CinDura, l’arme secrète du nouveau Cell-Tech :-)

Aucun commentaire
cell-tech-cindura

Nouvelles promesses ou nouvelles illusions ?

A en croire une entreprise indienne du nom de Laila Nutriceuticals, CinDura est une association brevetée de deux extraits végétaux, de mangoustan (Garcinia mangostana) d’une part et de Cinnamomum tomala (tamālapattram (तमालपत्त्रम्) en sanskrit: littéralement, les feuilles de l’arbre noir) d’autre part, une variété de cannelle. Cela dit, j’ai bien peur que Muscletech et Cell-Tech nous refassent le coup du produit miracle. A vrai dire, le ton quelque peu sarcastique des rédacteurs d’Ergo-log s’avère finalement assez rassurant. Si ce CinDura ne risque pas de mettre fin au dopage un jour, il n’en reste pas moins vrai que nous sommes sans doute ici devant un ergogène qui vaut son pesant de cacahuètes et qui viendra s’ajouter à l’arsenal déjà bien pourvu des athlètes naturels du bodybuilding. Concernant la nouvelle formule miracle de Muscletech, j’émettrai cependant des réserves en fin d’article traduit.

Eric Mallet

—————————

Si nous pouvons croire que les employés de Laila Pharmacaeuticals sont sans aucun doute honnêtes, les bodybuilders et autres athlètes de force pourraient gagner quelques kilos de masse musculaire, perdre de la masse grasse et devenir plus forts s’ils prennent seulement 800 milligrammes d’un extrait de plante nommé CinDura chaque jour. Ainsi, il n’y a sans doute rien d’étonnant qu’un fabricant de suppléments comme Muscletech et leur Cell-Tech utilise CinDura pour reformuler leur nouvelle version incontestablement fantastique de Cell-Tech série Next Gen.

CinDura, un extrait de deux végétaux brevetés et associés au nouveau Cell-Tech de Muscletech

Les salons attenants aux grandes compétitions comme l’Arnold Classic ou l’Olympia sont souvent l’occasion pour les marques de présenter de nouveau produits et autres compléments alimentaires. C’est au cours de l’Olympia 2018 que Muscletech présenta la dernière version de son désormais bien connu Cell-Tech dont la formule bénéficie désormais d’un nouveau composant sous brevet. Cell-Tech Next Gen contient désormais (Note EM: Du moins pour la version américaine), en plus de la créatine, des BCAA, de la bétaïne et de l’acide phosphatidique, CinDura, une combinaison d’extraits des fruits de la Garcinia mangostana et des feuilles du Cinnamomum tamala. Le dosage journalier recommandé de CinDura serait de 800 mg.

Selon les sites Web du secteur des suppléments, Cell-Tech a acquis le droit exclusif sur CinDura. Et si même la moitié des allégations sur CinDura sont correctes, nous pouvons alors parfaitement comprendre pourquoi les gens de Muscletech souhaite garder ce composant pour eux. Ce produit rendra certainement les stéroïdes anabolisants obsolètes, non… Vous voulez parier ?

cell-tech-cindura

 

CinDura est un produit de Laila Nutraceuticals, une entreprise basée en Inde. Selon Laila, Cindura devrait augmenter la production d’oxyde nitrique.

L’étude scientifique

Les membres de l’équipe de Laila ont publié une étude impliquant 38 sujets âgés de 18 à 39 ans dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition. Les sujets de l’étude s’entrainaient en anaérobie depuis au moins 6 mois.  Les chercheurs ont donné à la moitié des sujets 800 milligrammes de CinDura pendant 6 semaines et un placebo à l’autre moitié.

Résultats de l’étude sur CinDura

La force maximale (1RM) des sujets du groupe expérimental a augmenté considérablement par rapport au groupe placebo.

cindura-ON

Sur la même période de temps, la supplémentation avec CinDura aura également amélioré la composition corporelle. Dans le groupe de contrôle, la masse grasse et la masse musculaire maigre vont demeurer pratiquement les mêmes alors qu’elles baisseront et augmenteront respectivement dans le groupe qui avait pris CinDura.

mangostan-oxyde-nitrique

CinDura n’a pas eu d’effets sur l’IGF-1 et le niveau de testostérone des sujets.

Conclusion

“La présente étude a démontré que la supplémentation en Garcinia mangostana et en Cinnamomum tamala, en association avec un entraînement de résistance permet d’augmenter la force musculaire (…) et la croissance (…) chez de jeunes athlètes mâles entraînés.” comme l’ont résumé les chercheurs. “Cette étude indique également que les sujets ont bien toléré la supplémentation en Garcinia mangostana et en Cinnamomum tamala.”

“De futures études devraient être menées afin d’explorer les mécanismes moléculaires sous-jacents responsables des activités anaboliques du Garcinia mangostana et du Cinnamomum tamala. De plus, il serait intéressant d’évaluer si les suppléments de mangoustan et de cannelle tamala peuvent améliorer les fonctions musculaires et les performances physiques chez les hommes âgés et des jeunes hommes non entraînés aux activités physiques anaérobiques.”

Source de l’article: CinDura, Cell-Tech’s secret weapon

Source Ergo-log: Journal of the International Society of Sports Nutrition 2018 15:50.

————–

Note EM: Je voulais simplement revenir sur le nouveau Cell-Tech miraculeux de Muscletech (lien donné en début d’article). Disons que la tentative d’amélioration de leur produit est intéressante, du moins si l’on met les considérations de retombées financières de côté car il serait difficile (ou innocent) de ne pas voir les choses en face. Le dosage de créatine est un peu élevé (10g pour 2 doses), ce qui laisse penser qu’il passera difficilement au dessus de la psychose franco-européenne sur cette molécule. La formule sera donc sans doute revisitée pour l’Europe. Si l’apport de ce CinDura est pour l’instant difficile à estimer sur le terrain (à supposer que vous puissiez supporter ce breuvage pendant 6 semaines), une autre molécule dont je vous reparlerai bientôt est à prendre en compte. Il s’agit tout simplement de l’acide phosphatidique, là aussi sous brevet (Mediator). L’apport pour cette molécule est ici trop faible pour être vraiment significatif par rapport aux études menées sur cet acide gras.

Sinon, je m’étonne encore (enfin, plus vraiment…) de la présence des BCAA puisque dans un contexte de pré-entraînement, il sera toujours plus simple de métaboliser des glucides et du glycogène que de dégrader des acides aminés isolés. L’idéal et l’exception sera encore Peptopro puisque la totalité des acides aminés essentiels sont présents, avec une quantité significative de peptides. A part ceci, l’apport de Taurine est significatif, celui de l’acide alpha lipoïque l’est un peu moins. Ajouter 3 grammes de bétaïne est un plus appréciable mais dans l’ensemble, nous sommes encore loin d’un révolution…

A part ceci, pensez à vous abonner à la newsletter afin d’être les premiers à lire les nouveaux articles.

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.