J Int Soc Sports Nutr. 2018 Sep 27;15(1):47.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.