J’ai arrêté l’entraînement et je suis devenu tout mou :-(

Aucun commentaire

entraînement natationJ’avais pris l’habitude de nager les jours où je ne faisais pas de musculation, et je courrais le week-end également” nous dit oncle Harry. “J’étais en forme. Mais c’est à ce moment que j’ai arrêté l’entraînement et regardez-moi maintenant. C’est terrible, je suis devenu tellement gros !” Et c’est là que vous regardez sérieusement l’oncle Harry, et que vous réalisez que c’est vrai: il n’y a rien qui soit faussé dans la faculté de perception de votre oncle Harry préféré.

Quand c’est devenu vraiment catastrophique, j’ai commencé à reprendre l’entraînement“, continue oncle Harry. «Je perdais un peu de poids mais je n’ai jamais retrouvé ma condition physique, malgré mes efforts. Après un an, je renonçais à nouveau Et maintenant je suis dans un état pire que jamais.

Entraînement, condition physique et poids corporel sont liés

Cela vous paraît familier ? Ces «experts» comme l’oncle Harry qui discutent aux fêtes d’anniversaire, en essayant de faire comprendre à leurs neveux et nièces athlétiques à quel point l’entraînement physique est malsain ? Neveux et nièces s’entraînent tous les jours en salle de musculation et vont courir. Et qu’il s’agisse de course, de cardio-training ou de musculation, par rapport aux autres invités des fêtes d’anniversaire, ils sont dans une forme fantastique. “Attendez un peu” murmure l’oncle Harry. “Attendez le moment où vous devrez arrêter; vous verrez !

Alors… Faudrait-il mieux ignorer oncle Harry ? Et si vous alliez en parler à tante Judith à la place ? Non, vous ne devriez pas, du moins pas si l’étude de Paul Williams qui a été réalisée au Lawrence Berkeley National Laboratory ressemble à quelque chose de cohérent. Et si l’on accorde un certain crédit à ses recherchespubliées en 2008 dans Medicine & Science in Sports & Exercise oncle Harry a obtenu un point.

Une étude statistique pourrait éclaircir la question de l’arrêt de l’entraînement suivi d’une reprise

Williams a suivi plus de 7000 coureurs pendant à peu près 8 ans. Durant cette période, certains de ces coureurs ont augmenté la distance qu’ils couraient chaque semaine, et d’autres ont progressivement couru moins longtemps. Parce que Williams avait des données sur le poids corporel des coureurs, il pouvait estimer le poids qu’ils avaient pris s’ils avaient commencé à courir moins, et combien ils avaient perdus s’ils avaient couru plus.

Gain-et-perte-de-poids-en-fonction-de-l-exercice-ou-de-la-sedentarite

Augmentation-de-la-taille-apres-arret-de-l-entrainement

Si les athlètes diminuent la quantité d’exercices qu’ils font, ils grossissent. C’est logique. Donc, s’ils font plus d’exercices, ils deviennent plus mince. C’est logique aussi. Mais si les athlètes commencent à courir 10 km de moins par semaine, alors ils gagnent plus de kilos que ce qu’ils perdent s’ils augmentaient leur distance de course de la même longueur. Et cela n’est pas logique du tout.

Si vous vous arrêtez, vous gagnez du poids. Si vous reprenez votre ancien mode d’entraînement, alors vous ne perdrez que quelques-uns des kilos que vous aviez gagné, en conclut Williams. “Quand la priorité d’entraînements réguliers change en raison d’obligations de famille et de travail, la tentation de renoncer à l’activité doit être contrée par le fait que les avantages obtenus en étant actif ne pourront pas être aisément retrouvés.

L’entraînement sportif vous fait manger et si vous arrêtez, vous mangerez toujours autant

L’explication de l’effet oncle Harry est simple, explique le professeur Klaas Westerterp dans un article récemment publié. [Nutr Rev. 2010 Mar; 68 (3): 148-54.] Si vous commencez à faire plus d’exercices, vous commencez à manger plus aussi. Mais si vous vous entraînez moins, vous continuez à manger la même quantité. Si vous n’êtes pas au courant de cet effet et que vous ne réduisez pas consciemment votre consommation d’énergie pendant une période d’absence d’entraînement, vous allez automatiquement prendre du poids. Si vous reprenez l’entraînement, et que votre régime alimentaire est adapté – les kilos que vous avez accumulés vous resteront pourtant sur le ventre.

Allez donc le dire à votre oncle Harry…

Source de l’article: When I stopped training my body went all flabby

Source Ergo-log: Med Sci Sports Exerc. 2008 Feb; 40(2): 296-302.

——————————-

NdT: Cet article est un peu comme une dédicace aux coachs et entraîneurs personnels et collectifs parce qu’on ne parle jamais assez de leur travail. Je voudrais donc féliciter Juanito d’une part parce que c’est son anniversaire, ainsi que Seb pour la quantité de travail stupéfiante qu’il réalise, tant sur les terrains que sur ses sites Web (Gymsanté, Fuck-genetics.fr…), Will Janssens pour sa présence sur le Web et la qualité de son travail avec les athlètes et David, notre coach à Halluin, qui est toujours présent pour aider les débutants dans leur pratique et assurer son cours collectif dans notre modeste salle associative.

Mais d’ici le prochain article, n’oubliez pas de développer votre culture physique.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.