L’épinard et le quinoa vous aideraient t-ils à vivre plus longtemps ?

Aucun commentaire

quinoaIl serait peut-être possible que ceux qui consomment régulièrement des épinards ou du quinoa, ou qui ingèrent régulièrement des ecdystéroïdes, vivent plus longtemps. C’est ce que suggère une expérience menée par des chercheurs de l’Université Rutgers avec l’organisme modèle Caenorhabditis elegans. Les nématodes vivaient plus longtemps si les chercheurs les exposaient à un extrait de quinoa.

L’étude sur l’animal et les ecdystéroïdes

Les chercheurs de Rutgers étudient les ecdystéroïdes depuis un certain temps déjà. Dans des études animales, ils ont montré que les ecdystéroïdes inhibent la croissance des tissus adipeux et qu’ils stimulent la synthèse des protéines du muscle squelettique. {J Agric Food Chem. 2008 May 28;56(10):3532-7.} Ils ont également publié des analyses montrant que le quinoa est une excellente source d’ecdysteroides. Plus récemment, Rutgers a également commencé à prêter attention à l’effet anabolisant des brassinostéroïdes comme le 28-homo-brassinolide.

En 2017, les chercheurs ont publié une étude expérimentale dans le Journal of Functional Foods, dans laquelle ils ont exposé des nématodes à un extrait de quinoa contenant de l’ecdystérone et autres ecdystéroïdes. Ce n’était pas le cas avec les nématodes d’un groupe témoin.

Résultat de l’étude sur les ecdystéroïdes du quinoa

Les nématodes du groupe témoin ont vécu 9 jours. Si les nématodes recevaient des ecdystéroïdes, ils vivaient pendant 11 jours. Cela équivaut à une prolongation de la longévité de 22 %.

ecdysterone-longevite

Jusqu’à ce que les nématodes aient 7 jours, les chercheurs ont mesuré la mobilité des animaux. La mobilité en dit long sur leur santé. Plus les nématodes se déplacent, plus ils sont en bonne santé. Les chercheurs ont découvert que les ecdystéroïdes augmentaient la mobilité de 11 %.

Ci-dessous, vous pouvez voir comment les ecdystéroïdes prolongent la durée de vie. Les nématodes recevant des ecdystéroïdes consommaient plus d’oxygène. Au repos, leur consommation d’oxygène a augmenté de 37 %. Même lorsque les chercheurs ont saboté la conversion de l’énergie des aliments en ATP avec des substances chimiques, et donc augmenté la consommation de calories et d’oxygène, les ecdystéroides ont augmenté leur consommation d’oxygène. Ces effets suggèrent que les ecdystéroides améliorent le fonctionnement des mitochondries.

ecdysterone-oxygene

ecdysterone-quinoa

Comme on pouvait s’y attendre, la quantité de graisse corporelle des nématodes exposés aux ecdystéroïdes a été réduite de 14 %. Les ecdystéroïdes ont réduit la production d’AGE {Note EM: Produits Finals Avancés de la Glycation} et de radicaux libres de 24 à 20%, probablement en améliorant le fonctionnement des mitochondries. Les AGE et les radicaux libres peuvent accélérer les processus du vieillissement dans l’organisme.

ecdysterone-radicaux-libre-age

 

Conclusion

“Collectivement, ces résultats suggèrent qu’une supplémentation en préparations de quinoa contenant de la 20-hydroxy-écdysone peut favoriser la santé métabolique chez Caenorhabditis elegans par un mécanisme conservé qui peut être extrapolé aux humains “, résument les chercheurs.

Source de l’article: Eat spinach and quinoa and live longer

Source ergo-log: Journal of Functional Foods 37 (2017) 1-7.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.