La mélatonine préserverait la jeunesse des neurones

Aucun commentaire

Les cellules du cerveau de souris ne vieillissent pas si les souris sont supplémentées en mélatonine dans leur eau potable. C’est ce qu’écrivent les chercheurs de l’Université de Grenade, en Espagne, dans le Journal of Pineal Research. Les chercheurs avaient donné à leurs animaux de laboratoire une dose conséquente de 10 mg par kg de poids corporel.

L’hormone du sommeil présente des propriétés encore insoupçonnées

metabolisme-de-la-melatonineLa mélatonine est une hormone de la glande pinéale produite en l’absence de lumière du jour. Le diagramme ci-contre en montre la biosynthèse. La mélatonine induit la somnolence et aide le corps à se préparer pour la nuit. Et parce que la mélatonine est également un antioxydant et qu’elle peut protéger les cellules contre les dommages créés au matériel génétique, les chercheurs étudient l’hormone depuis plusieurs années.

La même chose s’est avérée vraie pour les espagnols qui ont donné la mélatonine à des souris parce qu’elles vieillissaient rapidement. Les souris ont reçu un placebo pendant 5 ou 10 mois [P5v ou P10v] ou de la mélatonine pour 10 mois [P10m]. Le traitement a commencé immédiatement à la naissance. Après 5 et 10 mois de traitement par placebo et après 10 mois de mélatonine, les chercheurs ont examiné les mitochondries des cellules du cerveau des souris. Les mitochondries représentent les générateurs d’énergie des cellules. Avec le processus de vieillissement, le fonctionnement des cellules du cerveau commence à se détériorer, ce qui explique pourquoi le cerveau des personnes âgées fonctionne souvent moins bien que les cerveaux des jeunes.

La mélatonine préserve plusieurs métabolismes souvent dégradés à cause de l’âge

Les chercheurs ont noté que, pour les mitochondries des souris qui n’avaient pas reçu de mélatonine, la production d’antioxydants endogènes avaient diminué de manière croissante alors que les animaux prenaient de l’âge. La figure ci-dessous montre les variations du taux de glutathion peroxydase. La mélatonine a eu presque le même effet sur la glutathion réductase.

Melatonine-et-variation-du-taux-de-glutathion

Les chercheurs ont également constaté un taux plus élevé de graisses oxydées dans les membranes des mitochondries des souris âgées. Les résultats indique que la mélatonine a inhibée cette augmentation. La concentration des radicaux libres NO a également augmenté au fur et à mesure que les souris prenaient de l’âge et une fois de plus la mélatonine avait inhibé cette augmentation.

Melatonine-et-radicaux-libres

Dans les mitochondries, quatre enzymes importantes génèrent de l’énergie ensemble. Ces enzymes et les molécules qui les aident sont appelés Complexe 1, 2, 3 et 4 par les scientifiques. Les Complexes 1, 2 et 3 ont commencé à moins bien travailler lorsque les souris prenaient de l’âge et, encore une fois, l’hormone du sommeil a améliorée cette situation.

Melatonine-et-mitochondries

L’énergie produite par les mitochondries cellulaires prend la forme d’ATP (Adénosine Triphosphate). A nouveau, les cellules âgées produisaient moins d’ATP, sauf pour les souris qui avaient reçu le supplément hormonal.

Melatonine-et-ATP

La mélatonine a fait montre d’effets bénéfiques marqués contre la dysfonction mitochondriale du cerveau dû à l’âge“, concluent les espagnols dans leur article. Ces effets, et le fait que la mélatonine soit pratiquement dépourvue de toxicité, même à fortes doses, soutient son utilisation clinique dans la prévention des troubles du vieillissement.

Source de l’article: Melatonin keeps brain cells young

Source Ergo-log: J Pineal Res. 2009 Sep; 47(2):192-200.

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Majidinia M, Reiter RJ, Shakouri SK, Yousefi B., The role of melatonin, a multitasking molecule, retarding the processes of ageing, Ageing Res Rev. 2018 Aug.
  • Sarlak G et al., Effects of melatonin on nervous system ageing: neurogenesis and neurodegeneration, J Pharmacol Sci, 2013.
  • Pandi-Perumal SR et al., Melatonin antioxidative defense: therapeutical implications for aging and neurodegenerative processes, Neurotox Res., 2013.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.