La théacrine: le grand frère modéré de la caféine

Aucun commentaire

cafeinePour les athlètes qui sont un peu nerveux et agités à cause de la caféine ordinaire, il existe maintenant une nouvelle alternative, dés maintenant disponible dans les magasins en ligne. Il s’agit de la théacrine, et selon des études sur l’animal et des études humaines sponsorisées que nous avons lu, cela fonctionne – sans les effets secondaires de la caféine. De plus, il semblerait que la théacrine soit également sure d’utilisation.

La Théacrine

La formule développée de la théacrine – nom scientifique de l’acide 1,3,7,9-tétraméthylurique – ressemble à celle de la caféine. Cette substance se retrouve dans les fruits et les jus de cupuaçu [Theobroma grandiflorum] et le thé kucha [Camellia assamica kucha]. Actuellement, la théacrine est en train d’apparaître dans toutes sortes de suppléments de musculation, en particulier dans les formules de pré-entraînement et produits amincissants. Les fabricants affirment que cette molécule présente moins d’effets secondaires que la caféine. La quantité de théacrine par prise est de 100 à 300 mg en général.

Theacrine-et-cafeine

Théacrine contre caféine

A des doses de plusieurs dizaines de milligrammes ou plusieurs centaines de milligrammes, la théacrine et la caféine présentent tous deux un effet stimulant. Les deux substances travaillent également à peu près de la même façon: ils bloquent le récepteur de l’adénosine et augmentent la concentration de dopamine dans le cerveau.

Vous trouverez généralement de la théacrine dans vos suppléments en combinaison avec d’autres substances stimulantes. La théacrine pourrait renforcer l’effet de ces substances, car elle augmente leur solubilité et donc, leur capacité d’absorption. La caféine fait la même chose mais la théacrine le fait cinq fois mieux.

Si on extrapole les résultats des études sur l’animal à l’homme, il semblerait que la théacrine, contrairement à la caféine, à des doses que vous trouverez dans les suppléments de musculation présente un effet antalgique.

Une autre différence entre la théacrine et la caféine est que, après une semaine, la supplémentation en caféine commence à perdre son effet. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, la caféine fonctionne en sabotant les récepteurs de l’adénosine. L’adénosine est une substance qui “ordonne” aux cellules de se calmer. L’administration de caféine provoque la multiplication des récepteurs de l’adénosine, ce qui réduit l’effet stimulant de la caféine. D’une manière ou d’une autre, cela ne se produit pas dans les études animales où la théacrine a été administrée à la place de la caféine.

L’étude pilote sur la théacrine

Des chercheurs du Private Center for Applied Health Sciences ont publié le résumé d’une petite étude sur l’homme en 2014. Dans cette étude scientifique, une demi-douzaine de sujets ont pris 200 mg de théacrine par jour pendant une semaine. L’étude avait été financée par Compound Solutions, un fabricant de compléments alimentaires. Un de leurs produits était basé sur une préparation à base de théacrine synthétique. 

Le supplément a continué à produire un effet stimulant pendant toute la durée de l’expérience. Il semble que les corps des sujets ne s’y habituaient pas, comme cela se serait certainement  produit avec la caféine. Jusqu’à six heures après la prise, les sujets ont déclaré ressentir moins de fatigue, moins de stress, plus de libido, plus envie de s’entraîner, plus de concentration et d’énergie.

Effets-de-la-theacrine-moins-de-fatigue-plus-d-energie-plus-de-libido-de-motivation-pour-l-exercice-et-de-concentration

 

Dans des études comparables où les sujets avaient pris de la caféine, après quelques heures il y eu un effet de rebond. Les sujets signalaient parfois se sentir complètement abattu. Cet effet ne semble pas se produire avec ce stimulant.

Une étude plus large sur ce stimulant

En Janvier 2016, une étude sur l’effet de la supplémentation avec 200 et 300 mg par jour de théacrine – également financé par Compound Solutions – a été publiée dans le Journal de la Société internationale de Nutrition Sportive. L’étude a duré 8 semaines, l’objectif était de déterminer la sécurité d’utilisation de ce stimulant.

Les chercheurs n’ont trouvé aucun indice quant à une éventuelle toxicité hépatique, du système immunitaire ou cardiovasculaire. Aucun effet sur la composition corporelle n’a été relevé.

T1 = Avant la supplémentation, T2 = Après 4 semaines de supplémentation, T3 = Après 8 semaines de supplémentation; PL = placebo, LD = 200 mg de théacrine par jour, HD = 300 mg/jour.

Theacrine-et-composition-corporelle

Comme les chiffres ci-dessus le montrent, la supplémentation avec ce cousin de la caféine n’a pas conduit à une réduction de la masse grasse. Ainsi, les résultats de cette étude pourraient soulever des doutes sur son utilisation dans les compléments minceur. Il semble que la substance aurait plus sa place dans les stimulants énergétiques de pré-entraînement.

Source de l’article: Theacrine: Caffeine’s gentler brother

Source Ergo-log: Journal of the International Society of Sports Nutrition (2016) 13:2.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Zheng XQ, Theacrine (1,3,7,9-tetramethyluric acid) synthesis in leaves of a Chinese tea, kucha (Camellia assamica var. kucha), Phytochemistry. 2002 May;60(2):129-34.
  • Xu JK et al., Theacrine, a special purine alkaloid with sedative and hypnotic properties from Cammelia assamica var. kucha in mice, J Asian Nat Prod Res. 2007 Sep-Dec;9(6-8):665-72.
  • Feduccia AA, Locomotor activation by theacrine, a purine alkaloid structurally similar to caffeine: involvement of adenosine and dopamine receptors, Pharmacol Biochem Behav. 2012 Aug;102(2):241-8.
  • Kihlman BA, 1,3,7,9-tetramethyluric acid–a chromosome-damaging agent occurring as a natural metabolite in certain caffeine-producing plants, Mutat Res. 1977;39(3-4):297-315.
  • Wang Y, Theacrine, a purine alkaloid with anti-inflammatory and analgesic activities, Fitoterapia. 2010 Sep;81(6):627-31.
  • SM Habowski et al., The effects of TeacrineTM, a nature-identical purine alkaloid, on subjective measures of cognitive function, psychometric and hemodynamic indices in healthy humans: a randomized, double-blinded crossover pilot trial, J Int Soc Sports Nutr. 2014; 11(Suppl 1): P49.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.